0

Mini & Mahousse, Mahousse & Mini

Un album ingénieux aujourd’hui dans la BBthèque, livre deux-en-un co-signé Jean Leroy (texte) et Giulia Bruel (illustrations) à l’Ecole des loisirs, dans la collection Loulou & cie qui vient donc s’enrichir de deux nouvelles recrues : mon ami Mahousse (titre du livre) et mon ami Mini :

mon-ami-mahousse-jean-leroy

En mode recto, lumière sur… l’ami Mahousse, et pas n’importe quel AMI : MON ami, l’ami de Mini, celui qui est MAHOUSSE… Mahousse, non pas comme la souris, mais comme l’imposant éléphant. Et l’ami de l’éléphant, moi donc, aka le narrateur de ce versant de l’histoire, je suis… un tout petit singe, je m’appelle Mini. 

En mode verso donc, lumière sur… l’ami Mini, et pas n’importe quel AMI : MON ami, l’ami de Mahousse, celui qui est MINI !

mon-ami-mini-jean-leroy

Comment se li(sen)t ce(s) livre(s) ? Le bébé lecteur suit d’abord le point de vue de Mini, dressant le portrait de ce en quoi Mahousse est son ami, puis le remerciant de tout ce qu’il fait au quotidien et en continu pour lui, et lui souhaitant une bonne nuit. Arrivé à la moitié du livre, c’en est fini du point de vue de Mini ! Le bébé lecteur est invité à retourner le livre tout cartonné et à prendre la fin comme début, afin d’adopter désormais le point de vue de Mahousse sur son ami Mini : les mots décrivant leur amitié sont identiques à la lettre près, seules les illustrations apportent quelques nuances du fait de la singularité de chaque ami. Ou alors, pourquoi pas lire le livre dans l’autre sens, parce qu’en fait, ce qui est chouette, c’est qu’ici ça revient strictement au même !

Le tout forme une très belle histoire sur l’amitié entre deux êtres différents reposant sur des principes sains et vitaux d’échanges, de partages, de vivre ensemble-et-en-commun, mais aussi de complémentarité et de réciprocité. Car chacun à sa façon :

  • protège l’autre de la pluie
  • lui joue de la musique
  • lui apporte son goûter
  • l’aide à faire sa toilette
  • lui lit une histoire pour s’endormir !

Et au-delà, l’illustration d’un rapport à l’autre… fondamentalement universel, La Fontaine ne nous contredira pas : les touts-petits sont certes portés par l’amour des grands qui les élèvent, mais en tant que grand, on a aussi souvent…, toujours…, besoin d’un plus petit que soi.

0

Les chaussettes

Enfin un livre pour les bébés sur ce sujet central et crucial pour les petits pieds et les petites têtes : les chaussettes 🙂

Les chaussettes

de Mathieu Maudet

les chaussettes mathieu maudet.jpg

L’héroïne de ce premier récit se prénomme Josette, pour rimer avec chaussettes, qui, hormis l’originalité de son prénom, ressemble de près à tous les jeunes enfants… en ce qu’elle ôte ses chaussettes en toutes circonstances et les égare ensuite avec la plus grande constance !

Or donc, quand sa maman lui demande d’enfiler ses chaussettes, en vue d’une sortie, vient la question sempiternelle : oui mais où donc sont-elles ? Les chaussettes de la mini-duchesse ?? Sa mère de l’inviter à les chercher, ce à quoi Josette s’emploie… activement. Pénétrons dans l’esprit de Josette, qui croit que ses chaussettes jouent à cache-cache avec elle… mieux, qu’elles ont une âme, une voix, des yeux, des pattes… pour filer le plus loin possible de leurs petits propriétaires ! Heureusement, à ce jeu-là, Josette est en définitive la plus forte, et la voilà qui s’empare de toutes ses chaussettes et enfile… une paire dépareillée, bien sûr (chut… sous les bottes, on n’en saura rien !).

Ou comment de simples chaussettes, objet trivial mais si souvent coloré, bigarré…. quand il s’agit de couvrir de petits petons, inspirent une telle aventure à une jeune demoiselle… Un album rigolo et rafraîchissant.

0

Coquille

Lumière sur un joli album photo filant la métaphore de la naissance et de la découverte du monde par un nouveau-né : c’est l’histoire, signée Isabelle Gil, de Coquille, un poussin tout juste sorti de l’œuf qui se lance d’emblée dans l’exploration de son environnement et effectue ses premières rencontres avec son entourage…coquille-isabelle-gil.png

Coquille, le personnage éponyme, est une petite peluche de poussin photographiée dans la nature, à qui l’auteur et le lecteur s’adressent d’abord :

Ce matin, Coquille est né.

Bonjour Coquille !

… suivis de toute une bande d’animaux (une grenouille, un oiseau, un chien, un lapin) qui l’encouragent et le guident dans ses premiers pas et vols en mode tout terrain : dans l’eau, à travers champs, fleurs et herbes hautes, dans la forêt en haut d’un arbre ou au sol sur des branches sèches… tout un itinéraire pour un petit poussin dont tout le monde attendait la venue impatiemment… et qui, pour signifier à son tour sa joie d’être accueilli ainsi en fête et trompette, se lance dans ses premiers mots :

Coin coin !!

 

0

Derrière la poussette

derriere-la-poussette-ponti

Quand Claude Ponti s’adresse aux tout-petits, le quotidien se révèle littéralement fantastique :

Derrière la poussette, il pourrait y avoir une fée…
…ou un monstre déguisé en sorcière…

…ou vraiment n’importe quoi.

Mais c’est toujours mieux quand c’est maman.

La vérité sort de la bouche des enfants ? L’imagination, de leurs cerveaux si féconds ! En effet, que la poussette soit orientée face à la promenade ou côté parent, que de questions et hypothèses à échafauder sur cet important sujet : mais qui donc me conduit, me guide et me mène en promenade !!?? Suis-je entièrement assuré(e) qu’il s’agit de ma maman ?

Une brève & intense réflexion au conditionnel pour mieux évaluer et valider un amour & une confiance inconditionnels : une exploration, aussi drôle que joyeuse, de la figure maternelle, transfigurée à loisir pour rassurer le bébé bien loti dans son carrosse… dont la forme est rejouée par le format original de ce tout petit livre tout cartonné.

Un amour d’album pour bébé, publié pour la première fois il y a plus de vingt ans (1994 !) par L’école des loisirs, et qui n’a pas pris un pli… en attendant, un jour, un pendant pour les papas ?


Pour vous aider à retrouver aisément ce livre en librairie ou en médiathèque, en voici les références complètes !

Derrière la poussette [Texte imprimé] / Claude Ponti. – Paris : Ecole des loisirs, 2007. – 1 vol. (10 p.) ; illustrations en couleur ; 15 x 14 cm.
ISBN 978-2-211-08801-5 : 6,6 EUR.

0

Tout en haut du toboggan

Hourrah, Malika Doray revient dans la BBthèque ! Son nouvel album, publié à l’Ecole des loisirs dans la collection Loulou & Cie, propose aux petit-tout(e)s de vivre une aventure courante et ô combien excitante : la descente du toboggan ! Et pas n’importe quel toboggan… un toboggan GÉANT !

Tout en haut du toboggan

tout en haut du toboggan - malika doray

Pour donner au bébé la pleine mesure de cette chute libre et exaltante, ce livre tout cartonné est en format paysage & se lit de haut… en bas pour des raisons similaires à l’excellent Bloub°Bloub°Bloub° sur un thème très approchant : la dégringolade en version aquatique comme terrestre… quelle bonne rigolade !!

Ici, une ribambelle de bébés animaux (tous différents, sauf les cousins lapins qui ne divergent que par leurs vêtements… bien évidemment) se lancent dans l’aventure, depuis l’éléphanteau qui, redoutant l’expérience, se laisse néanmoins entraîner par l’entreprenante et enthousiaste fourmi, le chat à la poursuite de la souris, jusqu’aux macareux et crocodiles en duo (plus on est de fous, plus on rit), tout le monde tourne, tourne (un petit tour et puis s’en va… mais où sont-ils donc passés ?) et descend, descend, descend… jusqu’à rejoindre, tout en bas, les parents… les attendant… et les félicitant de cette descente décoiffante !

Le bébé lecteur retrouve avec bonheur les personnages qui peuplent l’univers de Malika Doray, tout doux, doudous… En bref, un album tout en rimes et en douceurs, pour s’amuser et apprivoiser ses peurs : hauteur (sur ce sujet, je vous recommande aussi vivement, itou également, Vu d’en haut de Marie Poirier), vertige, vide… dans la bonne humeur !

0

Saute, puis roule !

Les bébés et la motricité… La découverte par le tout petit de son corps et de son environnement est un jeu autant qu’un véritable sport : n’y a-t-il pas des bébés nageurs comme de la bébé gym ? Avec Tatsuhide Matsuoka, les bébés sauteurs et rouleurs sont aussi mis à l’honneur !

Cet auteur-illustrateur japonais, publié en français à l’École des loisirs, bâtit des mini-récits — un sujet, un verbe — mettant en scène tout l’énergie nécessaire à effectuer ces premiers mouvements essentiels. Ainsi, dans son album tout-cartonné ROULE, comme précédemment dans son autre livre SAUTE, c’est une même action — après le saut, la roulade — qui se trouve joyeusement illustrée par des mots et surtout par des dessins proches de l’animation. L’on voit ainsi défiler quantité d’animaux fort bien croqués en train de sauter dans un cas, de rouler dans l’autre, le mouvement étant saisi depuis sa prise d’élan jusqu’à son accomplissement ! La typographie joueuse accompagne le dynamisme ambiant.

Par le jeu de la répétition, tous pareils mais tous différents, le bébé lecteur s’amuse crescendo des (tentatives) (plus ou moins réussies) (de) sauts et roulades de ces divers êtres vivants… avant de se retrouver, évidemment, in fine, lui-même (avec son doudou !) mis en scène : et hop l’enfant se lance, enfin ! Après l’observation… Place à l’action !!

Des bestiaires pris sur le vif, mettant les sciences de la vie à portée des jeunes enfants.

7

Les mains de papa

Hop, dans les bras de papa !

les mains de papa emile jadoulAvec Les mains de papa, édité à l’Ecole des loisirs (collection Pastel) en 2012, Emile Jadoul écrit et met en image une belle histoire entre un tout petit et son père, par le prisme des mains géantes de ce papa-là, toujours en contact avec ce bébé-ci qui grandit :

  • « toc toc toc », disent, en tapotant le ventre maternel, les mains du papa au bébé à venir
  • « bonjour, bébé » disent en caresses les mains paternelles effleurant le visage de l’enfant né et désormais lové dans les bras de sa maman
  • puis les mains et bras du père s’emparent à leur tour de l’enfant : en balade ! grâce aux grandes mains masculines tenant le nourrisson contre lui ! place à l’aventure et aux jeux : sauter, jouer à l’avion, nager… flic, flac, les mains d’adulte retenant la tête du petit tout ! Sans oublier les chatouilles, encore, encore…
  • les gestes protecteurs cèdent peu à peu la place à l’autonomie croissante de l’enfant, jusqu’au jour où, « soudain », 1, 2, 3… « SANS LES MAINS ! »
  • sauf bien sûr pour faire de gros câlins !!!

Un album tout cartonné simple, tendre et sympa, à mettre entre les mains de tous les enfants et tous les papas !


 

the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en médiathèque, en voici les références complètes :

Les mains de papa [Texte imprimé] / Émile Jadoul. – [Bruxelles] : Pastel ; Paris : l’École des loisirs, DL 2012 (impr. en Malaisie). – 1 vol. (non paginé [28] p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 25 cm.
ISBN 978-2-211-20740-9 (rel.) : 11 EUR