0

Les couleurs volatiles

Après les contraires canins/malins, voici qu’Elo et la Sarbacane se sont fait pousser des ailes pour mieux exposer aux tout-petits un bel éventail de couleurs :

les-oiseaux-couleurs-elo

Dans le livre animé Les Oiseaux (couleurs), par d’astucieux rabats, les bébés lecteurs jouent avec les plumages pour dévoiler les teintes cachées de drôles d’oiseaux : une aile blanche en mode recto, noire en mode verso ; une autre blanche et noire, mais aussi rouge quand le volatile s’envole ! un troisième se camoufle sous un manteau gris ; un œil fermé se révèle d’un bleu pâle persistant ; un bec mutant, passant du noir à l’orange, très étonnant ! une poule couvant son poussin si jaune ; une huppe faisant sa tomber sa huppe couleur marron, un presque-paon nous fait l’honneur de nous montrer son derrière… vert… et pourquoi pas aussi… on va dire… un cygne… violet ?? Et la chouette n’en fait pour sa part qu’à sa tête … pour voir la vie en rose !

En bref, un imagier ludique et chouette (hehe) sur le thème des couleurs, avec, en bonus, un graphisme toujours design et un choix original et fort à propos de couleurs non standardisées, éveillant le regard des tout-petits et les invitant à sortir, par le jeu, des sentiers battus.

Publicités
1

Le doudou des bois

Un récit presque initiatique qui sent bon l’air vif de la forêt et l’amour tendre des petits lutins : Angélique Villeneuve et Amélie Videlo signent aux éditions Sarbacane, avec Le doudou des bois, un très bel album à lire dès l’acheminement vers la fin de la petite enfance… et l’entrée dans l’ère de l’enfance, la cour des grands.

doudou-des-bois-angelique-villeneuve-amelie-videlo

On suit les pas d’une bambinette, Georgette, partie se promener dans les bois, (il était) une fois. Georgette, en pleine nature, nage dans le bonheur de l’éveil des sens — l’odorat pour elle, la vue pour nous, embarqués par les sublimes illustrations. Georgette partage ses découvertes avec son doudou lapin, avec qui elle pique un petit somme, avant de repartir de plus belle… Mais quand vient le soir et le coucher dans son lit, aïe aïe aïe quel oubli ! solitude et chagrin, le doudou gris est resté là-bas dans les feuillages.

Alors Georgette, dès le lendemain, part en quête du doudou perdu… sans succès aucun, hélas, il a disparu. Mais, dixit l’auteur :

Georgette est une petite personne très courageuse.
Elle s’est appuyée contre un arbre et a décidé qu’ici, dans ces bois, elle dénicherait sans tarder un doudou bien à elle, très doux, qui sentirait comme l’autre, peut-être même meilleur. L’odeur du dodo, l’odeur du dehors.

Devinez-vous quel sera ce nouveau doudou ? Georgette renifle, touche, pour mieux établir son choix : une feuille ? une châtaigne ? une flaque ? …

Enfin, Georgette trouve LE candidat : gris, tiède, doux… et définitivement vivant. Oui, surprise ! Le doudou de Georgette à présent, c’est un (vrai de vrai) jeune loup… compagnon à quatre pattes en devenir avec qui vivre mille nouvelles aventures !

0

Trésors surprises

Après Animaux surprises, Gilbert Legrand récidive avec de nouveaux Trésors surprises, aussi créatifs et réjouissants que leurs prédécesseurs à poils et à pattes !

tresors surprises - gilbert legrand

Même principe pour ce nouvel imagier : le bébé lecteur découvre, en tournant des rabats, pléthore d’objets du quotidien, revisités avec génie et entrain par l’auteur-designeur. Qui l’eût cru en effet… dès la première double page, voici qu’une série de trombones s’anime ! Un point pour un œil, deux mini traits pour deux pattes, le tout multiplié par le nombre de trombones et… en avant la marche des pioupious :

trombonnes gilbert legrandDans ce livre-jeu, les photos d’objets originels et transformés sont désormais complétées de dessins venant compléter et enrichir le sens et la métamorphose, sobre et heureuse technique permettant de décupler l’imagination tant de l’artiste que des lecteurs !

Un univers toujours aussi fabuleux et enrichissant pour les jeunes enfants dont le regard, intrigué, égayé, navigue de l’objet à l’œuvre d’art… Jeu d’association captivant, jusqu’à ce que l’enfant s’empare à son tour d’un trombone pour construire et réinventer son monde… En avant donc, bonne lecture et chasse aux trésors !

1

Contraires canins, contraires malins

Dans une veine graphique et design, voici un imagier dédié à l’apprentissage des contraires par le jeu, conçu la créatrice franco-suédoise Élo avec la complicité des éditions Sarbacane :

Les chiens (contraires)

les chiens contraires elo

Un petit livre animé tout cartonné et de forme carrée, qui invite le tout petit à appréhender un mot et son contraire en manipulant les différents pliages & rabats (accordéon, fenêtre, etc. !), entamant par la même occasion une partie de cache-cache avec une galerie de chiens surprenants et amusants. Le fil rouge de cette aventure ? l’univers canin, oui, mais aussi les variations de point de vue et le mouvement à l’origine de ces changements :

  • Un chien COURT et ramassé sur lui-même (note de fantaisie : qu’on se le dise, ce chien au pelage vert a des oreilles et des pattes tigrées rose & noir) s’allllllloooooonge et se transforme en LONG chien quand on soulève son corps constitué d’un rabat-accordéon ;
  • Un GROS chien (rouge à petits traits noirs), opposé à un chien FIN (et rose, à l’exception des oreilles et pattes alternant le jaune et le noir en mode spirale), devient carrément TRÈS GROS une fois ouvert son ventre faisant office de volet ;
  • DESSOUS le rabat, il y a un autre chien bleu (sauf les oreilles & pattes orange à taches noires… bien sûr). En rabattant ce rabat… surprise, un chien orange à taches noires (et oreilles bleues !) DESSUS ;
  • DEVANT le gros chien (rouge à pois noir, museau prune, oreilles grises pendantes) allongé, un chien fin (couleur vert amande, oreilles et pattes prune, et long museau jaune moutarde avec, en guise de piercing, un clou) se tient debout ; tourner le rabat (correspondant à la partie inférieure du gros chien) sur sa partie supérieure, et voilà désormais le chien fin DERRIÈRE le gros chien.
  • Un chien bleu ciel (dont je tairai la couleur des oreilles, des pattes et et du museau) se tient, selon la façon de manipuler le rabat qui le constitue, DEBOUT ou ASSIS ;
  • De même, d’autres chiens très originaux se retrouvent selon le bon vouloir manipulateur du jeune lecteur :
    • A POIS ou SANS POIS
    • DROIT ou TORDU
    • DEHORS ou DEDANS
    • DE FACE ou DE DOS
    • A L’ENDROIT ou A l’ENVERS !

Un album-documentaire astucieux et facétieux, pour que les bébés jouent en toute liberté tout en se familiarisant avec le vocabulaire décrivant comment ces drôles de chiens mais aussi ces farceurs d’humains — bref, comment tout un chacun — se situe(nt) dans l’espace, nom d’un chien !


Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en bibliothèque, en voici les références complètes :

Les chiens : contraires [Texte imprimé] / Elo. – Paris : Ed. Sarbacane, 2016. – 1 vol. (20 p.) ; illustrations en couleur ; 17 x 17 cm.
ISBN 978-2-84865-854-4 : 12 EUR

3

Animaux surprises & poésie de l’objet

Connaissez-vous Gilbert Legrand (le bien nommé) ? Oui ? Non ? Si non, ni une, ni deux, rendez-vous sur son site internet pour saisir l’univers de ce bricoleur de poète frappé de génie : http://gilbert-legrand.com. Car Gilbert Legrand, designer de formation, est un sculpteur d’idées, professionnel du détournement d’objets courants en autant de personnages à la fois attachants et surprenants : magicien, il métamorphose les petites choses en êtres vivants souvent très marrants, et avec la complicité des éditions Sarbacane, les couche sur papier ! Voilà ces créatures hors pair qui s’emparent ainsi du média livresque, par deux moyens :

  • de fidèles et belles photos des réalisations sculptées
  • une mise en page à la fois sobre et colorée, dynamique et ludique, rejouant à l’infini l’acte de transformation !

Ça marche du tonnerre auprès des enfants & des grands, comme l’a prouvé le succès de l’album Le grand show des petites choses que je ne saurai trop vous recommander … Et, je prends les paris, ça fonctionnera à merveille aussi auprès des tout petits, suite à la publication du tout cartonné Animaux surprises :

animaux-surprises-gilbert-legrand

Dans ce livre à manipuler, pensé pour les mains et yeux des bébés, vous trouverez :

  • à ma gauche, la photographie détourée d’un objet issu d’un quotidien bricoleur ou ménager
  • accompagnée, à ma droite, du mot qui la décrit… suivi d’un point d’interrogation… !

Jusqu’ici, just another imagier… Mais souvenez-vous du point d’interrogation — c’est essentiel, un point d’interrogation, pour susciter l’éveil des apprentis lecteurs :

  • en fait, avant de tourner ma page de droite pour changer d’objet
  • je l’ouvre, surprise, sur ma gauche car elle consiste en un rabat,
  • contenant lui-même deux pages à l’intérieur desquelles l’objet en cours change et réapparaît sous sa nouvelle forme… animale… dotée d’un prénom, si, si, et d’un (drôle de) caractère !

Or donc : de la personnification des petits riens indispensables au quotidien !

animaux-surprises-castor

Quand un imagier en cache un autre : coup de théâtre… mais c’est bien sûr aussi, le titre l’indiquait, un bestiaire !!!

Ce livre-objet à lire dans tous les sens, pour la grande joie des bébés lecteurs, fait pleinement écho à l’imagination débordante des tout petits, qui se racontent des histoires à partir de tout ce qui peut leur tomber sous la main. Au fil des pages, une attente stimulante s’installe, instaurant une très chouette complicité entre l’objet, l’animal, l’auteur et les lecteurs, et invitant le bébé, une fois l’album fermé, à poursuivre, encore, cet exercice fantastique dans la vraie (?) vie !


the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à trouver ce livre chez votre libraire ou dans votre bibliothèque municipale, en voici les références complètes :

Animaux surprises [Texte imprimé] / Gilbert Legrand. – Paris : Ed. Sarbacane, 2015. – 1 vol. (40 p.-20 dépl.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 16 x 16 cm.
ISBN 978-2-84865-786-8 : 13,90 EUR