0

Coucou l’éveil (artistique)

Une double chronique ce jour sur la BBthèque, pour vous présenter deux nouveaux livres d’éveil artistique… et plus encore, à destination du jeune public :

Coucou !

de Lucie Félix

Lucie Félix, auteur-illustrateur de génie pour les tout-petits, qui a écrit des livres extraordinaires comme Prendre et donner et La promenade de petit bonhomme, publie aujourd’hui une merveille de livre-objet à manipuler à souhait par les bébés.

C’est un livre accordéon, tout carton, qui alterne fond noir côté recto, fond blanc côté verso. Chaque page est un tableau compris à l’intérieur de ce cadre, un jeu fait tableaux, grâce à l’utilisation de panneaux en acétate, matière solide, tantôt transparente, tantôt colorée de formes diverses et variées, afin de constituer pour le bébé lecteur autant de fenêtres par lesquelles regarder son environnement, par lesquelles découvrir autrui autrement. Une fenêtre pour regarder d’un côté, et être regardé depuis l’autre côté. Une partie de coucou-caché peut vite s’engager…

Le leporello permet une lecture classique, page après page, mais aussi la surexposition de différentes pages (et donc couleurs et/ou formes) avec de belles découvertes visuelles ; le jeune enfant peut manipuler le livre à son goût et lui conférer la forme de son choix : livre lambda, parcours, maison, etc.

Une pépite d’album pour la petite enfance, favorisant l’éveil des bébés lecteurs au monde et à l’art, ainsi que le dialogue entre l’enfant et le parent ou l’adulte accompagnant ; sans conteste, ces différents publics vivent une expérience riche et variée de lecture avec cet ouvrage mobilisant à tout le moins quatre yeux et quatre mains. Place aux images ici : www.editionsdesgrandespersonnes.com et là www.luciefelix.fr/coucou !

Art’bracadabra

de Raphaël Garnier

Autre livre-objet, autre livre animé, de Raphaël Garnier qui a signé ces dernières années une exposition Mon Œil au Centre Pompidou à destination du jeune public, ainsi qu’une web-série pour enfant envisageant l’éveil artistique de façon moderne et ludique. Tel est également le parti pris de, et le pari relevé par, Raphaël Garnier dans son livre Art’bracadabra, entre le premier documentaire et le livre-jeu, où l’auteur et graphiste fournit au jeune public le mode d’emploi de l’acte de création artistique.

L’oeuvre d’art est ainsi présentée à travers différentes grandes étapes : le point, la ligne, la forme, la matière, l’outil, la couleur, le contraste, le volume, la composition, la perspective… point final (oh on redémarre à zéro, c’est reparti pour un tour !) ; comment ces différentes étapes sont abordées, c’est là que réside la « magie » de ce livre-objet fondamentalement interactif : de manière concrète, par le jeu et la manipulation (le livre multiplie à bon escient les ressorts diversifiés du livre animé : roue à tourner, volets à soulever, languettes à tirer, découpages, transparents, pop-up, encres spécifiques à toucher) et de manière onirique, par des associations d’idées, des images à même de parler aux jeunes enfants (« La Ligne est un lasso pour attraper la Forme »).

Un livre brillant et complet sur la création… à mettre dans les mains de tous les petits curieux et de tous les artistes en herbe que sont les jeunes enfants. Quelques extraits ici, mais, comme pour le livre de Lucie Félix chroniqué ci-dessus, rien ne vaut de prendre ces livres beaux et singuliers en main… et d’en partager la lecture avec les jeunes enfants.

**

Pour retrouver d’autres livres tip top d’éveil artistique, vous pouvez consulter la rubrique dédié sur la BBthèque : par ici !

Publicités
2

Dans le ciel

Après Mes envolées, et si on partait plus avant à la découverte du ciel avec les tout-petits n’enfants ? Un fil continu de poésie, de grandes et magnifiques illustrations ainsi qu’un texte d’information qui pose tout un tas de questions et prend le temps d’y répondre brièvement et simplement : c’est le pari réussi du premier documentaire Dans le ciel, écrit par Aurélia Coulaty et illustré par un duo d’illustrateurs et designers réunis au sein de l’atelier Bingo, aux éditions Amaterra :

Les images, expressives, colorées, empruntant à l’abstraction pour mieux mettre en scène le ciel, occupent la majeure partie des doubles pages, et le texte figure en-dessous, telle une légende, à gauche le mot, à droite l’explication, invitant le bébé lecteur à lever les yeux pour mieux observer le ciel en général, alternant points de vue fondamental et original, soit, en particulier… : le soleil, la pluie, l’arc-en-ciel, les cerfs-volants, le vent, les grues, l’aurore boréale, les lanternes célestes, l’âme des gens, la brume, la trace de l’avion, les montgolfières, l’orage, les abeilles, les graines de pissenlit, l’aube, le crépuscule, les étoiles filantes, les pigeons voyageurs, les machines volantes, la tornade, les nuages, les chauves-souris, la lune, les flocons de neige, les lâchers de colombes, la fumée, les feuilles d’automne, les feux d’artifice, les papillons, la grêle et la Voie lactée.

On passe d’un sujet à l’autre sans transition ou presque, et ce livre peut être lu du début à la fin d’une traite, comme au gré des petites mains qui le feuilletteraient dans l’ordre qu’elles voudraient ; on s’intéresse au climat, aux saisons, au jour, à la nuit, à comment, qu’on soit homme ou animal, voler et traverser le ciel, à ce que les hommes projettent et mettent dans leur tête quand ils regardent et investissent à leur tour cet espace immense au-dessus de nous. En bref, il s’agit là d’une superbe et inédite encyclopédie visuelle du ciel, dont vous pouvez découvrir quelques extraits ici

1

A la découverte du corps humain

Nous ! Tel est le titre programmatique de l’album, très branché physique, signé Hector Dexet aux éditions Amaterra, qui met en mots et en images, pour le bébé lecteur, les corps humains : le tien, le mien, celui de ma voisine, celui de ton voisin.

nous hector dexet

Nous !

… Nous sommes tous différents.

Tous différents d’un point de vue physique, ne serait-ce qu’en termes de couleurs… d’yeux, de cheveux, de peau ! Il y a des filles et des garçons, mais… :

Quel que soit le sexe d’un humain, quelle que soit l’apparence, à l’intérieur, on est presque pareil (système digestif, squelette)… et on vit le même cycle de vie : de la naissance à l’âge adulte, on grandit ! Nous avons peu ou prou tous des pieds & orteils « pour marcher, courir et sauter », des mains & doigts « pour jouer, manipuler et chatouiller », des yeux, un nez, des dents (à brosser), un cœur (pour s’aimer), une bouche et un estomac (pour manger) ! Et chacun a été conçu par un duo : un homme et une femme, un papa et une maman, et a vu le jour après un séjour dans le ventre d’une maman.

Un tout cartonné ludique, notamment grâce à sa conception ajourée (chouette, encore un livre à trous pour ajouter au plaisir des yeux celui de la manipulation), qui, avec ses couleurs vives et son humour facétieux, accompagne l’enfant dans la découverte de soi et d’autrui : apprentissage de la différence et de la similitude, l’individu et la communauté et bien sûr le fonctionnement du corps humain.

0

De quoi rêves-tu dans le noir ?

C’est l’hiver, la nuit tombe tellement tôt… c’est le moment ou jamais de se plonger dans un réjouissant livre phosphorescent pour faire briller les yeux des jeunes enfants :

De quoi rêves-tu ?, écrit et illustré par Hector Dexet aux éditions Amaterra, est un album qui joue définitivement la carte du passage du jour à la nuit, histoire idoine du soir dans la mesure où il met en scène des rêves… des rêves d’animaux d’abord (tes doudous, bébé lecteur…) et puis ceux du bébé lecteur lui-même (si ce n’est lui, c’est donc son frère)… représenté sous sa couette, endormi, en train de rêver, apaisé, lui aussi.

Explication : chaque double page représente, en pleine lumière, de jour donc, un petit être, et interroge ce qui se passe dans sa tête, une fois la nuit tombée quand il se trouve, de fait, plongé dans le noir le plus complet… La forme et le fond se marient ici à merveille pour offrir un très chouette spectacle aux enfants : grâce à la physique, la lecture devient magique… ! Car en plus de l’illustration et du texte classiques, chaque double page est doublée d’une illustration et d’un texte phosphorescents ; après le temps de lecture éclairé (sur un fauteuil placé à côté d’une lampe qui l’éclaire par au-dessus, c’est parfait…), on éteint la lumière et l’histoire phosphorescente prend le relais, donnant corps aux rêves les plus fous des différents personnages !

On peut lire tout le livre suivant cette technique, suscitant plaisir et émerveillement chez le jeune enfant : j’allume puis j’éteins, j’éteins puis j’allume, selon si j’allume ou si j’éteins, je ne vois ni ne lis la même histoire… Ce sont deux faces cachées qui se complètent, et puis c’est aussi un moyen intéressant, drôle et ludique, de surmonter et la peur du noir, et l’angoisse de la mise au lit, quand elles surgissent chez le tout-petit : notre sommeil aussi est rempli de vie…

3

Fruits et légumes de saison

Pour bien démarrer la rentrée, lumière sur deux tout-cartonnés formidables pour faire son marché… se cultiver et bien s’alimenter : Fruits de saison et Légumes de saison, de Clara Corman, aux éditions Amaterra !

Au menu de ces deux livres complémentaires, la découverte, donc, de ces aliments issus des potagers, maraîchers…

Côté fruits, la pomme, l’ananas, la pastèque, la banane, l’orange, la tomate, la fraise, la grenade, la pêche, la figue, le kiwi, la cerise, l’avocat, la noix de coco, le pitaya, la noix ! Chaque fruit fait l’objet d’une double page bien remplie, avec des illustrations précises et réalistes permettant aux jeunes lecteurs d’identifier aisément chaque fruit : sur la page de gauche, le fruit représenté en train de pousser, sur sa plante, donc, avec une petite phrase décrivant une spécificité de sa culture (« l’ananas pousse dans les pays chauds », « la pastèque grandit posée sur le sol »…) ; sur la page de droite, gros plan sur le fruit cueilli, vu de l’extérieur, puis de l’intérieur grâce à un jeu de rabats à soulever par le lecteur curieux et gourmand ! Une petite phrase accompagne alors aussi cette découverte du fruit.

Côtés légumes, c’est exactement le même topo, pédagogiquement réjouissant. Sont passés ainsi en revue : les petits pois, le chou rouge, l’artichaut, la carotte, la pomme de terre, le fenouil, le maïs, le poivron, le concombre, l’oignon, le champignon, le chou de Bruxelles, le radis, l’ail, la betterave !

Last but not least : la dernière double page de ces deux livres récapitule, avec un système de symboles, à quelle saison on récolte et donc mange tel ou tel fruit ou légume.

Une lecture belle et utile, à proposer dès le plus jeune âge, pour ouvrir l’appétit, le goût de la nature de la terre jusqu’à l’assiette, au fil des saisons. Deux livres dont je vous invite à vous servir et re-servir à loisir, pour manger sain et bon.

A feuilleter ici et ici sur le site de l’éditeur… et comme lecture complémentaire sur le même sujet… cet autre livre-jeu très sympa Au marché… je choisis !