0

Jour de marché

Aujourd’hui, c’est jour de marché ! Ou pas… mais avec le livre du jour dans la BBthèque c’est tout comme :

Au marché

de Noëlle Smit

aux éditions Sarbacane

Par jour de beau temps, c’est l’été ou le printemps, main dans la main, une petite fille et sa maman (ainsi que le petit chien) partent faire leurs emplettes au marché, chacune avec leur panier. L’album se limite, en termes de texte, au seul titre, programmatique. Tout le reste est muet, succession de tableaux d’un marché en plein air…

Le voyage commence par une vue extérieure et surplombante : la mère et la fille, venues à bicyclette, ont garé leurs vélos à proximité des camions, et avancent en direction de la zone des stands, arborée. Le parcours se poursuit de scènes en scènes : pour chaque marchand auprès duquel les deux clientes flânent ou achètent, l’auteur-illustrateur ainsi que le bébé lecteur s’arrêtent et se nourrissent itou également…. des produits et de l’ambiance.

Une mine d’or pour observer… les étals du poissonnier, du boucher-charcutier, du maraîcher, du fromager, de condiments variés ou encore du boulanger, du bouquiniste, du fleuriste, des vendeurs de tissus, de chapeaux ou encore de glaces, sans oublier le bric-à-brac ! Chaque illustration fourmille de mille et un détails, selon qu’on s’attache aux passants, aux marchands, aux produits, aux actions et points de vue de la fille ou de la mère voire des animaux, chiens, chats, oiseaux… Jusqu’à ce que, hop ! les paniers soient remplis ! Les donzelles peuvent alors repartir… avec une perspective délicieuse de repas en plein air avec tous ces produits frais !

Un très beau premier documentaire sur le marché, qui met en lumière la diversité de ses produits frais, ses acteurs, producteurs, vendeurs, consommateurs, son ancrage profond et essentiel dans la société : quelle animation au marché, et quel bonheur de bien s’alimenter ! Une virée hautement conseillée.

Publicités
0

Jardiner avec un bébé

Un livre 100% printanier aujourd’hui dans la BBthèque, qui invite, par les mots, l’image et l’action, les bébés à jardiner via un très chouette premier documentaire tout-cartonné :

Ce livre, signé Corinne Dreyfuss au Seuil jeunesse, propose au tout-petit, en le prenant par la main, une promenade au jardin, où l’adulte explique et indique à l’enfant ce qu’est la nature au printemps, comment travailler la terre, planter un graine, l’arroser, faire pousser des fruits, des fleurs, observer la vie des fourmis, souffler comme le vent dans l’herbe, attraper une sauterelle, un papillon, sentir les fleurs, chasser les oiseaux, manger une poire tombée de l’arbre… L’occasion d’échanger avec les jeunes enfants sur la vie des plantes et des petits animaux, ce qui se passe au dehors, quand le printemps pointe le bout de son nez… et toutes les activités associées. Prendre le temps, au repos, de mettre des mots sur ce qu’on observe au quotidien ; par le livre-jeu, susciter l’éveil et la curiosité des bébés… et les inviter, fondamentalement, à vivre et revivre cette formidable aventure à l’air frais.

0

La balade d’Asami

Bientôt le printemps et les cerisiers en fleurs, la BBthèque se met au parfum en chroniquant un album japonisant :

La balade d’Asami

de Delphine Roux et Pascale Moteki

C’est l’histoire d’une petite fille, Asami, qui, livrée à elle-même car sa maman est occupée à gérer la maison, réfléchit (serait-elle en train de concevoir un projet ?) et lui demande l’autorisation de sortir se promener avec son chien, Ito. Sa maman lui répond oui, et lui propose un panier pour l’accompagner dans sa balade. La petite fille et son chien gambadent dehors, il fait beau, et Asami remplit peu à peu son panier de mille trésors au gré des étapes de leur trajet :

  • dans un champ vert, elle cueille des trésors verts : fougère, lierre
  • dans un champ rouge, des trésors rouges : cerises, coquelicots
  • dans un champ bleu, des trésors bleus : fleur de lin, fil de laine échappé d’un nid
  • dans un champ jaune, des trésors jaunes : coquille d’escargot, épi de blé

La cueillette est finie ! Asami et Ito rentrent à la maison. Asami étale le fruit de sa récolte sur la table… puis, « dans le plus doux des secrets, elle fabrique une guirlande de rouge, de bleu, de jaune, de vert…. pour son tout petit frère », une guirlande 100% naturelle et colorée pour le tout petit bébé, avant d’être enlacée, avec ce bébé, dans les bras, tout aussi aimants, de son papa et de sa maman.

Une intention, un moment, une réalisation : la générosité du cœur se dit ici en sobriété.

0

Dans le détail

Dans la série : encyclopédie pour les tout-petits, je vous présente aujourd’hui Dans le détail, un grand et long livre très fourni signé Elisa Géhin aux éditions Les Fourmis rouges :

Une mine d’informations pour les bébés lecteurs : un mot = une image, duo multiplié par… un nombre incalculable de sujets et d’objets représentés dans cet imagier très détaillé. Elisa Géhin passe en revue, avec beaucoup d’humour, un trait vif, pléthore de couleurs et une typographie très enfantine, l’environnement du jeune enfant et s’amuse à classer tous ces éléments foisonnants, mêlant l’abstrait et le concret.

Dans l’ordre (mais aussi un peu en vrac, tant cet ordre semble aussi personnel… rapprochant la logique de l’artiste et la logique de l’enfant), annonce-t-elle dans le sommaire de ce premier documentaire :

  • les objets de celle qui a fait le livre : comprendre la notion d’auteur et comment on fait un livre… top de démarrer ainsi… dans la peau de l’auteur, dans la peau de l’artiste !
  • dans le sac des enfants
  • la famille : la vraie, la grande, l’élargie, et puis aussi un peu de sens figuré pour rigoler (la mère Michel, le père Noël sont aussi de la partie)
  • à l’intérieur… de la planète Terre : un peu de géologie et de géographie, d’urbanisme même, et puis aussi de domestique, parce que, sur le principe du zoom, nous voici parti de la planète pour arriver aux maisons, à la maison, à ses abords extérieurs, et puis aussi à tout ce qu’on fait et à tout ce qu’on trouve à l’intérieur (pièces, meubles, mais aussi types de chaussures, types de cheveux des habitants…)
  • les choses lumineuses
  • les animaux
  • les arbres
  • les fruits
  • les légumes
  • des fleurs et des herbes, tout cela se passe de commentaires
  • les métiers, courants et curieux, présentés toujours au masculin et au féminin, vive la parité
  • les choses sur lesquelles on s’assoit
  • dans ma valise
  • la conversation
  • l’information
  • ce qui a un goût particulier : le gingembre, l’endive, le chocolat noir, la fourmi s’il te prend envie d’en goûter une
  • la quincaillerie : produits, outils
  • les jeux
  • ce qui se transforme : un œuf, un papillon, mais aussi des ingrédients & des gâteaux, ou encore un prince & un crapaud…
  • les couleurs, déclinées avec un serviable caméléon
  • dans le frigo > dans le placard > et jusque dans les tiroirs
  • la circulation : modes et voies de transport
  • ce qui ne s’achète pas (quelle bonne idée de lister ça) : les saisons et donc le temps, le bonheur (trèfle à quatre feuilles), son anniversaire, son ombre, un sourire, les chiffres et les lettres, etc.
  • ceux que personne n’a jamais vus jusqu’ici… mais qu’on peut toujours dessiner : la petite souris, les lutins du Père Noël, un fantôme, un extraterrestre ou encore Dieu…

Dans l’ordre, je disais, mais aussi un peu en vrac, tant cet ordre semble aussi personnel… rapprochant la logique de l’artiste et la logique de l’enfant : quand le documentaire montre qu’il est fondamentalement, aussi, fiction, tant la représentation du réel est le fait de mise en scène et d’interprétations, et tant, dans cette narration, l’objectivité est empreinte de subjectivités. Comme l’auteur, le jeune lecteur est invité à naviguer d’un mot-image à l’autre, à comprendre mais aussi pourquoi pas créer les liens entre les différents mots-images qui lui sont ici proposés (sens propre / sens figuré, ce qui est de l’ordre du réel / ce qui est inventé, etc.), et à construire à son tour sa représentation, ouverte et féconde, du monde. Son propre système, son propre catalogue : de la structuration de la pensée chez le jeune enfant, concomitante de son apprentissage du langage & de ses subtilités, dès 2-3 ans.

Une nouvelle ressource formidable pour l’éveil des jeunes lecteurs, dont vous pouvez découvrir quelques extraits ici !

0

Quand l’arbre se livre…

Est-ce un arbre ? Plusieurs arbres ? Un livre ? Plusieurs livres ? C’est en tout cas un ovni des plus réussis invitant les tout-petits à l’observation de la nature et du vivant dans un environnement donné évoluant avec le temps :

 

ARBRE

d’Amandine Laprun

chez Actes sud junior

 

L’idée et la réalisation de cet ouvrage original sont proprement géniales pour un premier documentaire à destination des jeunes enfants : chaque double page présente le même arbre, un cerisier, à une période différente de l’année, en partant du printemps où tout fleurit… pour parvenir, à la fin du livre, au printemps suivant.

Le temps s’écoule à mesure que les pages défilent, silencieusement : lecture par l’image uniquement. La météo évolue, les saisons se suivent sans se ressembler, et l’arbre vit sa vie sous le soleil, la pluie et les températures variées : les fleurs laissent la place aux feuilles, les fruits font leur apparition, mûrissent… pour la grande joie des merles et des enfants grimpant faire bombance et cueillette ; jaunissement des feuilles, puis les voilà qui tombent à l’heure de l’automne, l’arbre se dénude en hiver, peu à peu enseveli sous la neige jusqu’à ce qu’émergent, de nouveau, les premiers bourgeons. Une année riche en événements pour ce cerisier et ces enfants… une année pourtant si vite passée !

Fermé dans la bibliothèque, ce livre-objet a la forme d’un demi-arbre. Ouvert, il a la forme d’un arbre complet. Et, surprise, quand on relie ensemble la page de couverture et la quatrième de couverture de ce livre-objet, et qu’on pose le concomitamment le tronc au sol, les branches en haut, on obtient… le récit visuel, et en volume, 360°, d’une année de vie de ce cerisier ! Un cycle entier qui se renouvelle chaque année.