0

Origines

Vous souvenez-vous du magnifique libre-objet Papaye et Mamangue, sur la naissance et la parentalité version fruitée, signée Lydia Gaudin Chakrabarty aux éditions Chandeigne ? Lydia Gaudin récidive, avec un splendide nouvel album intitulé…

Origines 

Un livre tout cartonné, tout en carton découpé, qui se forme littéralement au fur et à mesure de sa lecture à tout âge de la vie pour explorer précisément tous les âges de la vie :

  • Dès la page de couverture, un trou, tout rond, permet de voir les différentes strates du vivant par essence évoluant, comme un judas pénétrant le monde d’autrefois, celui d’avant l’homme, et, au-delà, une invitation, pour le lecteur, à ouvrir grand ses yeux et à libérer ses mains pour explorer cette matière en mouvement…
  • Car à peine le livre ouvert et la lecture commencée, au fil des pages, c’est un défilé à observer et palper : tour à tour de multiples combinaisons de couleurs et de formes sobres et tout en rondeurs, en continuité ou en rupture avec les pages passées, représentent juxtaposée l’histoire plurielle de nos origines minérales (la pierre, les montagnes…)… végétales (les feuilles, les fruits)… animales, qu’il pleuve ou que le soleil réponde présent au rendez-vous.

Une promenade graphique, poétique, à la fois scientifique et spirituelle, tant la planète Terre toute entière et son historicité semblent contenus dans ces quelques pages, et, comme une mise en abîme sublime en couverture, dans cette sphère en volume, ouverture et lecture à la fois infimes et infinies sur le monde, sphérique, dans lequel nous vivons. La dernière de couverture, d’ailleurs, présente, en écho à la couverture, la figure d’un être humain héritier de tout ce processus, avec le deuxième et dernier mot du livre, après le premier qui correspond au titre : « nous ». Une expérience riche pour le jeune enfant, tant d’un point de vue sensoriel que pour se familiariser intelligemment avec les notions de vie ou encore de temps.

Publicités
3

Papaye et mamangue

« papaye, c’est mon papa »

mamangue-papaye-lydia-gaudin-chakrabarty

« mamangue, c’est ma maman »

Aujourd’hui, place au fruit exotique, place au livre poétique pour illustrer, de façon étonnante, de façon émouvante, ce qu’est un papa, ce qu’est une maman.

Un livre-objet signé Lydia Gaudin Chakrabarty qui est allée séjourner en Inde, et a su y prendre au mot une expression de son propre fils, qui la surnommait mamangue, ma mangue. L’idée fait son chemin dans la tête de l’artiste… qui créé un album double tout cartonné, à feuilleter dans un sens et dans l’autre : d’un côté la révélation d’une paternité, avec l’image de papaye, fruit de prime abord, dévoilant au fil des pages un semeur de graines devenant père ; de l’autre côté, l’histoire d’une maternité, épousant les formes arrondies de la mangue, avant d’accoucher d’un petit être et de reprendre peu à peu sa fine silhouette… Et au milieu du livre, le fruit de leurs amours, pardi ! L’album se lit en silence, comme on goûte à un fruit inconnu, jusqu’à ces mots de tendresse qui disent le parent, du point de vue de l’enfant. Car c’est en enfantant que naissent aussi des parents…


the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en bibliothèque municipale, en voici les références complètes :

Papaye [Texte imprimé] ; Mamangue / Lydia Gaudin-Chakrabarty. – [Paris] : [Chandeigne], [2012] (impr. à Singapour). – 1 vol. (non paginé [18] p.) : ill., couv. ill. ; 18 cm. – (Le tamanoir).
ISBN 978-2-915540-93-2 (rel.) : 9,90 EUR.