0

booOOMMmm ! OUAhouuu !

La BBthèque vous présente aujourd’hui un album-expérience, qui restitue et interprète un phénomène naturel des plus impressionnants, notamment à hauteur de tout petit enfant : l’orage ! Elena del Vento, nous livre, avec l’orage, dédicacé au Silence, une plongée graphique (visuelle, typographique…) et sonore dans ce moment riche et dense où le ciel s’éclate, littéralement :

l’orage

d’Elena del Vento

aux éditions MeMo

Point de majuscules dans le titre : l’orage, si effrayant, ici est exploré dans toutes ses dimensions pour en signifier ses richesses, ses nuances, ses mouvements, sa beauté, sa temporalité limitée, son caractère d’exception, sans nier pour autant son ampleur, son vacarme, sa noirceur et les torrents d’eau dont il regorge et qu’il fait pleuvoir sur nous.

Cet album expérimental et sensoriel, très abouti, est à lire à haute voix aux tout-petits, en leur montrant les images, colorées, rondes, nuancées, évanescentes, mouvantes, accompagnées d’un texte-guide s’amusant à exprimer en lettres, en mots inventés, mots onomatopées, les bruits, devenus bruitages, du tonnerre, de la pluie, torrentielle, de l’orage, et à nommer chacun des phénomènes météorologiques rencontrés. Ainsi la peur éventuelle est comprise dans un grand tout : le début, le pendant et l’après événement, les lecteurs sont comme pris dans le mouvement tout en restant légèrement à l’extérieur, comme préservés par l’objet papier, intact, robuste, éclairant.

Un ouvrage étonnant et détonnant qui constitue une formidable caisse de résonance de l’atmosphère à partager dès le plus jeune âge : après la tempête, après l’orage, il se forme, entre la pluie qui se finit et le soleil qui réapparaît, quelque chose qui ressemble à un arc-en-ciel, tout se calme, le spectacle qui s’offre à présent aux oreilles et aux yeux n’est plus que couleurs et admiration : « OUAhouuuu  » ! A l’image du sujet représenté, un livre d’exception.

0

Dessiner avec des illustratrices/teurs jeunesse

Tous les parents, tous les adultes proposent des activités de coloriage et dessins aux enfants. Les éditions des Grandes Personnes voient, comme toujours, ces choses en beau, en GRAND et à hauteur d’enfant : lumière, en cette période où les enfants ont le temps, sur une sélection de livres d’activité publiés ces dernières années par cette maison d’édition !

Des ouvrages où les dessins, en noir et blanc, parfois en couleur, invitent les jeunes lecteurs & artistes en herbe à coloriser, compléter, dessiner à leur tour les contenus et/ou contours des univers graphiques proposés par des illustratrices, illustrateurs jeunesse chevronné(e)s, comme Joëlle Jolivet ou Pascale Estellon :

Des activités riches en apprentissages et plaisirs multiples : concentration, construction du regard, motricité, éveil artistique (choix des formes, couleurs, motifs, outils…), découverte du monde représenté à travers les dessins…

L’acte de dessiner ou colorier devient, grâce à ces ouvrages, le fruit d’un dialogue entre l’artiste et l’enfant, une rencontre créative unique et originale en ce média construit à plusieurs mains, un petit objet de collection qu’on prend plaisir à réaliser puis à conserver, en lieu et place de coloriages industriels lambda jetés à tour de bras.

Allez, c’est parti, on vous donne rendez-vous dans votre librairie de quartier ou de vacances pour vous procurer l’un de ces cahiers et le faire vôtre avec vos feutres et crayons ! PS : c’est une excellente activité pour les temps calmes en vacances, ou pour occuper les plus jeunes quand l’aîné(e) fait ses devoirs après l’école ; c’est aussi formidable de s’y atteler à plusieurs, en fratrie ou en famille, et devenir ainsi les co-illustrateurs d’une œuvre collective !

0

De la terre dans mes poches

Dans la BBthèque aujourd’hui, nous vous livrons un beau brin de poésie, virée féconde dans les sols fertiles de l’expédition-imagination. Nous cultivons notre goût du dehors & de la vie et nous amenons dame nature jusqu’à nous, jusqu’ici, tout près de soi, en ses effets, ses mains, son logis, quels qu’ils soient. Livre ouvert sur le monde signé Françoise Lison-Leroy et Matild Gros, éditions CotCotCot, voici, ainsi, un livret que nous vous livrons ce jour-ci, à glisser dès cet été dans toutes les poches petites et grandes :

De la terre dans mes poches

Léger, sensible, joyeux, cet ouvrage de vingt pages dit et met en scène, à la première personne du singulier, le plaisir d’un(e) enfant à évoluer parmi les herbes, les plantes, les fleurs, à les voir pousser et s’associer à cette vie de la nature. Quelle joie : prendre la terre dans ses mains, glisser ce trésor dans ses poches, « respirer » la terre, danser, jouer, bien sûr, à l’apprenti jardinier, dehors où il y a de la terre encore, mais aussi dedans, quitte à créer une verrière quand on n’a pas ni jardin ni balcon. Une jardinerie en herbe, sous forme de rêverie qu’aucune obstacle ne saurait arrêter tant elle est positive, résolue, présente, visionnaire, tournée vers un avenir florissant : avec mes mains « je te ferai pousser des pommes et des cailloux ».

Les illustrations du livret, fines, justes, délicates, réalisées en linogravure, rencontrent à la perfection ces mots pensés et exprimés à hauteur d’enfant : des visages libres pour tendre vers l’universel, enfant et adulte pour placer l’histoire dans le partage, vêtements texturés de feuilles, fleurs, légumes, fruits, traduisant ce que la terre, emportée avec soi, peut donner, en plus des sourires de ceux qui sont prêts à les cultiver, et ce sans se tourner les pouces, mais au contraire la main sur le cœur & en mettant du cœur à l’ouvrage.

Pour vous faire une petite et première idée, vous pouvez feuilleter ce livret en ligne. Feuilleter la belle version imprimée, avec des encres à base végétale sur du papier recyclé, puis glisser, dans une poche de la terre, dans l’autre ce livre qui sent bon la terre, vous verrez, c’est encore mieux !

1

L’art des tout-petits : les couleurs

Bonne nouvelle, les éditions Palette agrandissent la collection « L’art des tout-petits« , en proposant pour cet été un nouveau livre d’éveil artistique destiné à tout public dès la petite enfance. Au menu aujourd’hui de ce nouvel ouvrage conçu par Sophie Bordet-Petillon & introduit par Anne Baudier : une palette de couleurs !

L’art des tout-petits : les couleurs

Cet ouvrage explique pour commencer la forte sensibilité aux couleurs des jeunes enfants, qu’ils associent souvent à leurs émotions telles qu’ils visent à les exprimer. Le rapport à la couleur est ainsi très fort dès le plus jeune âge, mais aussi chez nombre d’artistes de tous les temps (ici, de l’Egypte ancienne à aujourd’hui) : leur rencontre était écrite !

Le livre fait le choix de présenter une couleur par page, couleur nommée et illustrée par la reproduction d’une œuvre d’art ayant fait le choix de recourir à cette même couleur comme dominante parmi les autres couleurs mobilisées. Chaque page est comme l’emplacement d’une palette de peintre : orange, doré, jaune, vert anis, vert, turquoise, bleu ciel, bleu azur, bleu nuit, violet, mauve, rose bonbon, rose framboise, rouge, bordeaux, marron, beige, blanc, gris, noir ! Mon tout est une palette d’artistes au pluriel, car chaque couleur est l’occasion pour les jeunes lecteurs de découvrir une sculpture, une faïence, un tableau… : un noir (mat ou brillant) de Pierre Soulages, des violets pour un autoportrait de Marc Chagall, un nu bleu azur de d’Henri Matisse… La dernière page du livre récapitule le nom des œuvres présentées.

Comme pour chaque ouvrage de cette collection, on prend du plaisir à se plonger dans les reproduction d’œuvres d’art soigneusement choisies, à manipuler un papier épais de qualité restituant à merveille les versions originales. L’approche par couleurs convient très bien à un public tout-petit, pour accompagner l’identification et le nommage des couleurs (comme dans un imagier), tout en l’invitant, dans un jeu de résonnances, à découvrir notre patrimoine culturel et artistique, ce dernier enjeu continuant de toucher, au-delà de la petite enfance, petits et grands ! Bienvenue à toutes et tous dans ce voyage artistique parmi les couleurs, initié avec les disques colorés de Robert Delaunay !

Quelques extraits à découvrir ci-dessous et en ligne sur le site internet de l’éditeur :

0

Ciel ! nuages & nuits

La BBthèque aujourd’hui dit au revoir à M. Eric Carle, décédé tout récemment. Nous lui disons au revoir le sourire et la tête dans les nuages, avec Petit Nuage, accompagné d’un beau classique de livre jeunesse, Bonne nuit, monsieur Nuit, de Dan Yaccarino – deux livres parus aux éditions Mijade cette année. L’un et l’autre nous enveloppent doucement, nous accordent un moment de répit, repos, pour ressourcer petits et grands et accompagner tout en apaisement les tout-petits vers les vacances d’été, en accueillant avec sérénité et la pluie, et la nuit :

Petit Nuage, d’Eric Carle

« Les nuages flottaient tout doucement dans le ciel, et Petit Nuage flottait derrière eux ». Nous plongeons dans le ciel bleu d’Eric Carle, et dans le voyage de ses nuages, de petit Nuage, peint et dépeint comme un artiste le verrait, comme un enfant le verrait : une matière extraordinaire, modulable à souhait.

Oui, Petit Nuage se meut dans le ciel et change de forme à l’envie : le voici mouton, avion, requin, arbres ! lapin, chapeau et clown.

Jusqu’à qu’il soit rappelé par les grands pour faire son travail de nuage : en se fondant avec ses congénères, faire tomber la pluie, pardi !

Un album d’une douceur hors pair, pour rêver le ciel & la météo en compagnie d’un auteur-illustrateur de génie.

Bonne nuit, Monsieur Nuit, de Dan Yaccarino

Paru pour la première fois en 1997 sous le titre Good Night, Mr. Night, aux Etats-Unis, voici Bonne nuit, Monsieur Nuit, tout beau, tout frais, tout juste réédité : l’histoire illustrée et personnifiée de la nuit, faite Monsieur Nuit.

« Quand le soleil se couche lentement derrière la colline, Monsieur Nuit se réveille. » Oui, celui qu’on voit sur la page de couverture, et quand on tire la couverture vers soi. Le narrateur, enfant, observe et rêve la tombée de la nuit, qu’il vit comme celle de l’arrivée de cet être sombre, ombre, et étoilé à la fois, au visage rond, aux yeux croissants de lune.

L’album déploie les scènes imaginées d’une Nuit douce, active, bienveillante, protectrice qui mettrait en route la Nuit – fermer les fleurs, apaiser la nature. Puis signalerait aux petits l’heure d’aller au lit : il est temps, les enfants, de s’endormir et de vivre, bercé dans les bras de Monsieur Nuit / Morphée, la suite de la nuitée.

Quand le jour se lève, l’enfant en est persuadé, c’est au tour de Monsieur Nuit d’être fatigué : « alors je me réveille et je murmure : « Bonne nuit, Monsieur Nuit » ! »