0

Livres sur les émotions… et + encore

La BBthèque vous propose aujourd’hui un focus sur de nouveaux livres tip top qui parlent aux tout-petits de leurs premières émotions :

Mes premières émotions dans l’art

Mes premières émotions dans l'art - palette

Mon premier combine apprentissage de l’émotion et éveil artistique : chaque émotion ou sensation est illustrée, incarnée, représentée par une œuvre d’art. Chaque tableau reproduit sert en effet de prétexte pour évoquer et partager avec le tout jeune lecteur une situation imaginée liée à une émotion, un sentiment ou un état physique, exprimés également par des onomatopées et un court texte les décrivant :

  • la joie qu’on lit dans Les Rieuses (Charles Emile Auguste Carolis-Duran) — hi hi hi
  • la tristesse du Vieil homme dans la douleur (Vincent Van Gogh) — snif ! snif !
  • la surprise illustrée dans Time to play (Charles Burton Barber) — OH !!!
  • le dégoût transparaissant dans Gorgée amère (Adriaen Brouwer) — BEURK !!!!!

mais aussi la peur, la colère, la honte, la jalousie, l’amour, la sérénité, la douleur, la faim, la chaleur et la fatigue mis en sons, mots et images, dans une approche qui privilégie le dialogue, entre l’enfant et l’oeuvre d’art d’une part, entre l’enfant et l’adulte d’autre part : « et toi, qu’inventes-tu pour faire rire tes amis ? est-ce que tu sais que tu es un rayon de soleil pour eux lorsque tu leur apportes de la joie » ?

Pas de panique, petit crabe 

Pas de panique, petit crabe - Chris Haughton

Mon second est l’histoire d’une première fois, et de toutes les craintes qu’une première fois peut susciter : l’aventure d’un bébé (Petit Crabe), qui va passer un cap, en compagnie d’un adulte (Très Grand Crabe) qui va l’encourager et l’accompagner. « Petit Crabe et Très Grand Crabe vivent dans une simple mare. Aujourd’hui, ils ont décidé d’aller voire L’OCÉAN ! ». Perspective ô combien excitante. Le chemin est long (double page fournie et agrémentée de moult onomatopées), éprouvant mais aussi enthousiasmant : « Je peux aller où je veux » dit Petit Crabe. Quand les deux protagonistes arrivent au bord de la falaise, à deux pas de l’Océan… Vient l’heure de se jeter à l’eau. Panique à bord pour le jeune crabe, refroidi dans son élan, tentant de faire marche arrière. Son aîné le rassure tout en l’encourageant à surmonter sa peur : « Pas de panique, Petit Crabe, descendons juste un peu plus loin. Je pense que tu vas adorer. » A petits pas, calmement, doucement mais sûrement, les deux crabes trouvent le chemin adéquat pour pénétrer le grand océan… plonger et baigner dans le monde aquatique que le jeune crabe découvre complètement. La peur est maîtrisée, et même oubliée, vive la liberté !

Un album initiatique aux textes et illustrations magnifiques, à lire et relire avec les jeunes enfants.

Bienvenue Tristesse

bienvenue tristesse eva eland

Toucher la couverture du livre, pour commencer : ce monstre doux et vert-bleu matérialisant la tristesse, le tout jeune lecteur peut d’emblée le palper. Dans cet album sobre, pudique et poétique, un tout jeune enfant voit arriver à la porte de chez lui un (mal-)être qu’il n’avait pas anticipé : Tristesse. « Parfois, Tristesse arrive sans prévenir ». Tristesse pénètre dans la maison avec sa valise, l’enfant reste muet.. « Elle te tourne autour », Tristesse s’approche de l’enfant. « Elle s’assied à côté de toi », tout tout près, trop près. Tu veux la cacher, t’en séparer, mais elle est là, parfois même elle se confond avec toi. Si c’est comme ça, autant lui reconnaître son identité, lui parler, et l’écouter, vous pourrez mieux cohabiter… et vous séparer, le moment venu.

Un album touchant et marquant, à partager avec les tout-petits lecteurs quelle que soit leur humeur.

***

Vous retrouverez **ici** la sélection « BBthèque » de livres sur les émotions à destination des 0-3 ans !

0

Bêtes en devinettes

Amis de la gravure sur bois, après Cache-Cache, May Angeli revient jouer avec les petits lecteurs aux éditions des éléphants, sortant cette fois-ci du tapis d’autres bêtes et puis aussi des devinettes, or donc, Bêtes en devinettes :

 

Têtu, moi ? C’est ce qu’on dit.

Devine qui je suis ?

Du matin au soir, je barbote dans la mare.

Devine qui je suis ?

Dans ce livre-objet qui se lit en format paysage, on commence toujours par poser la devinette : avec des mots, mais aussi des motifs gravés… tels de menus indices.

Puis on soulève la page pour confirmer ou infirmer la réponse du bébé joueur… On soulève la page, disais-je, et on se retrouve en fait avec trois nouvelles pages… à déplier, format XXL paysage, pour découvrir la solution : à gauche, un âne ; au milieu, une ânesse ; à droite, un ânon ; ou le tout dans un autre sens, peu importe qui, de la maman, du papa ou de l’enfant, vient en premier ou en dernier.

Un bestiaire de toute beauté…

  • à plier et déplier, manipuler pour, coucou-caché, vérifier si on avait trouvé
  • à toucher tant on sent la texture du procédé
  • afin d’y explorer les scènes représentées, permettant de mieux connaître nos amis les animaux croqués dans leurs environnements respectifs : famille, cadre de vie, occupations…

Le tout servi par de superbes couleurs et illustrations. Un premier documentaire ludique, fortement recommandé !

0

Mon enfant de la Terre

Dors mon enfant et ne tremble pas,

ce n’est que le feu qui crépite sous le plat.

Comme toi, en Afrique, le bébé tête,

blotti dans son écharpe, le sein de sa mère.

Ainsi s’ouvre Mon enfant de la Terre, de France Quatromme, conteuse, et Sandrine Boniniaux, illustratrice, aux éditions des éléphants : un livre-berceuse, où chaque double-page décrit, par le verbe et par l’image, la mise au lit de bébés du monde entier, les différences, les ressemblances et, fondamentalement, l’appartenance commune des tout-petits à la même planète.

IMG_0079.PNG

L’entame est toujours la même, rythmant la lecture de ce carnet de voyage : « dors mon enfant et ne tremble pas », énoncé qui met en confiance le jeune enfant. Un tour du monde tout en douceur, qui se clôt ainsi :

Dors mon enfant et ne tremble pas,

Ce n’est que le murmure de nos rêves.

Comme toi, le monde entier s’endort

à la musique de la vie qui va !

Dors, dors mon enfant de la Terre.

Dors, dors et ne tremble pas.

1

Cache-cache

Amis de la gravure sur bois, vous serez comme moi heureux de lire le bel album de May Angeli, variante tendre, ludique et bucolique autour du coucou/caché, paru dernièrement aux éditions des éléphants :

Les protagonistes de l’histoire sont des animaux… et les héroïnes les voici en couverture : une grande jument, La Grise… et sa cadette, Brunette. La petite, Brunette, se cache sous la robe de son aînée… ce qui a le don d’irriter cette dernière. Aussi celle-ci lui propose un jeu d’extérieur : une partie de cache-cache ! Elle lui explique les règles. Mais voici que les autres animaux, le Chat, l’Oiseau, le Chien… s’en mêlent et s’emmêlent dans lesdites règles ! Finalement, Brunette en vient à se cacher si bien que la Grise craint de l’avoir perdue ! Tout revient dans l’ordre quand le cercle des joueurs s’élargit, dans la convivialité et la bonne humeur…

Un joli moment de lecture à partager avec les jeunes lecteurs, qui respire l’enfance, la camaraderie et les chamailles, l’apprentissage de la séparation et la joie des retrouvailles.

0

Papillote

Encore une idée de cadeau de naissance… : avec, à l’honneur aujourd’hui, un livre tout cartonné d’une douceur et d’une poésie rares à destination des tout-jeunes parents et de leur tout-petit enfant :

Papillote

de Violaine Marlange

papillote-violaine-marlange

Un tout-cartonné, format carré, qui met en mots et en images la naissance et la croissance d’un nouvel être.

Au tout début, la rencontre de deux êtres…papillote-violaine-marlange-debut

L’un rouge, l’autre bleu, desquels naît un autre petit être, mélange des deux et bien plus encore… Ce nouveau petit s’appelle Papillote, et c’est Papillote qui vous raconte un bout de son histoire, en couche-culotte !

Le récit de ses premiers instants de vie, quand Papillote observe son environnement… jusqu’à agir, à son tour et en son nom, pleinement dedans : jouer un instrument, nager avec maman et non plus contre maman, découvrir « la douceur des mots que je lis », partir à la chasse aux papillons en compagnie des amis, bref être tout à la joie d’être petit petit, tout en se projetant dans un avenir… infini.

Un album tendre et profond, aux illustrations épurées, colorées et si chargées d’expressivités, pour aborder tranquillement avec le bébé ses origines, et, au-delà, la construction de soi et de son identité : comment le bébé lecteur forme(ra) un être à part entière, distinct de ses parents… comment il trouve(ra) peu à peu sa propre couleur — en l’occurrence, non plus bleu à tendance rouge, ou rouge bleuté, mais définitivement… violet !

papillote