0

Imagier & doudou

Place à un album en tissu dans la BBthèque aujourd’hui, signé Surya Sajnani, artiste née en Inde, qui, après des études de botanique et zoologie, s’est ensuite orientée vers le design… pour enfants quand elle est devenue maman : Petit ours et ses amis, un imagier-doudou, livre-accordéon à déplier et replier à loisir, dans la collection Mon imagier doudou de Casterman.

Un livre-caresse, molletonné, agréable à toucher, qu’on peut glisser à proximité du bébé, et dont les couleurs noir / blanc / gris se distinguent par leur douceur et leurs contrastes à même d’attirer le regard des plus petits des tout-petits. A mesure que l’enfant grandit, il s’amusera à distinguer les animaux présentés comme les proches de celui qui figure et tire à lui toute la couverture, gris foncé, avec des yeux & un museau en relief pour le plaisir des petits doigts aventuriers : le petit ours, qui s’en va prêter ses oreilles qui bruissent (petits doigts bienvenus là-aussi pour les caresser) à ses amis à quatre pattes contenus à l’intérieur du livre… Car quand on ouvre l’album, sur fonds blanc, on découvre d’autres animaux sauvages : un ours, un singe, un éléphant, un lion, un tigre et un crocodile.

Une réalisation sympa, que je vous invite à découvrir en images sur la chronique d’un autre blog : http://mamanenjoy.over-blog.com/2017/03/petit-ours-et-ses-amis-le-premier-livre-en-tissu-de-bebe-des-editions-casterman.html.

0

Miru Miru

Place à une bande dessinée très jeune public pour les plus grands des bébés, issu, une fois n’est pas coutume sur ce blog, d’une série d’animation produite par Folimage, et créée par Haruna Kishi, Mathilde Maraninchie et Guillaume Lorin.

On y découvre un univers graphique japonais, celui d’Haruna Kishi, dont le dessin est épuré et rond ; les récits*, situés au pays nippon, narrent le quotidien facétieux du héros, cette petite loutre de mer avide de mille découvertes et qui ne semble jamais en reste… dans la mesure où elle a toujours un tour dans son sac !

Pour les jeunes lecteurs, c’est l’occasion de faire connaissance avec des traditions, comme les raviolis japonais dans lesquels le cuisinier glisse un ingrédient surprise (secret professionnel !)…ou encore avec le menu quotidien des grands, comme la visite chez l’esthéticien(ne). Miru Miru dans les deux cas ouvre grand ses yeux voire ses oreilles, observe méticuleusement la scène, puis, imitation oblige, se lance à son tour dans la réalisation… de raviolis « surprises », donc, ou encore de « travestissements » entre amis… à la nuance près qu’il réinvente ce qu’il a saisi avec sa touche fantaisie, dans une logique de partage puisqu’il y associe ses amis. Le voici invitant ainsi ses proches à un repas convivial de raviolis avec des surprises plus improbables les unes que les autres, ou encore se maquillant puis peinturlurant la compagnie, opération camouflage réussie !

En bref, une première BD qui fait sourire et voyager, avec un protagoniste rusé, jovial et social. Une petite série sympa, qui sort de l’auto-centrisme et des chemins battus…

*adaptation : Sophie Furlaud et Samir Senoussi

0

Drôles de têtes, drôles de bêtes

Place aujourd’hui à la géométrie, avec, pour la première fois dans la BBthèque, une chronique sur un album de l’artiste japonais Yusuke Yonezu, qui, chez Minedition, a publié toute une série de petits livres cartonnés invitant les bébés à jouer avec les formes… à commencer par le cercle, dans son petit dernier : Drôles de têtes !

droles de testes yusuke yonezu

En couverture, sur fond jaune, un trou tout rond, laissant voir un smiley tout rouge. Le bébé ouvre le livre et que ne voit-il pas alors sur sa droite : non plus un smiley, mais une tête de singe… dont le museau ressemble à s’y tromper à ce smiley ! Et Yusuke Yonezu d’interpeller son jeune lecteur : surprise !! dis, dis, tu t’y attendais ?

Le ton est donné : ce livre-jeu invite, avec humour, vivacité et sobriété, à deviner ce que ces extraits d’images laissent ou non entrevoir… Géométrie oblige, les formes des ouvertures (celles-là même qui révèlent une partie de la page suivante) ne cessent de varier : après le cercle, l’ovale, le demi-cercle, le carré et autres parallélépipèdes… 

Or donc, qu’y a-t-il en l’occurrence derrière cette partie de cache-cache tonique et mathématique ? Toute une galerie de bouilles d’animaux… sooooo design : singe, poisson, grenouille, chat, lapin, koala, chien, cochon, ourson, crocodile, mouton, cheval et vache qui saluent bien bas le bébé découvreur.

********************************

Effet surprise garanti avec ce bestiaire qui ne prend forme que par les manipulations du tout petit, ravi de nommer, une fois son travail accompli, ces animaux amis. Et, ultime parade, que révèle la dernière page ? En refermant le livre, la quatrième de couverture, qui comprend elle aussi un trou tout rond, dévoile le visage d’un bébé tout sourire… smile(y), bab(y), smile(y) 😃

 

0

La journée d’un petit rond

Aujourd’hui je vous propose une aventure à la peinture à l’eau, en compagnie d’un petit rond bleuté, goutte d’eau dans l’univers, prête à se lancer dans les divers événements qui ponctuent et constituent toute la richesse d’une journée : l’histoire de…

Petit Rond, debout !

de Géraldine Renault

et Naomi Katsu

petit rond debout.jpg

Et petit rond de se balader : sur la route, une petite colline verte, comme une envie de jouer ; le murmure d’un ruisseau et la sensation de l’eau, instant rafraîchissant ; traversée du pré, odeurs de blé et de lavande séchée ; le long des sentiers, concert de muguets : danser ou continuer ? en haut dans le ciel, les oiseaux tracent la voie ; puis un arbre ancre de rechef petite goutte d’eau dans le sol… avant de rejoindre la mer, pour mieux ricocher ailleurs… lumineuse, grandie… et fondre à nouveau.

Et c’est si beau que chaque jour, le soleil fait le même voyage

Un album sensoriel invitant le bébé lecteur & marcheur à la contemplation et à la rêverie associées aux mille et unes découvertes des tout petits en sortie, ce petit rond bleuté figurant aussi, fort poétiquement, le bébé, qui, dès le matin, prend le chemin de la vie et s’en nourrit, éternel recommencement toujours enrichissant.

A découvrir sur le site de l’éditeur, Marcel & Joachim, quelques extraits : http://www.marceletjoachim.fr/petit-rond-dbout-/

1

Cuisine du monde pour les bébés

Une petite pause au milieu des premières histoires et premiers documentaires présentés ça et là dans la bébéthèque, pour aborder le sujet primordial de l’alimentation sous un angle original et passionnant : des recettes du monde entier dans l’assiette des bébés !!

une-cuisine-du-monde-pour-les-bebes

« 60 recettes pour initier les tout petits aux saveurs d’ailleurs » : tel est le voyage gourmand proposé par l’album-documentaire Une cuisine du monde pour les bébés, co-signé Anne Kerloc’h, Judith Gueyfier et Zaü et édité par Rue du monde (nécessairement) en format géant. En guise de préface, le pourquoi du comment de cette démarche :

Si l’on trouve tout naturel d’éveiller un nouveau-né aux formes, aux couleurs et aux musiques, on hésite davantage à l’initier à la fabuleuse variété des saveurs. Pourtant, les recherches pédiatriques nous encouragent aujourd’hui à oser cette grande aventure du goût.

Alors, hop, c’est parti ! Direction…

les Amériques !

Escales prévues :

  • au Brésil, où l’on apprend à concocter des beijjos glacés à l’avocat et au citron vert, des pão de queijo et des natilla piñacolada…
  • au Mexique, avec un guacamole doux pour les petits loups, une cremita de maíz et un bœuf au maïs et parfum d’épices…
  • en Argentine et au Pérou en vue de déguster une dinde au maïs et des petits flans pâtissiers au dulce de leche…
  • en Amérique du Nord pour une purée de courge butternut au sirop d’érable ou encore un baby cheesecake !
  • aux Antilles et Caraïbes où l’on servira au jeune enfant rien de moins qu’une compote aux étoiles (de badiane) ou des pancakes à la patate douce

l’Europe…

en plusieurs étapes :

  • la Grande-Bretagne et l’Irlande, avec, au menu, purée de petits pois à la menthe, little porridge et crumble aux pommes
  • la Scandinavie avec, s’il-vous-plaît, des bouchées de saumon en dilli-dilli et une petite verrine de pommes en crème et chapelure d’épices
  • l’Espagne et le Portugal : du gazpachito bien sûr, de l’arroz doce et de la brandade, non mais !
  • l’Italie : place au pâtisotto au citron, à la picata de veau à l’orange ou à un premier tiramisu au fruits…

l’Afrique… 

  • le Maghreb : pour les s aussi, tajine d’agneau à l’abricot et au boulgour, autrement premier couscous avec un brin de menthe sèche, ou caviar de fenouil aux agrumes
  • l’Afrique de l’Ouest : à table avec une compote de mangue poivrée, un tapioca à l’orange ou encore un gâteau à la banane et au cacao
  • l’île de la Réunion et l’Océan indien : délices fondants à la patate douce et mousse de chouchous !

et du Proche-Orient à l’Asie

  • au Proche-Orient, mini-kebbés, yaourt « en bouboules » et trio de messés ;
  • en Grèce ou Bulgarie, régalons-nous d’un caviar d’aubergine blanche, d’une crème kataïfi ou d’un mishmash bulgare…
  • en Turquie, un mix-max de courgettes farcies, une compote aux deux abricots et aux fleurs et une köfte de lentilles rouges
  • en Iran où nous mangerons des crêpes de jade (aux épinards), un poulet mariné au safran et à l’orange et, en guise de dessert, une compote de pommes et cerises à la grenade
  • en Russie et dans les pays baltes : un bœuf stroganov du rebenok transformé en purée, un bortsch d’été à la lituanienne, un kissel à la faisselle… !
  • au Vietnam et en Thaïlande : une omelette vapeur ou un poulet à la mangue
  • en Chine : des boulettes de poulet vapeur et un canard cinq parfums accompagné de son riz au jasmin ;
  • au Japon : un flan de tofu au potiron, une bouillie de riz « okayu » ou une mousse de nashis !
  • en Inde, goûtons le shrikland à la mangue et le baby dhal ;
  • en Polynésie : poe à la banane, soupe de potiron au safran et rillettes de poisson saveur des îles !

Cet exceptionnel guide culinaire ne se contente pas d’aiguiser notre appétit et de mettre à notre portée des cuisines plus ou moins exotiques pour nos tout petits. Il nous plonge aussi dans les cultures locales, grâce aux illustrations alternées de Zaü & Judith Gueyfrier, et la présentation, pour chaque pays visité, d’une coutume accompagnant la naissance et les premiers moments de la vie d’un enfant ! Par exemple, la sieste à l’air frais en Scandinavie, les présents d’argent (silvering the baby !) en Ecosse & Irlande, les pluies de cadeaux (baby shower) en fin de grossesse aux Etats-Unis versus la présentation au monde du bébé à son septième jour de vie (Aqiqa) au Maghreb…

Last but not least : si chaque recette fait mention de l’âge minimum requis pour pouvoir manger la préparation… vous ne lirez aucun âge maximum, chers lecteurs et cuisiniers dont les papilles ont sans doute été, par (la chronique de) cet album, bien éveillées… Aux fourneaux, donc, puis à table tout le monde, et, surtout, régalez-vous bien !


Pour vous aider à trouver ce livre de cuisine en bibliothèque ou librairie, en voici les références complètes :

Une cuisine du monde pour les bébés : 60 recettes pour initier les tout-petits aux saveurs d’ailleurs [Texte imprimé] / recettes et textes Anne Kerloc’h ; images de Judith Gueyfier et Zaü. – Paris : Rue du monde, 2015. – 1 vol. (59 p.) ; illustrations en couleur ; 36 x 29 cm.
ISBN 978-2-35504-400-7 : 24,5 EUR

0

Mélange-moi

Plusieurs livres en un, ça vous dit ? C’est la magie des méli-mélos, ces albums où chaque page est divisée en plusieurs mini-pages que l’on peut tourner à sa guise ensemble et surtout séparément, afin de démultiplier les histoires ! Pour les petits, le jeu porte le plus souvent sur des personnages à construire au gré de ces pages tournées.

Le tout cartonné Mélange-moi, publié chez Hélium cette année, ne déroge pas à cette règle sacrée : son auteur-illustrateur, Michio Watanabe, dont c’est la première publication en France, propose au bébé 3 rabats par page à manipuler, pour former des créatures hybrides et amusantes : telle tête avec tel haut et tel bas, et l’instant d’après, un rabat d’effleuré et tout est changé !

melage-moi-michio-watanabe

Jeu de combinaisons :

  • d’images : quatorze univers se croisent ainsi et viennent nourrir non seulement une galerie de protagonistes plus ou moins communs (humain, animal, objet… mythe : meet the yéti !) mais aussi de véritables scènes de théâtre, car Michio Watanabe contextualise ses illustrations et attribue des traits de caractère à ses créatures en carton. La douceur de son graphisme, typé design, se fond à merveille d’une ambiance à l’autre, au fil d’une fantaisie diffuse qui frise l’introduction des bébés lecteurs au genre fantastique ! Le tout sur un mode humoristique, comme une succession de sketchs comiques…
  • de mots : oui, les tout petits aussi peuvent jouer au cadavre exquis ! Chaque illustration, à droite, dispose, à gauche, d’un pendant verbal : un morceau de phrase par rabat. Chaque page est donc décomposée en trois unités complémentaires (dans un classicisme littéraire des plus parfaits ^^), chaque unité disposant donc de quatorze variantes pour décrire les mini-scènes créées par le bébé lecteur & metteur en scène  :
    • un sujet (+verbe et complément d’objet direct) : « je suis… » un caméléon (amoureux), un garçon (timide), un yéti (stupide)…
    • un temps ou une action (sous la forme d’une proposition relative ou d’un complément circonstanciel venant compléter le sujet) ponctué(e), c’est excessivement important, d’une onomatopée,
    • un lieu, occasionnellement insolite…

En bref… Un livre-jeu interactif et stimulant, mêlant brillamment la réalité quotidienne et l’imagination infinie du tout petit :


the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à retrouver aisément ce livre en librairie ou en médiathèque, en voici les références complètes !

Mélange-moi  [Texte imprimé] / Michio Watanabe. – Paris : Hélium, 2016. – 1 vol. (26 p.) ; illustrations en couleur ; 26 x 17 cm.
ISBN 978-2-330-06012-1 : 12,5 EUR.

0

Les haïkus des tout-petits

Connaissez-vous les haïkus, cette forme poétique brève et fulgurante inventée au pays du soleil levant ? Essence du poème disant, que dis-je, fêtant, l’évanescence des éléments ! Pourquoi vous en parler aujourd’hui ? Parce qu’Alain Serres et Judith Gueyfier, avec la complicité et le soutien des éditions Rue du Monde, ont l’idée géniale de créer une série de ces minis concentrés de poèmes pour ces minis concentrés de lecteurs que sont les bébés lecteurs, pour qui tout n’est encore qu’évanescence : éternel présent fugace, poésie de l’instant et poème traversant tout/s le(s) temps !

les-haïkus-des-tout-petits-alain-serres

Les haïkus des tout-petits : une lecture de mots — signés Alain Serres, qui s’inspire de la forme poétique japonaise tout en la distanciant pour son plaisir… et le nôtre — et d’images — illustrations de Judith Gueyfier —, tendre et relevée, posant un regard interrogateur sur le monde et l’environnement du bébé. Cet ouvrage carré tout cartonné, facile à manipuler, détaille, en autant de tableaux qu’il y a de moments dans la journée du petit enfant, les émotions, étonnements et ravissements qui font le quotidien du tout petit et pourtant si grand poète : les haïkus du soleil ouvrent le bal, suivis des haïkus du verre, du savon aux fleurs, du pull rouge, des jouets rouges, de l’heure du repas, de la sieste, du parc, de la pomme, de l’eau, de l’assiette du soir, du livre, de la lune, de la lumière du soir et enfin du silence. Puis on referme le livre, pour l’ouvrir, un jour prochain, au chapitre de son choix.

Une poésie fine, profonde et largement abordable, fondamentalement destinée aux enfants de moins de 3 ans & à leur entourage adulte.


the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à retrouver cette anthologie en médiathèque ou librairie, en voici les références complètes :

Les haïkus des tout-petits  [Texte imprimé] / Alain Serres ; illustrations Judith Gueyfier. – Paris : Rue du monde, 2016. – 1 vol. (68 p.) ; illustrations en couleur ; 16 x 16 cm.
ISBN 978-2-35504-410-6 : 16 EUR