0

SPLASH !

La BBthèque poursuit dans sa lignée originalité/modernité : après les comptines version électroacoustique (Tipi Tipi Ta… par ), place à un album très graphique et complètement pop qui fait penser au street art, aux graffitis, aux dessins animés aussi, et y associe de manière profondément ludique les tout-petits. Le titre et la couverture annoncent la couleur, voici…

SPLASH !

de Jon Burgerman

aux éditions Les Fourmis rouges

Dans ce livre, c’est l’acte même de tourner les pages, par le bébé lecteur ou l’adulte lecteur, qui motive voire génère l’histoire : une action, une conséquence. Splash. Car le principe du livre, c’est de faire Splash, en rabattant la page de droite sur la page de gauche. Splash. Et ainsi l’illustration de gauche s’enrichit de l’illustration de droite, en mode je m’écrase sur toi. Splash. Au départ il y a… sur la page de gauche et sur fonds rose un truc vert, on dirait vaguement un arbuste, une branche de brocolis ; sur la page de droite et sur fonds jaune, deux yeux lorgnant sur l’illustration de gauche et une bouche sourire en coin ; que se passe-t-il si tu tournes la page ? demande l’auteur-illustrateur à son lecteur… Splash ! Nous voyons désormais sur la page de droite un bonhomme vert un peu sonné par le choc, il a récupéré des yeux (même s’il n’a pas encore le regard bien clair) et il tire sa nouvelle langue, tiens-bon, petit bonhomme, tu n’es pas au bout de tes peines. Ce n’était que ton premier Splash ! parmi une série de splash. Au fil de la lecture, tu te prendras dans la figure une tarte, un sandwich, des lunettes, des paillettes, des plus ou moins petites bêtes, tu seras rincé et ventilé, avant de tout recommencer !! Méga Splash !

Un livre à gags dont le bébé lecteur est le principal acteur, pour son plus grand plaisir. L’humour de répétition se joue du principe d’accumulation, dans la tête du lecteur ça peut donner lieu à un tourbillon de questions, et si j’ajoute ça, qu’est-ce que ça donne, oh mais puisqu’il y a ça en plus, il faudrait aussi ceci et pourquoi pas cela, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin, il va falloir remettre ça, bon OK on s’arrête… ou pas… !!! Au total, 32 pages où le bébé lecteur vit une expérience, intégralement livresque, totalement inoffensive, mêlant transgression, toute-puissance et fou-rires à foison. De temps à autre, il se met même à la place du malheureux personnage entarté. Et vous l’imaginez bien… rien que prononcer l’onomatopée splash à chaque splash remplit le tout jeune lecteur de joie !

La BBthèque vous recommande vivement cette crème de livre, ou plutôt ce livre qui se transforme, c’est peu commun, en lancers de tarte à la crème & autres surprises, et dont vous trouverez quelques extraits par ! Et pssssst, pourquoi ne pas prolonger la lecture de ce livre par des activités plastiques ?

Publicités
0

Sous le chapiteau

Vous connaissiez peut-être déjà un livre-arbre, un livre-maison ou encore des livres accordéons… mais connaissez-vous un livre-chapiteau ? Tadaaaaam ! Vous ne pourrez plus dire « non », car via cette chronique, vous allez découvrir un livre en forme de chapiteau…

La couverture constitue sa toile, et c’est en ouvrant l’ouvrage (avec ou sans ouvreur ou ouvreuse) que vous pénétrerez à l’intérieur pour assister à un numéro de cirque… en 3D.

La BBthèque a le plaisir de vous présenter ainsi aujourd’hui une lecture qui est aussi un spectacle, celui de la…

Famille acrobate

d’Anouck Boisrobert et Louis Rigaud aux éditions Hélium

Dans ce livre pop-up, le jeune lecteur voit, de bas en haut, une pyramide humaine se constituer avec joie mais aussi appréhension parfois, dans une ambiance familiale, avec un animateur qui conte pas à pas la prouesse : à la une, à la deux, à la trois… et ce jusqu’à 10 étapes avant d’atteindre le sommet ! Oui, dans ce premier documentaire, on apprend au passage à compter.

Tout paraît maîtrisé… quand un imprévu pointe le bout de son museau… L’élément perturbateur est une chatte, qui, plus acrobate que les acrobates, tente de se hisser tout en haut… L’aventure ne lui réussit pas, non plus qu’à ses maîtres puisque… PATATRAS ! Mais tous retombent sur leurs pattes, tels la chatte, et se remettent en piste pour saluer le public.

Un pop-up très réussi, signé d’un duo rompu à l’exercice (si vous ne l’avez jamais lu, je ne saurais trop vous conseiller de vous procurer l’incroyable et fantastique Popville, livre pop-up qui se trans-forme en ville) et un moment de lecture amusant à partager avec les enfants, jeu de construction/destruction que l’enfant peut renouveler éternellement.

Vous pouvez retrouver aussi ici d’autres livres au top qui parlent du cirque au tout jeune public… et un autre album qui raconte ce même plaisir de se mettre les uns aux dessus des autres… mais dans l’eau !

0

Pop-up ensoleillé

C’est l’été, disions-nous… C’est l’été, et on peut se le dire, se le lire, se l’écrire, se l’écrier… en 3D ! Car David A. Carter chez Gallimard jeunesse relève le défi du pop-up ensoleillé :

Dans ce premier documentaire aux couleurs de l’été, le bébé lecteur est guidé pas à pas dans la découverte de cette saison chaude, où les journées sont longues, les arbres fruités, les animaux de sortie et le potager fourni… l’orage peut pointer le bout de son nez, tandis que mille fleurs attirent les butineurs de tout bord ; c’est l’appel de la sieste et du plongeon dans l’eau… mais l’été passe si vite… ne serait-ce pas déjà l’automne qui lui succède déjà ?

Les pop-up, au top, permettent de faire un focus sur les plantes comme les bêtes, avec une dimension à la fois ludique et théâtrale qui contribue à éveiller l’intérêt des jeunes lecteurs… Une lecture idéale pour la saison estivale.

0

Abracadabra, doigts magiques & doigts festifs

Après 1, 2, 3 partons ! Delphine Chedru publie aux éditions Hélium deux nouvelles variantes de livres tout cartonnés et tactiles dont les doigts des petits marmots sont les vrais héros :

 

Vive la fête constitue le pendant 100% festif d’1, 2, 3 partons ! Cet album invite le bébé à vivre mille et une aventures en plaçant son doigt sur le chemin… qui devient fête avec lui, par un jeu de volumes et de mouvements : en route pour les parcs d’attractions, faire un tour de grande roue, le grand huit ou encore les montagnes russes, dévaler le toboggan géant, jouer aux auto tamponneuses, pénétrer et surmonter un labyrinthe, et à la tombée de la nuit, quand c’est l’heure de la fête, place aux confettis voire aux feu d’artifice… avant de filer au lit… pour une excellente nuit.

Abracadadoigts propose quant à lui au tout-petit d’utiliser ses tout-petits doigts cette fois-ci… pour animer le livre et créer la magie… ou la vie ! Ici le doigt du bébé lecteur n’est pas un personnage du livre mais plutôt un élément pop-up dans cet album à trous : selon les pages, le voici transformé en nez reniflant une fleur, en oreilles de lapin, en ailes pour permettre à l’oiseau de fondre dans le ciel, en pinces de crabe, en bec à l’affût d’un mets, en trompe d’éléphant jongleur, en tête de ver de terre amoureux, en antenne d’escargot fort urbain, en queue de chien ravi, en langue de chat gourmand, etc. Un écho sympa aux Asticodoigts d’Hervé Tullet, Jeu de doigts, Jeu de voyages, Jeu du cirque, etc. que la BBthèque vous recommande,par ailleurs, vivement… !

2

Rétro-pop-up !

Oyez, oyez, les éditions Hélium ont l’excellente idée de remettre au goût du jour, en cette fin d’année, un illustrateur tchèque des années 1960 : Rudolf Lukeš… sous forme d’albums… pop-up !

Rétro + pop-up rétro-pop-up

Magnifiques couleurs &illustrations, superbes pliages & volumes…

Chaque double page vient découvrir un animal en action dans son environnement, et l’enfant, et l’adulte accompagnant, s’amusent à animer la bête en ouvrant et fermant l’ouvrage à grande ou petite vitesse !

Un théâtre d’images à la fois fantaisiste et réaliste, accompagné de petits textes de type premiers documentaires, présentant en quelques mots le héros de papier (découpé) si bien croqué…

Les détails corporels, l’expressivité des regards, expressions, mines, gestes, postures et interactions avec la compagnie (souvent l’animal parent est entouré, surplombé, chevauché… de ses enfants) constituent les primes qualités de cette série de bestiaires vifs, instructifs et interactifs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un pur bonheur visuel, expérience de lecture riche en surprises pour les plus petits… et les plus grands. Réjouissant.

Et pour clore ce billet, quelques infos des plus intéressantes sur l’auteur-illustrateur de ces livres : Rudolf Lukeš (1923-1976), artiste tchèque qui passa de la réalisation de décors pour le cinéma à l’illustration de livres jeunesse : diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Prague, il travaille pour le grand écran jusqu’à ce que le parti communiste, en raison du refus de l’artiste d’y adhérer, l’oblige à cesser cette activité à la fin des années 1940 ; en 1960, il se ressource en tant qu’illustrateur jeunesse, mais dans l’anonymat. C’est en 1965 qu’il créé anonymement cette série de pop-up… qui porte aujourd’hui son nom.

 

0

Tu fais quoi ?

Oyez, oyez, voici un très beau livre animé qui permet d’observer les oiseaux en pleine parade… ou en plein vol : sous forme de pop-up pour les tout petits, Hélium édite ainsi  Tu fais quoi ?, un premier documentaire dynamique et sympa, composé à quatre mains, celles de l’illustratrice Olivia Cosneau et de l’ingénieur papier Bernard Duisit.

tu fais quoi cosneau duisit

Un livre en papier épais à manipuler avec le bébé ou par le bébé lui-même quand il est prêt : c’est en jouant avec les tirettes et rabats que les oiseaux révèlent, naturellement depuis leur milieu naturel, et avec leurs plus beaux plumages, chacun de leurs actes ! Tu fais quoi ? demande l’enfant. Surprises !! « On danse », répondent les flamants sous l’impulsion de l’enfant ; « doucement, je me réveille », dit la petite chouette, dont les yeux se ferment avec le geste du lecteur…

Autant d’actions qui sont le fait ici des oiseaux, mais aussi et surtout… des jeunes enfants en plein développement de leur motricité : s’éveiller, danser, mais aussi plonger, ranger, faire la roue… ou encore prendre son envol ! Au final, tout se passe comme si ces oiseaux de papier retournaient la question au bébé lecteur : et toi, tu fais quoi ?

Trêve de paroles, place aux images… animées :

1

Ceci n’est pas un livre

Aujourd’hui, je vous présente un livre… qui n’en est pas un. Un livre oui, mais un non-livre aussi, qui s’approprie la célèbre formule de Magritte désignant la trahison des images… Tout un programme pour nos bébés lecteurs ! Ceci n’est pas un livre : une réalisation toute cartonnée 100% ludique et dans l’air du temps, signée Jean Jullien aux éditions Phaidon.

ThisIsNotABook_CV_71127_FR.indd

Et on rentre littéralement dans la gueule du loup dès l’ouverture du livre… dont la première double page n’augure ni le début d’une histoire, ni l’introduction à un premier documentaire… mais consiste en une bouche béante que le lecteur peut ouvrir et fermer à loisir en ouvrant et fermant le livre !

De double page en double page, les surprises de cet acabit se suivent et se multiplient : ceci n’est pas un livre… mais :

  •  un ordinateur portable
  • un court de tennis
  • l’intérieur d’un réfrigérateur rempli de denrées diverses et variées
  • un fauteuil accueillant une jeune lectrice & son toutou
  • un papillon dont le lecteur peut faire battre les ailes
  • une paire de fesses !
  • un piano & une partition : à toi de jouer…
  • une salle de théâtre en plein spectacle
  • une boîte à outils !
  • un fil de funambule
  • une tente où se blottir et bouquiner (retourne le livre… tu verras)
  • une maison, vue de l’extérieur… et de l’intérieur (as-tu vu dans la maison ce jeune garçon qui lit un livre sur lequel est indiqué la mention « Ceci est un livre » ?)
  • des mains qui applaudissent quand tu ouvres et fermes le livre ! Clap, clap, clap !

La preuve en images ? Ceci n’est pas (la reproduction d’)une double page, mais… :

Frigo_Jullien

Ordi_Jullien

Bref… un livre-jeu original, ingénieux et très sympa à mettre entre tous les petits bras ! Que d’objets de tous les jours à retrouver… et quelle heureuse entreprise de familiarisation des touts petit avec les problématiques de représentation : quand l’éveil artistique se donne à lire, tout simplement, à partir de situations concrètes et réelles, mobilisant aussi bien l’intellect que la motricité fine du jeune enfant, le livre étant ici, lui-même, un objet à manipuler sans fin… afin de chercher (littéralement et au second degré) le sens de ce qui est représenté. Les mots sont de trop : place au langage de l’image !

Pour retrouver les références complètes de ce non-livre, RDV sur la page (ici !) que lui dédie le site internet de son éditeur.