0

Météo & semainier pour les bébés

Oyez oyez, Dedieu sort deux nouveaux titres dans la tip top collection Bon pour les bébés (Seuil Jeunesse) déjà multi-BBthèchroniquée (ici, et tiens ici aussi, et puis encore !), un titre classique et un ovni :

  • la comptine L’empereur, sa femme et le petit prince
  • et un bulletin radiophonique de… météo marine !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les deux titres sont fidèles au principe de la collection :

  • Un très grand format cartonné pour de tous petits lecteurs : plus c’est grand, plus ils aiment !
  • Un graphisme simple, noir sur blanc :le bébé perçoit mieux les contrastes…
  • Des mots audacieux : des textes chantants, voire des textes de grands… les tous petits peuvent tout entendre !

L’empereur, sa femme et le petit prince

empereur-femme-petit-prince-bon-pour-les-bebes-dedieuTexte fidèle à la célèbre chansonnette, segmenté simplement et efficacement de double page en double page (lundi matin l’empereur / sa femme / et le petit prince…) et porté par des illustrations noir & blanc drôles et expressives, portrait des protagonistes pour démarrer, puis paysage scénique de la comptine : ces visiteurs toquant à la porte du visité, jusqu’à ce que l’un d’entre eux, le petit prince, enfant-littéralement-roi (oui da, Dedieu s’amuse à le pointer du doigt) s’agace de devoir revenir bredouille de cette expédition au point d’imposer à ses parents de réitérer l’opération tous les jours de la semaine… à l’infini et au-delà ! Une lecture-rituelle qui se répète donc à son tour pour la plus grande joie des tout-petits, car, à peine l’album refermé après la journée déceptive du lundi, voici qu’on le rouvre aussitôt pour à nouveau entonner l’air avec le jour suivant : mardi matin… mercredi matin… etc, etc.

Météo marine

meteo-marine-bon-pour-les-bebes-dedieuFidélité au modèle itou également, mais quel modèle ! L’originalité réside en effet précisément ici dans ce choix de construire un album sur la base d’extraits de bulletins radiophoniques de météo d’une part, marine d’autre part… Où il est question de prévisions météorologiques à telle et telle dates, de vent, de mer, de visibilité, de géographie bien sûr aussi, d’indice de confiance bien évidemment… le tout illustré par des animaux d’eau (crabes, escargots, poissons, pieuvre, baleine, dauphin et l’indispensable bouée-canard) raccords avec cette météo et/ou interagissant non sans humour avec elles. Une lecture éclairante et marrante, pour une balade en mer exemplaire !!

3

Quand un enfant s’endort…

Ceci n’est pas un album, mais un livre à trous. Ceci n’est pas un livre (à trous) mais une affiche ! Ceci est… une publication hybride, solide, modulable, transformable… le tout pour servir un propos poétique et évanescent : les rêves des tout petits enfants ! Un ouvrage beau et original, sobrement intitulé Quand un enfant s’endort, cosigné Malika Doray et Annelore Parot au Seuil Jeunesse. 

quand un enfant s endort malika doray annelore parot.jpg

Dans cette histoire si onirique à lire et relire le soir, scoop, perché sur un arbre… un enfant (trop mignon) s’endort… et quand il s’endort… suspens… qu’advient-il ? Tournons la page : « quand un enfant s’endort… un petit rêve apparaît » ! Oui, sur la gauche à la cîme de l’arbre, l’enfant dort (ce n’est pas le cas de tout le monde alentour…), et sur la droite, le livre ménage une ouverture révélant l’objet de ce petit rêve : un chat !

« Quand un deuxième enfant s’endort… son rêve ne tarde pas à arriver ». Un autre petit dormeur ! Un autre rêve… Un drôle d’éléphant ?

« Quand un troisième enfant s’endort… son rêve pointe le bout de son nez… » Oh… une fusée !!

Peu à peu l’arbre du sommeil et de la vie se peuple d’enfants endormis, de doudous et bêtes bienveillantes à cette heure avancée plus ou moins vaillantes, tandis que, sur la page de droite, sont révélés des bouts de chacun de leurs rêves les plus fous ! Car finalement « quand tous les enfants sont endormis, tous les rêves sont réunis »… (non ?). Ce qui est sûr et certain, c’est que… « quand tous les enfants sont endormis… tout un monde entre en vie ! ». Cette leçon vaut bien un poster de rêves et rêveurs, sans doute !

Un album doux, aux couleurs de la nuit et de la vie, pour aborder sereinement le coucher à l’approche de la nuit. Un livre-comptine à dérouler et narrer comme une comptine, pour conter et compter, avec le(s) bébé(s), les rêveurs autant que les rêves, et apprendre à compter sur eux pour dormir sur nos deux oreilles et faire le plein de merveilles. Une ode tranquille aux imaginaires féconds des tout-petits enfants, jusque dans leur inconscient.

1

Bon appétit les tout-petits !

Thierry Dedieu lance un nouveau défi à la littérature pour les tout petits en invitant, tout simplement (mais pour de faux !), les bébés lecteurs à passer à table, dans son nouveau titre de sa collection Bon pour les Bébés au Seuil Jeunesse. Une invitation en bonne et due forme, débutant avec une nappe, une assiette et des couverts, et surtout la formule magique :

Bon appétit !

bon appetit dedieu bon pour les bebes.jpg

Un livre géant, en noir et blanc, pour déguster tout en mots et en images, un menu digne des plus grands restaurants. Chaque double page s’emploie ainsi, et non sans humour pour plus de complicité avec les bébés, à annoncer et illustrer — copieusement bien évidemment —, le menu détail des mets proposés au(x) jeune(s) enfant(s) :

◊◊◊◊◊◊◊◊◊

  • Bouillon de poule agrémenté de vermicelles alphabet
  • Jambon de cochon encerclé par une armée de petits pois
  • Découpe mécanique de cabillaud en sa robe de panure qui gratte, avec son quartier de citron qui pique
  • Écrasé de pommes de terre façon Vésuve avec en son milieu un lac de jus de viande, saucisse en sus
  • Yoghourt nature avec sa petite cuillère pour le manger et son opercule délicatement retiré
  • Poignée de fruits de saison cueillis avant que le merle ne les croque, servis tels quels

◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Encore un exercice de style des plus réussis, fondé sur un jeu entre le manger et le dire, l’alimentation et ses représentations, via une parodie aboutie du discours gastronomique, qui réjouira autant les adultes détaillant les interminables noms de plats lors de la lecture à haute voix, que les enfants dont les oreilles seront chatouillées et amusées par toutes ces drôles de sonorités et ce langage ampoulé… si éloigné de celui quotidiennement employé au moment de manger ! Un jeu langagier à répéter et répéter dans la phase imitation des petits mômes curieux de tout…

Or donc… bon appétit, messieurs-dames-et-les-enfants… Vous prendrez bien un petit digestif avant le repos digestif ?

0

Mini presque tout * 2

Les imagiers permettent aux tout petits d’apprendre les mots qui correspondent aux images représentant des objets et êtres vivants. Dans la plupart, un mot est associé à une image par page. Et puis il y a l’ovni : l’imagier qui tend vers l’encyclopédie illustrée… à portée des bébés, en allant jusqu’à représenter entre 20 et 30 images & mots par planche ! C’est le cas de plusieurs livres de Joëlle Jolivet : 

  • Presque tout et Zoologique en très grand format pour les enfants de plus de 3 ans
  • existent aussi en version mini format & tout cartonnés pour les tout petits avec Mini presque tout et Mini zoologique !!

maxi mini zoo logique joelle jolivet

maxi mini presque tout joelle jolivet

Les tout petits adorent pointer du doigt cette profusion d’éléments — mention spéciale à la magnifique mise en page fondée sur l’imbrication de ces éléments, comme les pièces d’un puzzle infini —, qui correspond si bien à leur immense soif d’apprendre… et à leur stupéfiante capacité à absorber tout ce savoir à portée de mains ! Grâce à ces livres, l’enfant joue, dès son plus jeune âge, à nommer presque sans fin tel animal, tel costume, tel instrument de musique, telle habitation… tout comme chaque bébé s’amuse à désigner verbalement tous les objets de la maison & plus largement tout ce qu’il aperçoit dans son environnement. Les mots & illustrations — belles et précises, rappelant des procédés de gravure parfois — de Joëlle Jolivet portent autant sur le connu mais aussi le méconnu, pour permettre toujours plus de découvertes…

Au menu de Mini presque tout

  • Les costumes du monde
  • Les maisons (du monde)
  • Les voitures, les trains…
  • Les bateaux
  • Les avions, les hélicoptères
  • Les instruments de musique

Bref un petit tour culturel du monde… !

Au menu de Mini zoo (logique)

Des animaux de tout horizon classés en fonction de leur habitat ou de leur mode de vie : en tout, quelques deux cent animaux vivant…

  • Dans l’eau douce
  • Dans les arbres
  • Dans la mer
  • Sous la terre
  • Sur le sable, au fond de l’eau
  • Dans la nuit

et incarnant pleinement la diversité zoologique ! Avec, en guise de fil rouge pour ce bestiaire ambitieux, un petit caméléon à chercher & trouver sur chaque double page…

0

Petit manuel pour aller au lit

La BD ça rime avec bébé, c’est pourquoi je vous présente aujourd’hui un livre tout cartonné où on sent très fortement l’influence de la bande dessinée… rien d’étonnant, puisqu’il est signé Anouk Ricard (http://anoukricard.blogspot.fr), scénariste et dessinatrice associée pour l’occasion à la journaliste Paule Battault. L’occasion étant : accompagner le coucher des petits… par un Petit manuel pour aller au lit, destiné aux grands bébés qui savent marcher & dormir dans un lit sans barreau :

petit manuel pour aller au lit battault ricard

Aucune étape de ce rituel quotidien ne passera à l’attrape…

  • la règle aka le top départ des parents : c’est l’heure !
  • direction la chambre
  • brossage de dents
  • lavage de mains
  • pipi-caca dans le pot
  • adieu les habits de jour & les chaussons
  • fermeture des volets
  • souhaiter bonne nuit à la terre entière
  • recevoir (et donner ?) moult bisous
  • l’histoire du soir
  • puis l’extinction des feux
  • et Zzzz Zzzz Zzzz Zzzz Zzzz
  • place aux rêves : « la  nuit, tout est permis » !

le tout avec humour et fantaisie, la question du dodo abordée avec enthousiasme et légèreté pour que les bébés lecteurs fassent fi de toute peur et gagnent en autonomie.

2

Maître Corbeau…

Décidément, Thierry Dedieu relève tous les défis pour les tout petits dans sa collection  « Bon pour les bébés » que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter l’an dernier (c’était par ici) : cette fois, c’est une fable de La Fontaine, « Le Corbeau et le Renard », qui, grâce à lui, pourra être contée et re-contée aux bébés et, se faisant, rencontrer un franc succès !

corbeau-renard-dedieu

Souvenez-vous… à l’époque, cette collection, se fondant sur quelques principes-clés tels le choix d’un format géant, d’un graphisme noir et blanc et de textes importants à mettre à portée des plus jeunes enfants, naissait avec quatre titres relevant de genres étonnants pour le public visé : outre une comptine et un jeu de virelangue, du théâtre (rien de moins que Cyrano de Bergerac) et… tenez-vous bien, un théorème de maths (vous connaîtrez ainsi votre Pythagore du bout des doigts) ! Alors pourquoi pas une fable à présent ?

Dedieu ne change rien aux vers de La Fontaine, hormis dans la mise en page du texte, qui encourage l’adulte à lire ces vers comme de la prose : messieurs dames les bébés, cette fable est une histoire comme les autres.

Niveau illustrations : en page de couverture, Maître Corbeau (un tantinet circonspect) tenant en son bec un fromage ; première page : un paysage vierge, hormis un arbre sur les branches duquel le corbeau se perche, un fromage au bec ; page suivante, le renard, gueule ouverte, apparaît à proximité de l’arbre et repère sa proie ; page suivante, le renard, tandis qu’il persuade le corbeau d’ouvrir son bec, est lui-même représenté la gueule de plus en plus ouverte, et les crocs saillants ; page suivante, le corbeau, dupé, à son tour ouvre largement son bec tandis que le fromage amorce la descente escomptée ; page suivante, le fromage a été intercepté par la gueule du renard, désormais fermée et bien occupée ; dernière page, le corbeau, bec clos, a le regard mauvais de celui qui s’est fait roulé.

En bref, une mise en scène extrêmement belle et efficace (où l’on comprend bien que la bouche sert à la fois à s’exprimer & à manger), servant brillamment cette fable intemporelle.


Voici les références complètes de cet album pour vous aider à le trouver en bibliothèque ou en librairie :

Le corbeau et le renard [Texte imprimé] / Thierry Dedieu. Paris : Le Seuil jeunesse, 2016. – 1 vol. (12 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 38 x 28 cm.
ISBN 979-10-235-0666-2 : 14,50 EUR
1

Une histoire qui…

L’incontournable histoire du soir, moment d’échange privilégié avec le bébé avant qu’il ne se laisse doucement envelopper dans les bras de Morphée… Tel est le point de départ — et d’arrivée — du très joli album de Gilles Bachelet qui vient de paraître au Seuil jeunesse : Une histoire qui… car … au fait… quelle histoire sera narrée ce soir ? par quel(s) parent(s) ? à quel(s) enfant(s) ? dans quel(s) espace(s), avec quel(s) compagnon(s), quelle(s) sensation(s) et émotion(s) ?

une-histoire-qui-giles-bachelet

Gilles Bachelet — auteur-illustrateur du génial Mon chat le plus bête du monde où le chat éponyme est représenté tout le long du livre par un énorme éléphant créant des situations ironiques à souhait —, propose, avec cet autre album destiné aux tout petits et à leurs parents, une variation poétique, animalière et fantastique d’une situation universelle : la lecture du soir d’un parent à son enfant au bord de l’endormissement ! D’une double page à l’autre, coup de baguette magique, pinceaux et traits verbaux, les protagonistes changent, pour incarner autant d’histoires qu’il y a de lecteurs et de soirées pour lire & écouter lire. 

Une maman très douce

Un bébé tout joufflu

Un doudou à moustaches…

… Une histoire qui pousse

dit la première double page, représentant, à ma gauche, une maman panda lisant à haute voix un livre à son bébé panda, qui, allongé dans son lit en bambou en compagnie de son doudou phoque, ouvre grand ses yeux et ses oreilles tandis que, sur ma droite, dans un pot de fleur asiatique, un livre ouvert au vent croît sur une tige solide et verte !

Et hop, en tournant la page procédons à une redistribution des cartes, avec un protagoniste qui joue aux chaises musicales : le doudou bien sûr ! Incroyable mais vrai : le phoque, de doudou, devient ainsi couple de lecteurs !

Un papa à moustaches

Un bébé bien au chaud

Un doudou au long bec…

… Une histoire qui fait fondre

Avec cette fois un papa phoque & son bébé non moins phoque, lové dans un landau igloo sur un mini bout d’iceberg avec une cigogne pour doudou, quand le livre lu déglace au grand air, lentement mais sûrement… Vous l’aurez compris : dans un autre espace-temps, la cigogne lit à son tour une histoire d’un genre complètement différent à un autre enfant…

En tout, douze tableaux drôles, tendres et originaux, de lecteurs, lectures & livres, que l’on découvre en suivant un fil rouge original & attachant : ce facétieux doudou lecteur qui fait office de tiers passeur…

  • jamais deux fois semblable : c’est bien connu, un doudou par enfant seulement ! et chaque doudou est unique, non ?? ^^
  • prenant vie d’un coup d’un seul, en passant du stade d’auditeur inerte à une phase d’activité forte : lire à haute voix ;
  • représentant avec beaucoup d’humour, à hauteur d’enfants, toute la famille de lecteurs !
  • sachant s’effacer pour confier à un autre le soin de raconter une nouvelle histoire, ailleurs, demain…

Jusqu’à ce qu’un douzième et dernier bébé ferme ses yeux, et le parent le livre, jusqu’à la prochaine lecture.

Une version onirique et délicieuse des mille & une nuits pour les tout petits, avec un art génial du tout petit détail signé Gilles Bachelet : une lecture complice qui réjouira parents & enfants, s’amusant à déceler citations, allusions et farces composant chaque scène, et à anticiper les suites & métamorphoses possibles de ce petit théâtre de la lecture du soir.