0

Un crocodile à la plage

Place aujourd’hui à un album qui sent bon l’été et les vacances au bord de l’eau :

Nageur comme fossile

de Natacha Andriamirado et Delphine Renon

En format paysage, portée par des illustrations pastel tendres, ludiques et d’une précision rare, voici l’histoire d’un fréquentant hors norme à la plage : ce crocodile, Fossile, qui, si, si, avec bonhomie et bienveillance, dans le sable et avec ses autres compagnons de jeux & bronzage prend racine. De toute sa longueur, et sans se départir, ni de ses lunettes, ni de ses tongs, ni de ses serviettes, il occupe le terrain sans mettre dans l’eau ni les pieds, ni les mains, ni rien. Lui, c’est le gardien. Le conseiller. Il est bien entouré, les auteurs de l’album nous ont présenté ses vingt-quatre amis dès la première double page : Gramme l’hippopotame, Clapin le lapin, Dandelion le lion… Avec un sourire sage, calme et (en apparence ?) tranquille, il les observe, les guide, les encourage à jouer, nager, s’amuser avec l’eau…

Mais son sourire se fend progressivement, jusqu’à ce que Fossile montre des dents… de peur s’entrechoquant : scoop !

Fossile a peur

d’aller dans l’eau.

Heureusement, Fossile a des amis… et sait les écouter :

Impossible !

Les crocodiles n’ont peur de rien !

Encore moins de l’eau !

Fossile, ne soit pas si inquiet […] Allez viens !

Crois-nous, ce n’est pas la mer à boire.

Ragaillardi, le voici qui plonge à son tour & à grand fracas, SPLASSSHHH ! dans l’eau, ouvrant une gueule béante pour dévoiler maintenant un sourire franc (son ami le poussin en profite d’ailleurs pour lui brosser une dent) ! Voilà, en toute simplicité, sa peur apprivoisée, et désormais, Fossile le crocodile aime beaucoup lézarder sur le sable ET nager dans l’eau.

Un livre très sympa, qui invite par ailleurs les jeunes lecteurs à nommer les animaux, à les compter grâce à un joli et discret système de points de couleurs et à repérer certaines des sempiternelles activités qui font tout le charme d’une journée à la plage : jeux d’anneau, jeux de balle, épuisette et coquillages.

0

Bonjour, les animaux

Une bonne nouvelle pour les amoureux de la nature, Anne Crausaz est de retour dans la BBthèque avec un nouvel album, encore et toujours de toute beauté, aux éditions MeMo, collection Tout-petits memômes :

bonjour, les animaux

bonjour les animaux anne crausaz.jpg

Un livre de format carré et grand (idée de génie pour les sublimes illustrations… jeux de cadrages et effet grandeur nature saisissant !) donnant la parole à un jeune enfant vivement intéressé par les animaux qui l’environnent : ces bêtes plus ou moins familières font ici individuellement, page après page, l’objet d’un portrait et d’un dialogue avec le tout-petit narrateur et donc le tout petit lecteur…

Le point de départ de cette promenade animale :

  • dès le saut du lit, à la maison, les animaux de compagnie :
    • « bonjour, mon chat » qui mi-assoupi ouvre un œil tout en agrippant une pelote de laine
    • « au revoir mon chien », déjà debout, prêt à suivre son maître, « aujourd’hui, je ne peux pas t’emmener »
  • la rue et sa peuplade coutumière :
    • « pas le temps de m’arrêter, les pigeons. je vais au zoo ! »
    • idem pour le moineau
  • le zoo et ses animaux sauvages… mais ici jamais représentés en cage :
    • « bonjour les canards » 
    • « bonjour, l’autruche »
    • … les chimpanzés !
    • le porc-épic… pas très avenant…
    • le crocodile… souriant à pleines dents ?
    • la panthère… un gros chat ?
    • la lionne et son bonhomme, les rois des rois
    • les ibis, rouges et blancs, si élégants
    • le renard… et son timide petit
  • puis de rechef, la rue : les pigeons et le moineau, toujours au rendez-vous, ainsi que les fourmis !
  • retour enfin à la maison dans la soirée, retrouvailles avec chien et chat.

Quelle aventure enthousiasmante ! L’enfant fait fi de toute peur, liant naturellement le connu et l’inconnu, et passant de l’un à l’autre sans aucun souci. Chaque rencontre se traduit, dans l’album, par une image, les dessins illustrant ici le point de vue de l’enfant, et un bref commentaire, le détail le plus marquant toujours aux yeux de l’enfant. Au-delà, le tout-petit s’adresse aux animaux : il les salue — bonjour —, les observe et avec empathie les questionne — « bébé renard as-tu peur ? moi aussi quelquefois » — s’identifiant de-ci de-là à ces êtres qui partagent nombre de nos préoccupations : se lever, se déplacer, se cacher, sourire, râler… manger… et, mais c’est bien sûr… dormir, après une journée si remplie !

Or… donc… à l’heure du coucher… que de nouveaux camarades à qui souhaiter la bonne nuit… L’énumération est longue… ! Engendrant des jeux de répétition idéals pour une lecture du soir. Et comme toute bonne histoire a une fin, le narrateur de conclure : … « bonne nuit, les animaux… bonne nuit, tout le monde ». Chut… zzzzz…. le livre se referme sur cette journée exceptionnelle. Et vous savez quoi ? Il suffira d’ouvrir ce livre, une prochaine fois, pour revivre cette folle journée !

Des extraits à découvrir en ligne ici : http://www.editions-memo.fr/bonjour-les-animaux !

 

2

Souris, souris, tout petit…

🐁

Tout-petits souris, c’est le nom d’une collection intéressante et jolie, éditée à La Joie de lire : une nouvelle série de petits livres carrés, tout cartonnés, aux bords arrondis, mettant en scène des personnages de jeunes souris réalisés en feutrine et photographiés dans leurs environnements reconstitués… comme des maisons, que dis-je, des villages de poupées très très proches de notre réalité… et dont le théâtre de verdure fera verdir bien des citadins !

Chaque album porte sur une souricette ou souriceau en particulier, qui expérimente, à la première personne du singulier, une émotion et/ou un sentiment influençant grandement son caractère à un moment T… de quoi donner au bébé lecteur des clés pour apprivoiser et surmonter s/ces émois !

Barnabé l’inquiet

image

Barnabé, c’est le souriceau qui accompagne le bébé lecteur dans ses peurs, car Barnabé est la caricature de l’individu inquiet, qu’un rien ou que tout affole : les petites fourmis du jardin, le vent emportant les vêtements séchant à l’air, la traversée d’un petit pont en bois, le dodo dans le noir, etc.

Tout ? Non ! Car Barnabé, comme le bébé lecteur, sait aussi vaincre sa peur… quand il le faut vraiment : par exemple, quand son doudou est en danger !

Quelques images sur le site de l’éditeur pour vous faire une meilleure idée : http://www.lajoiedelire.ch/livre/barnabe-linquiet/

Salomée la pressée

image

Salomée, c’est la souricette qui expérimente une maladie qualité commune à tous les enfants : l’agitation ! Mademoiselle est pressée, du matin jusqu’au soir, elle se lance dans plusieurs activités à la fois, préfère bouger plutôt que siester, caracole en tête pour les repas, piétine quand elle est la dernière d’une longue file d’attente, mais passe en revanche des heures dans son magasin de jouets préféré !…

Un album pour mettre des mots sur le dynamisme des tout-petits tout en leur apprenant, aussi, à se calmer et prendre leur temps… quand c’est important. Ou comment ralentir le rythme, parfois, pour se recycler… avant de redémarrer à fond les ballons !!

Quelques extraits sympathiques par ici aussi : http://www.lajoiedelire.ch/livre/salome-la-pressee-2/ !

🐁

Mention spéciale à l’univers à la fois tendre, drôle, réaliste (de l’art de la miniature et du détail….!) et poétique co-signé Odile Baillœul côté tissus, figurines & co, Claire Curt côté photos. Dans ce monde de petite souris, le bébé lecteur peut facilement se projeter, et les plus grands s’émerveiller de la qualité artistique de l’ouvrage…