0

Revisitons la ville !

Vous êtes en ville et il fait peut-être gris, météo courante quand vient l’automne… Pourquoi ne pas en profiter pour changer le regard sur votre environnement, voire le magnifier avec vos jeunes enfants ? Les éditions Le Diplodocus éditent un livre de Tineke Meirink intitulé Dans la ville, qui s’amuse à revisiter, land art on te retrouve, le paysage urbain :

Dans ce guide touristique livre d’éveil artistique, la patrimoine citadin est source d’inspiration pour toutes formes d’expressions plastiques, participant à l’éveil et à la créativité du jeune enfant : observer le réel, projeter le fruit de son imagination, orchestrer la rencontre de l’objectif et du subjectif, inviter à la création. Une page invite ainsi le bébé lecteur à découvrir une photographie prise en ville, tandis que la page suivante lui présente, par un effet de surprises, l’image altérée, enrichie, détournée, par ce que l’auteur artiste y a mis en plus… L’enfant peut jouer au jeu des X différences, tandis que l’adulte pioche une quantité d’idées pour faire revisiter aux enfants leur environnement.

Trêve de mots, place aux images et bonne promenade !

Publicités
0

Le rendez-vous de Monsieur Chat

D’ordinaire, les albums mettent en scène des histoires vues de face ou de profil. Rarement d’en bas, rarement d’en haut, jamais de dos. C’est là qu’arrive Marie Poirier, éditée chez les Grandes Personnes : après son formidable Vu d’en haut, la voici qui s’attelle à un très joli récit, tout aussi muet, et vu de dos s’il-vous-plaît, le combo qu’il fallait pour narrer le rendez-vous de Monsieur Chat.

La technique utilisée est la même que dans Vu d’en haut : la linogravure, au service d’un univers graphique où domine le bleu des jours d’été. Tout au long de cette histoire, nous voyons, en fait, avec les yeux d’un chat, Monsieur Chat.

Un chat d’appartement, vraisemblablement, dont dès le départ le regard va loin, épouse le lointain, même s’il voit aussi tout ce qui est plus proche de lui, et le bébé lecteur avec lui : cette femme qui joue du piano, cette petite fille qui prend son chapeau. La petite fille sort, le chat lui emboîte le pas.

Une balade en ville côtière, parmi les rues puis les herbes des jardins où le chat joue à chat avec l’oiseau, qui vole également vers un autre horizon. La fillette s’assoit sur le sable et salue une amie qui arrive par bateau. Le chat, quant à lui, sympathise avec un autre chat. Tandis que le soleil se couche et que les demoiselles papotent, Monsieur le Chat, lui, monte à bord du voilier pour prolonger son périple, accompagné de son nouveau compagnon à moustaches.

Poétique et artistique, cet album tout cartonné, en format paysage, constitue une invitation à la contemplation et au voyage pour les bébés lecteurs, observateurs et rêveurs en herbe, qui aiment aussi regarder devant, d’abord tout près et puis plus loin, là-bas, tout là-bas.

0

Ode à la soupe

La saison des soupes est déclarée ouverte par ce froid automnal, aussi j’ai grand plaisir à vous présenter aujourd’hui un grand album tout cartonné, signé Virginie Téoulle et Michela Eccli aux éditions Rue de l’échiquer, dont nos amis les légumes sont les héros :

Les légumes, quelle aventure !

Au menu de ce docu-fiction imagier-action pour les petits marmitons, des photos détourées de légumes à nu (haricots coco, feuilles de chou, blettes, poireaux, céleri, oignons, carottes, panais, patates et patates douces…), et puis des jeux d’assemblage & combinaisons auxquels les bébé lecteur est invité à s’adonner avec des légumes qui se mettent sous son impulsion à s’animer : imagine une maison en pain d’épice chou & coco qui fume fume fume, puis toute une ville, que dis-je, une métropole, avec des immeubles (im)plantés grattouillant le ciel avec leurs feuilles vertes ouvertes aux quatre vents, une route bien chargée avec des véhicules variés (mention spéciale à la voiture de police faite de carottes, pommes de terre et panais) y compris un mille-pat(ta)tes ! une envolée dans les airs en montgolfière citrouille, mode vadrouille ! Bref dans la joie et la bonne humeur, tout ce joli monde potager se construit et se déconstruit, se coupe et se découpe, s’isole et s’assemble, pour finir, tous ensemble, dans la marmite du cuisinier qui a revêtu son plus beau tablier… Que passa ?

Plus de maison,

plus de ballons, 

plus de phare…

… mais une belle soupe du soir.

Fin de l’histoire !! Quoique, en fait, à la dernière page… surprise, vous trouverez, petits et grands gourmands, une bonne recette de potage de légumes, à adapter au gré des saisons. Une invitation résolument positive à passer aux fourneaux… Quel régal, pour l’enfant, de jouer ainsi avec chacun de ces aliments, alterner entre la matérialité du légume et son énorme (qui l’eut cru) potentiel fictif ; on lit entre les lignes un amour très contagieux des légumes… de scènes humoristiques en scènes ludiques, les auteurs aiguisent notre appétit avant que tout le monde ne se mette à table pour déguster, bon sang de bon soir, cette bonne soupe du soir… !