2

Portrait vivant d’une autrice illustratrice : Ianna Andréadis

La BBthèque vous propose ce jour de découvrir un nouveau portrait vivant d’une autrice illustratrice : qui qui qui aujourd’hui ? Mais c’est bien sûr :

Ianna Andréadis 

Ianna Andréadis photo 1 - portrait vivant - BBthèque

Portrait d’Ianna Andréadis – Crédit photo : Franck Bordas


Pour ce portrait vivant, Ianna Andréadis a accepté de répondre aux questions suivantes :

Qui suis-je ?

Je suis artiste, peintre et photographe, auteur de livres.

Comment et pourquoi j’ai choisi de faire ce métier ? Qu’est-ce qui me plaît et me motive dans cette profession ?

J’ai toujours voulu devenir peintre depuis mon adolescence à Athènes et je suis venue faire mes études à l’Ecole des Beaux-Arts à Paris.

Très attirée par les livres et l’édition, j’ai commencé à faire des albums en lithographies, avec l’atelier Franck Bordas.

livres-en-tissus Ianna AndréadisA la naissance de mes enfants, en 1995 et 1997, j’ai réalisé les premiers livres en tissus pour eux. C’étaient des imagiers en tissus wax où j’utilisais les motifs de ces tissus africains. J’ai rencontré Elisabeth Lortic, de l’association des Trois Ourses, qui diffusaient et exposaient des livres d’artistes en direction des enfants et ça été le début d’une grande histoire de livres, d’amitié, de rencontres.

DCF 1.0A cette époque j’ai fait mon premier livre de photos pour les enfants, Couleurs Nature, avec l’éditrice Fani Marceau aux éditions du Seuil.

Par la suite j’ai rencontré l’éditrice Brigitte Morel avec qui j’ai réalisé depuis tous mes livres de photos, aux Editions du Panama et maintenant les Editions des Grandes Personnes.

Des rencontres m’ont amenée à réaliser des livres de dessins au Mexique avec Petra Ediciones, en Inde avec Tara Books, au Japon avec One Stroke, en Grèce avec Agra…

J’apprécie énormément la complicité avec mes éditeurs et éditrices.

J’aime faire des livres, c’est l’aboutissement d’une idée et d’un travail collectif de réalisation, il y a la transmission de l’idée et le partage grâce à la diffusion et la vie du livre.

Comment je travaille pour concevoir un livre ? 

C’est toujours en parallèle d’un projet en cours, que ça soit en dessin ou en photos, inspiré par la nature, les voyages, la ville ou même le quotidien. Tous mes projets sont reliés entre eux et sont des rebondissements, des suites de mes expériences.

Pour ma nouvelle collection de livre photos pour les tout-petits aux Editions des Grandes Personnes, l’idée et l’envie est de montrer et sensibiliser les enfants à la beauté de la nature. Cela fait suite à mes précédents livres, Bêtes de Brousse, réalisé en famille lors de voyages en Afrique du sud, ou Une année en forêt. Avec ces « Histoires « , …du cerisier, du ciel, de la forêt lointaine, de l’eau… mes documentaires sans texte, je veux aller à l’essentiel avec 12 double pages, 24 photos seulement !

Je choisis parmi mes photos de mon fonds d’archives, ou bien je fais des photos en vue du projet.

Ensuite, je compose les double-pages avec des rapprochements, des analogies, des contraires, des contrastes… C’est ce rapprochement qui crée l’ « histoire », la réflexion, en comparant les deux images et qui au delà de chaque sujet abordé sont aussi l’occasion de parler de couleurs, du pareil / différent,  du loin / du proche , du grand / du petit, etc.

J’ai ainsi des élément d’un domino que j’assemble en jouant avec les images, pour faire une histoire et construire le « chemin de fer » du livre.

Comment j’imagine mes jeunes lecteurs quand je conçois des livres ?

Mes premiers livres, je les ai faits pour mes enfants, je voyais exactement les besoins de leur âge et j’expérimentais en direct !

Maintenant, je conçois mes livres sans penser aux lecteurs, mais en pensant au livre en soi, à ce que je veux montrer, à l’équilibre, au rythme, aux couleurs, etc.

C’est mon éditrice qui pense aux lecteurs et fait ses remarques selon les attentes des enfants.

Je conçois mes livres comme si… ils étaient pour des « Grandes Personnes » 🙂 Je veux qu’ils apportent un nouveau regard à tous les âges.

Est-ce qu’il m’arrive de discuter avec les enfants autour de mes livres ?

Oui, lors de rencontres dans des classes, dans les Salons du livre ou dans le cadre d’Ateliers à l’occasion d’expositions autour de mon travail.

C’est toujours émouvant pour moi d’arriver dans des classes où les enfants ont travaillé à partir de mes livres avec leur maîtresses ; ils ont des questions, des impressions, des réactions…

Ianna Andréadis photo 2 - portrait vivant - BBthèque

Cette année j’ai eu la joie d’être invitée au Salon du livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux et j’ai rencontré beaucoup de classes maternelles autour des mes derniers livres, nous avons assemblé des pages en associant des photos pour imaginer de nouveaux livres.

C’est toujours très stimulant pour moi de voir comment les enfants réagissent aux images et comment les livres peuvent former leur regard.


La BBthèque remercie profondément Ianna Andréadis d’avoir participé à l’aventure du portrait vivant et vous invite, dès le plus jeune âge, à voyager et interroger le monde avec l’œuvre de cette autrice à la palette grande ouverte sur mille et une découvertes.

Pourquoi ne pas commencer par lire les premiers documentaires de la collection récente publiée aux Editions Les Grandes Personnes et chroniqués ici et ? Et poursuivre par les tous autres livres d’Ianna Andréas : livre photos, livres dessinés et livres en tissus, dont voici la liste complète ci-dessous !

Livres de photos

Du glacier au torrent – Histoires de l’eau, Editions des Grandes Personnes, Paris, 2020  

La fourmi et le paresseux – Histoires de la forêt lointaine, Editions des Grandes Personnes, Paris, 2020 

Du soleil à la lune – Histoires du ciel, Editions des Grandes Personnes, Paris, 2019

Du printemps à l’hiver- Histoires du cerisier, Editions des Grandes Personnes, Paris, 2019

Fenêtres sur Athènes ΑΘΗΝΑ ΘΕΑ, textes de Jean-Christophe Bailly, Aude Mathé, Yannis Tsiomis, Denys Zacharopoulos, édition bilingue, Agra, Athènes, 2016

Bêtes de brousse, avec Franck Bordas, Fernand et Pierre-Takis Bordas, Edition des Grandes Personnes, 2012, Paris

Cosmopolis / Ivry-sur-Seine, texte de Laurent Boudier, Editions du Panama, 2007

Une année en forêt, arbres et rochers de Fontainebleau, avec Franck Bordas, Editions du Panama, 2007

Edition mexicaine, Cronica de un bosque encantado, Petra ediciones, 2007

Chantier ouvert au public, récit de la construction du musée du quai Branly, avant-propos de Stéphane Martin, Editions du Panama et du Musée du quai Branly, 2006

Couleurs Nature, photos de l’agence PHO.NE, Éditions du Seuil Jeunesse, 2002

Éclipse 11 août 99,  texte de Laurent Boudier, 16 photos d’agence de presse, Franck Bordas éditeur, 2000

Livre dessinés

Winter, Editions One Stroke, Tokyo, 2019

Αγκάθια και αμάραντα (Chardons et immortelles)  texte de Manolis Charos, Editions Agra, Athènes, 2019

Manasa, Légendes de serpents indiens, SSSS Snake art and allegory,   texte de Gita Wolf, coédition musée du quai Branly et Tara books, Inde 2010

Au loin le monde est tout petit, Agnès Chaumié, Enfance et musiques, Paris, 2010

L’aile bleue des contes : l’oiseau,  anthologie commentée de Fabienne Raphoz, illustrée de 70 dessins, Editions José Corti 2009

Bestiaire aztèque / Bestiario azteca texte d’Elisabeth Foch, coédition du musée du quai Branly / Petra Ediciones, 2008

Un bestiario de la prehistoria, préface de Jean Clottes, Petra Ediciones 2007

Cactus, texte de Elisabeth Foch, Petra Ediciones, Guadalajara, Mexique, 2005

Dias / Tonaltin, texte de Elisabeth Foch, Petra Ediciones, Guadalajara, Mexique, 2005 ( prix « Nouveaux Horizons »  à la Foire du livre de jeunesse de Bologne, 2006 ) ( édition française,  La pierre du soleil, éditions Circonflexe)

Livres en tissu

Exposés et diffusés par les Trois Ourses (éditions limitées entre 4 et 40 exemplaires)

Le Petit livre des couleurs, 1997

Le Livre des fleurs, 1997

Le Livre d’Afrique, 1997

Dis-voir…, 1998

Le Grand Marché, 2000

Le Livre à compter, 2003

Villes, 2003

Oiseaux, 2011

Toucans, 2011

Vols, 2011

2

Ronde indienne

Arrêt sur images, un très très beau livre que je vous présente aujourd’hui :

La ronde 

de Louise-Marie Cumont

éditions MeMo

la ronde louise-marie cumont.jpg

Inspirée par l’art populaire des kanthas, broderies d’anciennes pièces de tissus réalisées par des femmes bengalis à Delhi en Inde, savoir-faire transmis de mère en fille, de génération en génération, et donc aussi vecteurs de transmission de récits & mythologies, Louise-Marie Cumont met en scène l’enfant convoquant des kanthas et les comptant pour s’endormir, comme par chez nous on compte les moutons.

1, un kantha : un escargot…

2, deux kanthas… + un moustique ?

3, trois kanthas… + un félin !

4, quatre kanthas… + un animal-à-trois-pattes-et-des-ailes…

5, cinq kanthas… + un éléphant !

… 6, 7, 8 et 9 kanthas !

L’enfant ouvre la main et la créature fantastique d’inspiration animale apparaît, puis rejoint le décor, constituant l’environnement immédiat de l’enfant créateur de contenus. Au fur et à mesure de ce peuplement, de sa main libre puis de ses dix doigts, l’enfant compte ces conceptions : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9… et change de position — précédemment assis, le voici désormais couché, sur le ventre puis sur le dos pour mieux observer cet univers mêlant rêve et réalité, pour enfin le chevaucher, une fois embarqué, vraisemblablement, dans les bras de Morphée !

Une comptine muette, rituel d’endormissement possible et souhaité de l’enfant. Un premier récit doublé d’un bestiaire réduits graphiquement à leur plus simple appareil pour un symbolisme très évocateur : l’enfant, ses kanthas, son énumération — tout est dit. Bonne nuit… et bonnes épousailles avec les mille et unes créatures de la nuit !

…Pour en savoir plus sur l’univers artistique de Louise-Marie Cumont : http://www.editions-memo.fr/Cumont

2

Souris, souris, tout petit…

🐁

Tout-petits souris, c’est le nom d’une collection intéressante et jolie, éditée à La Joie de lire : une nouvelle série de petits livres carrés, tout cartonnés, aux bords arrondis, mettant en scène des personnages de jeunes souris réalisés en feutrine et photographiés dans leurs environnements reconstitués… comme des maisons, que dis-je, des villages de poupées très très proches de notre réalité… et dont le théâtre de verdure fera verdir bien des citadins !

Chaque album porte sur une souricette ou souriceau en particulier, qui expérimente, à la première personne du singulier, une émotion et/ou un sentiment influençant grandement son caractère à un moment T… de quoi donner au bébé lecteur des clés pour apprivoiser et surmonter s/ces émois !

Barnabé l’inquiet

image

Barnabé, c’est le souriceau qui accompagne le bébé lecteur dans ses peurs, car Barnabé est la caricature de l’individu inquiet, qu’un rien ou que tout affole : les petites fourmis du jardin, le vent emportant les vêtements séchant à l’air, la traversée d’un petit pont en bois, le dodo dans le noir, etc.

Tout ? Non ! Car Barnabé, comme le bébé lecteur, sait aussi vaincre sa peur… quand il le faut vraiment : par exemple, quand son doudou est en danger !

Quelques images sur le site de l’éditeur pour vous faire une meilleure idée : http://www.lajoiedelire.ch/livre/barnabe-linquiet/

Salomée la pressée

image

Salomée, c’est la souricette qui expérimente une maladie qualité commune à tous les enfants : l’agitation ! Mademoiselle est pressée, du matin jusqu’au soir, elle se lance dans plusieurs activités à la fois, préfère bouger plutôt que siester, caracole en tête pour les repas, piétine quand elle est la dernière d’une longue file d’attente, mais passe en revanche des heures dans son magasin de jouets préféré !…

Un album pour mettre des mots sur le dynamisme des tout-petits tout en leur apprenant, aussi, à se calmer et prendre leur temps… quand c’est important. Ou comment ralentir le rythme, parfois, pour se recycler… avant de redémarrer à fond les ballons !!

Quelques extraits sympathiques par ici aussi : http://www.lajoiedelire.ch/livre/salome-la-pressee-2/ !

🐁

Mention spéciale à l’univers à la fois tendre, drôle, réaliste (de l’art de la miniature et du détail….!) et poétique co-signé Odile Baillœul côté tissus, figurines & co, Claire Curt côté photos. Dans ce monde de petite souris, le bébé lecteur peut facilement se projeter, et les plus grands s’émerveiller de la qualité artistique de l’ouvrage…