0

Chut vs Boum-boum : une histoire de voisins

Je vous présente aujourd’hui un joli album pour les plus grands des bébés, qui met en scène deux lapins que tout sépare… hormis le fait qu’ils deviennent, pour le meilleur et pour le pire… voisins :

A l’origine, il y avait un lapin qui habitait seul (dans une maison en bois perchée tout en haut d’un arbre). Ce lapin-là aimait être tranquille et calme, son moment préféré était la nuit quand tout le monde est endormi, tant le moindre bruit l’importunait considérablement pour ne pas dire démesurément : CHUT criait-il de plus en plus souvent à tout bruit à son sens inconvenant. Dommage pour ce lapin-là, son nouveau voisin n’était pas du tout son semblable. Ce lapin-ci aimait la fête, la musique, les amis, le bruit… la vie. Conflits d’intérêts garanti. Meilleurs ennemis.

Oui, mais… il arrive un moment où ce lapin-là vit un drame (sa maison détruite), et qui est là ? Ce lapin-ci ! Ce lapin-ci qui va aider ce lapin-là à rebâtir son toit, reconstruire sa vie. Les deux lapins apprennent à se connaître et à devenir… bons voisins et même amis. Ils mettent même en place un pont pour se rendre chez l’un, chez l’autre ; et quand de nouvelles maisons apparaissent, les passerelles entre les habitations se multiplient.

Chut ! : une histoire, signée Morgane de Cadier et Florian Pigé aux éditions HongFei Cultures, sur l’apprentissage de la vie en société, en même temps qu’elle peut aider les bébés lecteurs, par mimétisme, à gérer leurs fortes émotions : réussir à identifier l’insatisfaction, la colère ; surmonter peu à peu cet état d’énervement ; laisser place à un sentiment plus apaisant et constructif… le contentement… voire le bonheur, qui pointe, plus vite souvent qu’il n’y paraît, le bout de son museau.

Publicités
0

Bonne nuit mon tout-petit

Bonne nuit, mon tout-petit : une mère, son enfant dans les bras, le berce tout doucement, l’emmenant délicatement vers un ailleurs partagé… le repos.

A cet effet, elle lui offre, à la tombée de la nuit, une promenade apaisée, dans la maison et à proximité. Une balade, et une conversation : ensemble, ils observent et disent l’endormissement des êtres vivants alentour, les oiseaux, les souris, la vache, les poules, les grenouilles, les poissons, les coquillages, les pommes de pin, le chien… et l’enfant bien sûr, transporté, dont les yeux se sont peu à peu fermés, en toute simplicité.

bonne_nuit_mon_tout_petit-soon-hee-jeong

A l’origine de ce tendre album, une berceuse populaire coréenne ! dont la poésie et le calme ont une portée universelle.

Fais de beaux rêves, bébé chéri.

Bonne nuit mon tout-petit. 

Les oiseaux ne font plus de bruit.

Dans leur nid se sont endormis. […]

Et les poissons de la rivière ?

Sous les pierres se sont endormis. […]

Et mon bébé chéri ?

Dans mes bras s’est endormi. […]

L’illustratrice, Jeong Soon-hee, coréenne également, « exprime par ses dessins », selon l’éditeur, « son souhait de sauvegarder la beauté du monde qui l’entoure ». Elle y parvient, par un trait léger, des déplacements aériens, un éclairage pastel propice au rêve, des aquarelles bleues — pour la robe maternelle enrobant l’enfant comme le ciel — se densifiant de page en page suivant l’avancée de la nuit… et des personnages qui rendent hommage à la nature et à la place de chacun, tout-petit compris, dans son environnement.


Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en bibliothèque municipale, en voici les références complètes :

Bonne nuit, mon tout-petit [Texte imprimé] / adaptation d’une berceuse populaire coréenne par Soon-hee Jeong ; traduit du coréen par Michèle Moreau. – Paris : Didier Jeunesse, 2008. – 34 p. : ill. en coul. ; 23 x 24 cm.
ISBN 978-2-278-05955-3 (Cart.) : 13,10 EUR.