2

Ronde indienne

Arrêt sur images, un très très beau livre que je vous présente aujourd’hui :

La ronde 

de Louise-Marie Cumont

éditions MeMo

la ronde louise-marie cumont.jpg

Inspirée par l’art populaire des kanthas, broderies d’anciennes pièces de tissus réalisées par des femmes bengalis à Delhi en Inde, savoir-faire transmis de mère en fille, de génération en génération, et donc aussi vecteurs de transmission de récits & mythologies, Louise-Marie Cumont met en scène l’enfant convoquant des kanthas et les comptant pour s’endormir, comme par chez nous on compte les moutons.

1, un kantha : un escargot…

2, deux kanthas… + un moustique ?

3, trois kanthas… + un félin !

4, quatre kanthas… + un animal-à-trois-pattes-et-des-ailes…

5, cinq kanthas… + un éléphant !

… 6, 7, 8 et 9 kanthas !

L’enfant ouvre la main et la créature fantastique d’inspiration animale apparaît, puis rejoint le décor, constituant l’environnement immédiat de l’enfant créateur de contenus. Au fur et à mesure de ce peuplement, de sa main libre puis de ses dix doigts, l’enfant compte ces conceptions : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9… et change de position — précédemment assis, le voici désormais couché, sur le ventre puis sur le dos pour mieux observer cet univers mêlant rêve et réalité, pour enfin le chevaucher, une fois embarqué, vraisemblablement, dans les bras de Morphée !

Une comptine muette, rituel d’endormissement possible et souhaité de l’enfant. Un premier récit doublé d’un bestiaire réduits graphiquement à leur plus simple appareil pour un symbolisme très évocateur : l’enfant, ses kanthas, son énumération — tout est dit. Bonne nuit… et bonnes épousailles avec les mille et unes créatures de la nuit !

…Pour en savoir plus sur l’univers artistique de Louise-Marie Cumont : http://www.editions-memo.fr/Cumont

Publicités
2

Bonne nuit… tout le monde

Gros coup de cœur pour le nouvel album de Chris Haughton publié en cette rentrée aux éditions Thierry Magnier :

Bonne nuit

tout le monde

bonne-nuit-tout-le-monde-chris-haughton

D’abord pour ses illustrations : tant de couleurs vives et rares, tant de couleurs calmes ; les personnages, nos amis les animaux, sont croqués justement… avec un accent, mis, nécessairement, sur les yeux de ces dames et messieurs : ouverts, mi-clos, paupières, cernes, ou fermeture complète du magasin.

Ensuite pour son texte :

Le soleil se couche et tout le monde a sommeil.

Les souris ont sommeil : « Hhhaaaaaa »

Les lièvres ont sommeil. Ils baillent : « Ha…………………….hhhaaaaaa »

Les biches ont sommeil. Elles prennent une longue inspiration : « Haa…………………….hhhaaaaaa »

Même Maman Ours a sommeil. Elle s’étire de tout son long… « Haaaaa………………………………………………hhhaaaaaa »

qui joue si merveilleusement bien la carte de la contagion (je baille, tu bailles, nous baillons) et de l’imitation ! D’autant que ce récit, ami de l’onomatopée ensomeillée, est fantastiquement mis en page : une mini-page pour la souris, une demi-page pour les lapins, un trois-quart de pages pour les biches et voilà que Maman Ours dispose d’une page, que dis-je d’une double-page, pour s’étirer de tout son long. Tout le monde a sommeil donc… hormis Petit Ours, qui résiste, bien entendu ! Jusqu’à ce qu’il sente, peu à peu, la fatigue de ses camarades alentour l’envahir à son tour, accompagnée de l’explication tendre et posée de sa maman, avec qui il souhaite bonne nuit aux souris… lièvres…biches… et ours, le tout en contre-faisant, gaiement, leurs divers ronflements !

Enfin pour sa dédicace : « à ma sœur Jan, enseignante Montessori, qui m’a inspiré l’idée de ce livre ».

Or donc, une lecture géniale pour endormir les plus petits… et les plus grands.

 

2

La Promenade de Petit Bonhomme

Comment emmener un bébé vers l’idée de récit ? Susciter l’intérêt des tout petits pour une petite histoire ? Lucie Félix, déjà auteur d’un album génial, Prendre et donner, qui ne saurait trop tarder à intégrer la BBthèque, s’attelle à cette question avec un brio singulier, en proposant, aux éditions des Grandes Personnes, tenez-vous bien, un livre dont votre doigt est le héros ! Soit : une historiette à jouer avec la main, se promenant dans le décor et donnant corps à une aventure en or et sans prétention :

la promenade de petit bonhomme lucie félix

Ami lecteur doté de vos dix doigts, votre mission est de serrer le poing et de tendre deux doigts : comme par magie, vous voilà devenu personnage, que vous baladez, sur ses deux jambes perché, dans le paysage défilant sur les pages, tout en lisant à haute voix le texte accompagnant la mini randonnée. Vos gestes et votre voix achèveront de mettre en scène la scène et le scénario proposés : l’histoire d’un enfant gazouillant, sautillant, toboggan, trébuchant, allant à la rencontre des animaux et des gens… et bien évidemment… peut-être le plus important… mangeant, avant de tomber… dans les bras de Morphée, épuisé par cette journée-épopée ! Les mots qui guideront vos pas sont empruntés aux registres du conte — « Alors fermons ce livre ⌈ Marche sur mon bras ⌈ Et viens jusqu’à demain ⌈ Dans le creux de ma main » — et de la comptine via les onomatopées.

Un concept inédit, misant sur une interaction riche entre l’objet et le sujet d’une part, l’adulte et l’enfant d’autre part. Quand un livre, par essence inanimé, sollicite pour l’animer la forte implication de son lecteur jusqu’à mobiliser une bonne partie de son corps : au-delà de ses yeux, au-delà de sa voix, il fallait y penser… ses doigts ! Les images relèvent à la fois de la peinture à l’eau, paysage se diluant dans la page, et du collage créateur de volumes : le toucher, par une main rencontrant des aspérités, vient ainsi compléter les sens de l’ouïe et de la vue, tant du lecteur adulte que du lecteur enfant qui, grandissant, ne manquera pas de vouloir tâter à son tour l’ouvrage… le terrain. Un album qui ne prend sens qu’avec cet acte de présence, cet investissement dans l’espace et le temps partagé avec l’enfant : par la lecture, l’album se transforme en spectacle, une représentation donnée à tel instant, un numéro unique qui différera toujours un peu de la séance d’avant comme de celle d’après. Pour quel public ? Le tout petit, bien sûr, seul ou accompagné de ses pairs : cet ouvrage cartonné est aussi pensé pour être lu en collectivité ; ainsi, le texte est écrit à l’endroit mais aussi à l’envers pour en faciliter la lecture auprès d’un groupe de bébés.


 

the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en bibliothèque municipale, en voici les références complètes :

Félix, Lucie
La Promenade de Petit Bonhomme [Texte imprimé]. – Paris : Editions des Grandes Personnes, 2015. – 30 cm.
ISBN 978-2-36193-425-5 (rel.) : 16 EUR