0

A partir de l’imagier

La chronique du jour dans la BBthèque réunit des livres qui mettent les jeunes lecteurs à contribution, réinventant et dépassant le genre de l’imagier :

Dans ces deux premiers documentaires, le livre constitue le socle pour transmettre au tout-petit le sens des mots par leur illustration ; puis vient le temps d’appropriation, qui engage le bébé lecteur au-delà du livre, dans la vie en général ; cet engagement est porté ci-dessous par des démarches participatives convoquant d’autres médias.

Blabl

l’imagier qui parle

Edouard Manceau livre ici un imagier sonore, avec CD et téléchargement possible MP3. Le principe de l’ouvrage imprimé est de donner à voir et lire aux tout jeunes lecteurs, par double page, toute une série d’images et de mots correspondant à ce que les illustrations désignent : en parcourant le livre, l’enfant enrichit sa connaissance du monde et son vocabulaire d’une centaine de mots.

La lecture se métamorphose à l’écoute de l’enregistrement audio qui l’accompagne : quand les jeunes lecteurs deviennent auditeurs, ils rencontrent une autre lecture, une autre appréciation de l’imagier. Ainsi, par leurs oreilles ils entendent deux enfants et un adulte qui lisent le livre, eux aussi… et dérivent dans leur lecture en racontant des histoires à partir des mots figurant sur le papier.

Bla-bla : non seulement l’imagier parle, mais, surtout, il invite et encourage les tout-petits à se lancer dans la grande aventure du langage écrit et oral… et dans le bain du récit, mais aussi du dialogue et de la conversation !

Tip Tap

Mon imagier interactif

Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, habitués des livres en volume, développent une nouvelle approche ludique dans cet imagier qui, huit ans après sa première publication, continue d’être réédité fort de son succès, et qui se donne à lire… mais aussi à jouer. Ici, le livre imprimé est accompagné d’une application, à télécharger sur un appareil mobile (de type tablette) ou ordinateur, qui permet au jeune lecteur de prolonger sa lecture en jouant avec les mots.

Dans le livre, chaque double-page présente le champ lexical d’un univers (la maison, le jardin, les saisons, la ferme, les transports…) ou d’une notion (les contraires, les ordres de grandeur, les couleurs, les chiffres…) au travers d’un graphisme coloré dont l’adulte reconnaît l’origine numérique. L’ensemble des deux cents mots ainsi introduits est redistribué utilement dans un index clôturant l’ouvrage.

En lançant le jeu sur l’écran, l’enfant s’approprie le vocabulaire présenté dans l’imagier papier et s’emparant des éléments créés par Anouck Boisrobert et Louis Rigaud pour formuler ses propres histoires au sein de l’univers proposé. Comment ? En tapant, sur le clavier, les lettres du mot de son choix parmi ceux présentés dans l’imagier papier, faisant ainsi apparaître l’illustration du mot. Puis, en combinant d’autres mots, et donc d’autres images, il peut composer autant de scènes qu’il le souhaite et le cas échéant en garder la trace en sauvegardant son travail voire en l’imprimant. Vous pouvez visionner ici une expérience utilisateur dans la vidéo de présentation de l’imagier par l’éditeur.

Publicités
1

Abécédaires : donner corps et voix aux lettres

L’Année 2019 dans la Bébéthèque s’ouvre sur deux ABcédaires, qui revisitent le genre en version « augmentée », l’un par la 3D, l’autre par une approche sonore : ABC en relief, de Pittau et Gervais aux éditions des Grandes Personnes (2016) ; Le bruit des lettres, de Jeanne Boyer et Julien Billadeau chez Benjamin médias (2018).

ABC en relief

de Pittau et Gervais

Dans ce premier documentaire, petit format carré, les lettres prennent vie… par la magie de la mise en volume.

Dans l’ABC 3D de Marion Bataille, paru en 2008 aux éditions Albin Michel, la lettre elle-même était en relief… et je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous ces images pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette oeuvre d’art :


Dans l’ABC en relief de Pittau et Gervais, ce ne sont pas les lettres qui sont en relief, mais des mots qui commencent par chacune d’entre elles; le langage est linéaire, mais la réalité qu’il représente, non ; ainsi chaque page comprend une lettre bien lisible, et donne à voir, dans une approche ludique et scénographique, par un système de rabats souvent doublé d’une ingénierie pop-up, l’illustration 3D d’un mot dont l’initiale est constituée par cette même lettre : A pour artichaut, B pour Bateau, C pour Caméléon, etc. Objets, animaux, végétaux d’ici et d’ailleurs… une lecture à la fois distrayante et instructive ! Quelques images :

Le bruit des lettres

de Jeanne Boyer et Julien Billaudeau

La lettre A fait AAAAH comme quand on accueille un ami que l’on attendait.
La lettre B fait B’ B’ B’ B’ comme les bulles d’une bouteille que l’on plonge dans le bain.
La lettre C fait K’ K’ K’ comme quand on casse la coquille d’un oeuf à la coque…

Jeanne Boyer et Julien Billaudeau abordent quant à eux, aux éditions Benjamins media, collection M, l’alphabet à travers son écriture ou dessin d’une part, et sa sonorité d’autre part, soit le bruit que chaque lettre fait quand on la prononce, quand on l’entend, quand on parle ou qu’on écoute une conversation : jeux de langue, jeux phoniques, jeux musicaux… L’approche adoptée, servie par des illustrations vives et un complément audio (CD MP3 accompagnant l’ouvrage, avec un extrait audio ici !) ouvre la voie à une riche découverte vocale du langage. Les lettres prennent ainsi vie quand elles sont dites, chantées, soufflées, criées, écoutées, sifflées, chuchotées, onomatopées, partagées !

2

Caché… premier roman pour bébé

Voici un album sans texte

non au contraire, une fois n’est pas coutume,

un album sans image… autrement dit…

UN PREMIER ROMAN POUR LES BÉBÉS !

Si ! Intitulé Caché et signé Corinne Dreyfuss aux éditions Thierry Magnier :

Mention spéciale pour la couverture très pop de ce tout-cartonné, presque orange fluo avec une typo qui s’efface et joue elle-aussi, comme le titre du livre, à cache-cache ! Caché, dit le titre ; trouvé, dit la couleur vive vive vive ! Et puis on ouvre le livre, et là, place — typique du tip top livre pour tout-petit — au noir (de l’écriture) sur blanc (de la page). Dans ce livre d’un genre inédit, roman jusqu’au format (13*22 cm)  — avec, qui-plus-est, chapitres, numéro et titres, ainsi que rappel des titres et pagination dans l’en-tête de chaque double-page —, point d’illustrateur mais un(e) auteur-typographe de talent : ici, c’est le texte seul, qui tient lieu d’image(s), par la mise en page et la typographie. Place aux mots, donc, au langage… à portée des bébés. Comment ?

  • par la scénographie de l’écrit : le récit se fait théâtre
  • par les choix de sujet et d’objet du récit : le jeu se fait langage

L’objet, c’est une partie de cache-cache… dont le bébé est le héros. Car celui qui est caché… il ne le sait pas encore, il le saura seulement à la toute fin… c’est le bébé lecteur, avec qui l’adulte lit cette histoire.

  • Chapitre 1 : dedans ; je finis de compter jusqu’à 10 et je vais te chercher, petit caché ! je t’appelle, je t’écoute, mais je ne te trouve pas. Je sors donc et j’atteins le…
  • Chapitre 2 : dehors ! oh des animaux, je les entends (onomatopées cui-cui * x, bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…), je les salue, mais toi où es-tu ? je regarde un peu partout, de près et de loin, rien. Alors je rentre.
  • Chapitre 3 : toc toc toc. Probablement je ne suis pas loin de te trouver… je te cherche de manière plus approfondie. Assis, à quatre pattes… je monte et je descends… mais on dirait que tu es vraiment bien caché. Alors je profite sans le vouloir d’une petite distraction pour que, sans le vouloir non plus, tu me révèles ta cachette ! Et là… littéralement… je te vois ! Oui ! Car le fond de la dernière double page n’est plus blanc, mais, comme une matière aluminium, un miroir où tu te reflètes : oui, c’est donc bien toi… et moi… que je vois… que tu vois ! Nous sommes de nouveau réunis.
  • Alors… si on recommençait… ? Chacun son tour ? Cette fois, tu tiens le livre et c’est moi qui me cache… 1, 2, 3, 4, 5… c’est parti !

Beaucoup, beaucoup de choses à dire et à vivre avec ce livre qui dit tout l’amour des mots en partage avec les petits minots : d’abord qu’il est, contrairement à ce qu’il paraît, extrêmement facile et plaisant à lire avec un tout-petit ; ensuite qu’il appelle à jouer avec l’enfant, avec les mots, avec le sens ; enfin qu’il éveille et éveille et éveille le bébé lecteur, pour qui le texte prend toute une nouvelle dimension.

A ce propos je vous recommande aussi, et vivement, la lecture de l’avant-propos du livre (oui car dans les grands romans, il y a aussi toujours un avant-propos), préface signée du pédopsychiatre Patrick Ben Soussan dont voici quelques extraits :

Ouvrez Caché ! Sans que vous en preniez conscience, le cerveau de votre bébé accomplit d’incroyables prouesses : ses yeux parcourent l’espace — vous appelez cela une page mais lui n’en sait rien encore — en de rapides et précis petits mouvements, de haut en bas et de gauche à droite —  très vite, dans sa première année, votre enfant a compris qu’il y a un sens à la lecture. […]

Il lit Caché ! Pas à pas, il refait le chemin, reconnaît visuellement les lettres, analyse leur séquence, découpe les mots en sons — la conscience phonologique, disent les pros —, s’adonne à la découverte du principe alphabétique — qui dit la correspondance entre l’oral et l’écrit — , déchiffre puis analyse le sens du mot formé, de la phrase, de la page. […]

Corinne Dreyfuss a écrit Caché ! en se souvenant sûrement qu’à l’origine, l’écriture était le langage de l’absence. Et que le livre convie aux retrouvailles. […]

Difficile de se représenter cet OVNI ? Quelques extraits à découvrir sur le site de l’éditeur… avant de filer en bibliothèque ou librairie se procurer ce livre de génie.

 

 

2

Aujourd’hui je suis…

Les petits poissons… dans l’eau… nagent… nagent… nagent… mais c’est une couverture !! Selon Mies Van Hout, ils pensent aussi… donc ils sont !! Dans Aujourd’hui je suis… cette artiste hollandaise met en images et en scène des poissons exceptionnels, dessinés à la craie et aux pastels.

aujourd hui je suis mies van hout

En quoi se distinguent-ils des autres poissons dans l’océan ? En ce qu’ils sont… animés d’émotions et d’intentions ! Ces êtres maritimes de fiction ont parfois même des traits de caractère… en voici un curieux, un nerveux, un autre timide; un furieux ! un content… un jaloux, un heureux mais aussi un autre en colère… ! Pour une virée dans ce drôle d’aquarium, je vous invite à feuilleter ces quelques extraits en ligne, avant de vous procurer cet album-documentaire qui ne peut laisser personne indifférent… !

En bref, un imagier des humeurs original, portée par une belle inspiration doublée d’une prouesse graphique, proposant au bébé lecteur de se jeter à l’eau pour la pêche aux sentiments & émotions ! Et… last but not least… ce livre hautement recommandable existe sous forme cartonnée… mais aussi sous forme de livre de bain… pour permettre aux bébés de nager en plein bonheur… ou dans une autre humeur… tout dépend du moment.

aujourd hui je suis mies van hout livre de bain

0

Dans tous les sens…

Après Ab & Cé, voici que de nouveaux livres en accordéon (aparté culture G : le saviez-vous ? on dit aussi : leporello !) intègrent la BBthèque, issus d’une même collection des éditions Hélium dont l’intitulé, « Dans tous les sens », fait sens, puisqu’il s’agit d’une série de 5 livres sur les 5 sens… à lire dans tous les sens ! Le tout signé par la créatrice et illustratrice Pepillo.

Au menu de ces livres tout cartonnés qui se déplient & se lisent recto verso, l’exploration de nos différents sens — en tout, douze mini tableaux pour appréhender chacun d’entre eux —, à travers une approche de tout premier documentaire où l’image occupe une place centrale, de même que, sur les pages de couverture, les acteurs des sens sollicités, représentés par de charmantes petites têtes, avides de découvertes, auxquelles les bébés s’identifient aisément, d’autant que les titres des albums se déclinent à la première personne.

Chaque page est consacrée à l’expression d’une sensation, décrite tant par une illustration (épurée & tout en rondeurs) que par une brève phrase, parfois agrémentée d’onomatopées, énonçant cette sensation et la reliant à une expérience concrète inspirée du quotidien. Ainsi, dans Je touche tout :

Une coccinelle me chatouille la main.

Un bonnet en laine, ça gratte !

[…]

La brise rafraîchit mon visage.

Je touche la neige : elle est glacée.

En bref, des lectures pratiques et dynamiques pour aider l’enfant à mettre des mots sur ses sensations.


Pour disposer des références de ces ouvrages, RDV sur le blog de l’éditeur : http://nouvelles-des-livres-helium.blogspot.fr/2016/04/desleporellos-recto-verso-cartonnes.html

Pour en savoir plus sur l’univers design de Pepillo, RDV sur son site internet : http://www.pepillo.fr

2

Oh les pieds, oh les mains !

Comptons, comptons, les comptines, car aujourd’hui, je vous présente :  

  • Capture2 livres tout cartonnés → pour que toi aussi tu puisses manipuler, mon bébé
  • contenant chacun 10 chansons, textes et illustrations → pour t’enchanter, mon bébé
  • accompagnés de CD de 10 * 2 titres pour écouter, mon bébé
  • 1 chaîne youtube pour gesticuler aussi, mon bébé
  • ainsi qu’1 application, « Oh ! les braques », pour lier le livre et les vidéos → pour mieux geeker, mon bébé !

 

♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪

Bref, je vous présente deux livres-CD et plus si affinités* parus aux Editions des Braques, collection « Les bébés braques » : Oh ! les mains & Oh ! les pieds.

*Le point fort du concept, c’est son approche transmédia [texte, image, son et vidéo], qui vise à accompagner les adultes et les enfants dans une pleine appropriation des comptines, des paroles aux gestes en passant par les mélodies. 

Un trio aux manettes de cette collection d’éveil musical : Jacques Haurogné au chant, Maud Legrand aux dessins, Olivier Delevingne à la réalisation… et en chef d’orchestre, Les éditions des Braques, fruit d’une rencontre entre une société de production musicale à destination du jeune public (Victorie Music, qui défend actuellement une quinzaine d’artistes dont Steve Waring) et un créateur de contenus numériques (Tralalère).

♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪

OH ! LES MAINS

oh les mains

Soit : 10 comptines pour jouer avec ses 10 doigts… (qui deviennent même des personnages à part entière dans les illustrations), les voici les voilà, avec en bonus un incroyable et réjouissant spectacle de mime :

 

Vous y trouverez les titres suivants :

  • Dans mon jardin
  • Dans ma main j’ai cinq doigts
  • La famille tortue
  • Monsieur pouce, es-tu là ?
  • Dix enfants s’en vont danser
  • Le grand cerf
  • On entend marcher
  • Que fait ma petite main ?

♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪

OH! LES PIEDS

oh les pieds

 

10 autres comptines pour bouger le reste de son corps, se dandiner, danser avec les bébés, trouver, en somme, son équilibre tout en tortillant à loisir ses jambes et ses orteils ! Au programme :

  • J’ai un gros nez rouge
  • Tapent, tapent, petites mains
  • Gugusse
  • Il était une fermière
  • Savez-vous planter les choux
  • Un petit pouce qui danse
  • Pomme de reinette et pomme d’api
  • Sur le pont d’Avignon
  • Le facteur n’est pas passé
  • L’air à tournique (Henri Dès)

Sans oublier la chaîne youtube dédiée mettant en scène deux enfants dynamiques, dont on emboîte le pas : en avant les traditionnelles et enthousiasmantes chorégraphies pour tout petits...

5

Ab & Cé : l’abécédaire qui fait… grand bruit !

ab-cé-matthieu-maudet

Ceci est un album, euh, non, un paravent !

Que dis-je un paravent, un livre-accordéon ! 

Le tout en carton, tout ce qu’il y a de plus solide, pour permettre de multiples manipulations par les ti’s bouts de chou…

Une histoire, que dis-je mille histoires, bref une aventure pleine de suspens et rebondissements !

P1070829

P1070831

Déplié de A à Z, cet album, sobrement intitulé Ab & Cé, donne à lire toute une fresque des plus rocamburlesques : deux personnages attachants, Ab, grande créature ronde et rouge à bec, et Cé, petit bonhomme marron aux yeux bleus et au nez vert pomme, se serrent les coudes dans une série de mésaventures tout à fait excitantes, qui pourrait ne jamais s’arrêter, toujours recommencer. Avec une unité : chaque page, chaque volet, décrit une action à travers l’inscription de son bruit : son bruitage ; chaque page, chaque volet, s’amuse à incarner de la sorte, par un jeu de sons, je dirais même plus, de vocalisations, accessible donc aux touts petits, une lettre de l’alphabet. 

Comble du génie, l’auteur-illustrateur de ce livre-objet unique, Matthieu Maudet, dévoile, à la toute dernière page de l’histoire, ses ingrédients secrets : chaque page, chaque volet, décrit non seulement une lettre de l’alphabet à travers la transcription d’un bruit, mais aussi à travers les mots que représentent les images, les situations — à la situation A, vous trouverez le « aaahh » du pauvre Cé en train de chuter, mais aussi… l’arbre derrière lequel Ab, apeuré, s’est caché, l’avion accidenté sur lequel Cé est encore assis, tandis que la nature environnante continue de vivre tranquillement sa vie : l’abeille, tout comme l’araignée… intègrent joyeusement le décor, comme autant de petits détails dont le bébé peut s’amuser, intrigué.

Bref… un récit formellement brillant, tout en mouvements et à hauteur d’enfants, que je vous recommande chaudement ! Un de ces livres qui, comme le A ba ba de Malika Doray, sait littéralement parler aux bébés.


the-light-bulb-363064_640Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en bibliothèque municipale, en voici les références complètes :

Ab et Cé [Texte imprimé] / Matthieu Maudet. – Paris : Loulou & Cie-l’École des loisirs, DL 2015 (impr. en Malaisie). – 1 dépl. (non paginé [27] p.) : ill. en coul. ; 28 cm.
ISBN 978-2-211-11112-6 (br.) : 11,30 EUR