0

Psst… tu veux d’la pizza ?

Ceci est un livre. Non, ceci est une boîte de pizza. En fait, c’est un livre et une boîte de pizza. Un livre dont les parts de pizzas sont les héros, ou plutôt les héroïnes qui tentent de sauver leur peau, chair et os. Un livre où ces dernières expliquent aux jeunes lecteurs COMMENT MANGER UNE PIZZA (mode d’emploi). La BBthèque vous présente aujourd’hui un album très drôle, publié aux éditions Les fourmis rouges et signé Jon Burgerman, l’auteur de Splash ! Souvenez-vous, nous en parlions ici… D’une pâte à l’autre, voici que cet auteur-illustrateur américain met en scène, avec son graphisme pop aux couleurs toujours aussi vives, des pizzas :

Comment manger une pizza

de Jon Burgerman

Ce livre, qui se présente comme un escape book, est l’histoire d’une part de pizza, la plus appétissante, la meilleure en somme, tout simplement, qui va tout faire pour éviter d’être dévorée par la lectrice ou le lecteur du livre dont elle est prisonnière ! Y compris vendre les copines et leurs nombreux atouts… Que l’on se rassure : les parts voisines ont aussi leur mot à dire, et savent se serrer les coudes pour éviter une mort certaine précédée d’une chute dans l’appareil digestif des lecteurs gourmands.

On arrive au consensus et à une proposition de menu alternatif, bien plus sain : et si on mangeait plutôt des légumes ? C’est tellement meilleur pour la santé… L’argument va-t-il fonctionner ?

… Les lecteurs semblent reconnaître le bien fondé d’une alimentation plus équilibrée. Sans pour autant renoncer à manger de bonnes pizzas ! Miam miam… vive les pizzas végétariennes !

Un chouette album sur l’art de manger et d’argumenter !

0

Nouveaux livres à gogo #10 : dans les jardins

Depuis le 11 mai, la BBthèque met en lumière des albums récents que vous pouvez vous procurer dans vos librairies indépendantes préférées. Aujourd’hui, la BBthèque vous invite à une virée livresque dans les jardins, oui au soleil ou au frais ! Au menu de cette chronique, trois ouvrages pour jardiniers en herbe ou autres promeneurs en extérieur :

  • Dans mon petit jardin, de Lenia Major et Clémence Pollet aux éditions du Ricochet
  • Les bêtes minuscules de Tatsu Nagata au Seuil Jeunesse
  • Les P’tites coccinelles de Fleur Daugey et Chloé du Colombier aux éditions du Ricochet

Dans mon petit jardin - Lenia Major et Clémence Pollet

Mon premier est l’histoire d’une petite fille à qui ses proches préparent une surprise dans le jardin de la maison : « Je t’ai préparé un carré dans mon potager. Fais-y pousser ce qu’il te plaît. » La petite fille investit à fond ce qu’elle appelle « mon petit jardin », et les jeunes lecteurs suivent dans le temps cette activité tout à la fois bêcheuse, joyeuse, gourmande… au travers d’illustrations grand format souvent vues d’en haut. Chaque double page commence par l’énoncé du lieu investi « Dans mon petit jardin… », et partage avec les jeunes lecteurs une nouvelle découverte ! Un livre entre documentaire et fiction qui donne très envie de jardiner et éveille l’attention à la nature.

Les bêtes minuscules de Tatsu Nagata - Seuil Jeunesse

Mon deuxième est issu de la collections très savante d’ouvrages du célèbre savant de papier, Tatsu Nagata : il s’agit d’une anthologie de ses observations scientifiques sur les bêtes minuscules, bref une encyclopédie des toutes petites bêtes pour les tout-petits enfants ! Réunis dans ce volume somme : la coccinelle, le pou, la fourmi, la libellule, le moustique, le gendarme et le ver de terre. Les illustrations sont à la fois réalistes et humoristiques, elles visent à dire la dynamique – la vie – et l’essentiel. Les petites bêtes ne sont pas si petites sur le papier, ce qui permet de mieux les appréhender… mieux les admirer ou… mieux les éloigner quand elles nous embêtent !? Une anthologie pour apprendre en riant et rire en apprenant.

Les P'tites coccinelles - Flaure Daugey et Chloé du Colombier

Mon troisième s’intéresse à une petite bête en particulier, celle qu’on dit parfois être du bon (ah bon ?) dieu : la coccinelle… et plus précisément la coccinelle à sept points. Les coccinelles sont souvent rouges quand elles sont adultes, mais comment sont-elles à leur naissance ? Ce premier documentaire décrit la genèse de la coccinelle (que de transformations avant de devenir la coccinelle qu’on connaît !), son alimentation, ses pérégrinations, son truc pour tromper l’ennemi et assurer sa survie, et son sommeil quand les saisons froides prennent le relais. Un album à la portée des plus jeunes pour découvrir ce coléoptère et son cycle de vie.

0

Les légumes en culottes

C’est l’été toujours, la saison idéale pour s’en tenir aux petites tenues et, pour les plus grands des bébés, se séparer des couches… Non !? Eh bien Jared Chapman a eu une idée désopilante à ce sujet : mettre en scène des légumes en culottes* ! De mémoire de BBthèque, aucun auteur-illustrateur n’avait pensé à habiller et à déshabiller un brocolis, ni à mettre en scène des légumes culottés ainsi !

Les légumes en culottes

de Jared Chapman

aux éditions Hélium

Légumes au pluriel, culottes aussi. Culotte rouge pour le narrateur, le brocolis : « JE porte des culottes ! ». Bleue canard pour sa comparse l’aubergine : « Tu portes des culottes », etc. « On porte TOUS des culottes ! ».

Tout est passé en revue : les types de sous-vêtements (caleçons, slips, boxers…), les tailles (en fonction du taux de recouvrement du légume qui le porte), leur état (propre/sale), leur âge (neuf/vieux), leurs motifs voire leur standing (culottes sérieuses vs culottes rigolotes), leur genre (fille / garçon) ! A chaque individu mais aussi à chaque jour sa culotte… Et ce qui est aussi bien rigolo, c’est que la culotte, on sait qu’on l’a, et dans le même temps, les autres souvent ne la voient pas sous nos vêtements : elle est cachée ! Et pssst, notez bien, les couches ressemblent à des culottes… mais n’en sont pas… NA !

A destination des bébés encore en couches notamment, ce livre constitue à la fois un argumentaire pro-culottes et un véritable mode d’emploi du port de culotte… à mourir de rire, en plus des belles qualités ludiques et pédagogiques de cet album excellemment original — il est question des jours de la semaine, des contraires, de l’individu et de la collectivité, de l’hygiène, de l’intimité mais aussi de s’habiller en société, etc. le tout avec un beau défilé de légumes très souriants (qui présente au passage l’avantage de rendre les légumes sympathiques itou également aux tout-petits) !

Vous ne me croyez pas ? La preuve en vidéo ! Vive les légumes et vive les culottes…

*vegetables in underwear en VO

0

Cru / Cuit

L’assiette et la bibliothèque font bon ménage, notamment dans la littérature jeunesse, et les auteurs écrivant pour les tout-petits peuvent créer des merveilles de livres sur le manger pour les bébés, comme nous avons pu le voir ensemble à maintes reprises dans la BBthèque : Fruits de saison & Légumes de saison et autres livres-jeux autour des aliments et du corps humain, virées n°1, n°2 et n°3 au marché, avant d’intégrer l’assiette des bébés (ici et ) et de découvrir les bienfaits que les nutriments font au corps humain dans A dévorer des yeux par exemple…

La preuve encore aujourd’hui de ce mariage fécond avec ce petit tout cartonné, format carré, signé Matthieu Saintier et publié aux éditions Le diplodocus cette année :

Cru cuit

Cet imagier et premier documentaire utilise avec bonheur le média photo pour donner à voir, en lecture miroir, les deux versions d’un même aliment, la version crue à gauche, la version cuite à droite.

De double page en double page, le bébé lecteur explore ainsi la pomme, la châtaigne, le fromage, le chocolat, la tomate, le maïs, la fraise, le sucre, les pâtes, la carotte, le poisson et la pomme de terre… dans plusieurs de leurs états, dans la mesure où ils se transforment par l’opération de cuisson. Sur chaque photo, prise de manière rapprochée, l’enfant est présent, et toujours, acteur de l’image, en interaction avec l’aliment : on voit le plus souvent une ou deux petites mains désignant ou touchant l’aliment, si ce n’est un regard observateur ou des bouches gourmandes tant le mets semble appétissant…

Ou comment, dès le plus jeune âge, par une démarche réaliste et sensorielle, mettre la main à la pâte… et l’eau à la bouche tout à la fois. Direction la cuisine, chers bébés lecteurs !

0

Kiwi et dodo au carré !

Voici deux livres frais & rigolos pour accompagner l’été des parents et des bébés :

Le kiwi du kiwi & Le dodo du dodo

par Eva Offrédo

aux éditions A pas de loups 

Un graphisme simple, ludique et joyeux, des jeux de sons et de mots à gogo, telle est la formule résolument gaie de ces deux imagiers tout cartonnés. Avec le dodo, on accompagne l’enfant vers le coucher, à l’instar des différents animaux qui tombent de sommeil quand tombe la nuit : si le dodo fait dodo, la vache rêvasse, le boa baille, etc. Avec le kiwi, on mange non pas 5 mais 10 fruits et légumes par jour, oui oui, car si le kiwi raffole du kiwi, le ouistiti dit oui au céleri et le zèbre se presse pour le yuzu ! et le bébé lecteur, quant à lui, se met à table pour déguster une salade… de fruits !