0

Le livre qui se penche sur ton berceau

Jamais deux sans trois : après Le visiteur d’Iching Hung et Tu vas voir de Frédérique Bertrand, voici tout comme d’Henri Meunier, un tout aussi chouette livre de naissance, paru au Rouergue, qui se distingue par sa gaie fantaisie :

Ici, ce sont toutes sortes de fées de France et de Navarre qui viennent se pencher sur le berceau du bébé pas-encore-né ou tout-juste-né et qui lui adressent une tendre prédiction se fondant toujours sur un effet miroir : tu seras tout comme moi, mon fils, ma fille, mon filleul, ma filleule, etc. !

Le ton, résolument ludique, des images comme des mots, plaira aux tout-petits comme aux plus grands, l’écart entre la fée et le bébé, traduit visuellement, étant proprement hilarant :

« Oouh oouh ! » dit le loup, tu auras de l’appétit et tu auras bon goût, comme moi

[à ma gauche, un loup avec fourchette et couteau ; à ma droite, un biberon]

« Grooar », dit le lion, tu auras des rêves majestueux et tu trôneras, comme moi

[à ma gauche, le roi lion sur son siège ; à ma droite, un pot et du papier toilette]

Cet album traduit avec beaucoup de bienveillance les tout premiers échanges qui ont presque toujours lieu à l’occasion d’une naissance, entre un nouveau-né et ses êtres les plus proches, ce qu’ils lui disent, la part d’eux-mêmes qu’ils ne manquent pas de projeter sur cette toute petite et toute nouvelle personne, tandis que celle-ci entend, perçoit et reçoit ces premiers gestes et mots destinés à elle seule.

Il dit l’amour, mais aussi, fondamentalement, l’humour, dès le premier souffle de vie. Car l’événement met en joie et après le premier cri viendront les sourires et les rires nourris de complicité : l’histoire, qui se dit comme une ritournelle, se donne aussi à voir comme un spectacle, un théâtre pour tout public friand de bons sentiments ET de second degré — quand la base est là, on peut passer ensemble au niveau suivant. Place à la comédie, parodie des visites à la maternité, et entrée, par l’intertextualité, du bébé lecteur en lecture et littérature ! En effet, en fait, dans ce livre, les proches venus rencontrer le bébé ne ressemblent pas tant que ça à des parents, je dirais même plus, quelques-unes des fées réunies rappellent à s’y tromper des personnages tout droit sortis du folklore et patrimoine de la littérature jeunesse : le loup grand dévoreur depuis les temps anciens, le lion indétrônable roi des animaux, la grenouille qui veut qu’on l’embrasse… tant d’avatars issus de notre imaginaire fécond depuis des générations ! Vous reconnaîtrez-vous dans l’un de ces multiples personnages, papa coq, maman poule, maman coq, papa poule et tonton Robert ? Quand l’adulte fait le clown, fait l’enfant, pour accueillir et faire rire son propre enfant !

Bref, un livre-caresse dont le bébé est le héros… tout comme le reste de sa famille, les amis, et puis aussi les livres pour tout-petits… youpi, hohoho, hahaha, tralala et hihihi !

1

Sur le chemin avec ton doigt

Chouette, un nouveau cartonné tactile au titre entraînant — 1,2,3 partons ! Sur le chemin avec ton doigt — brillamment conçu aux éditions Hélium par Delphine Chedru… livre en relief dont le(s) petit(s) doigt(s) jouent le rôle de l’acteur principal :

Prêt pour l’aventure ? 

Alors place ton doigt sur le chemin…

1,2,3, partons !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Delphine Chedru propose tout un voyage au bébé lecteur & manipulateur : en route, tout-petit touche-à-tout ! De son doigt l’enfant suit le sentier tracé et incurvé, traversant, à chaque double page, un nouveau décor, un nouveau paysage :

Promène-toi dans les bois… (le chemin serpente)

Envole-toi dans les airs… (l’itinéraire forme des boucles bleues comme le ciel… et de haute voltige avec l’oiseau) 

Navigue sur les flots (de vagues en vagues… d’un dense bleu, à bord d’un voilier) 

Et fais le tour de la terre (l’avion rouge trace un sillon vert)

[…]

Saute comme un kangourou (le chemin se fracture en pointillés pour accueillir tes sauts)

[…] Sautille avec le moineau (petits sauts, petits points)

Tourbillonne dans un sens… puis dans l’autre (avec madame l’abeille)

(et hop telle un ballon rond), 1,2,3 élance-toi… (sur une planche)… Rebondis… (sur nos amis les petits points) et saute à pieds joints sur le mot-rond : « FIN ! »

Ou comment explorer le monde et la motricité à partir de la vue et du toucher ! Un livre-jeu (ton premier jeu de rôle qui sait ?) alliant dynamisme et sobriété, à mettre entre les mains des plus jeunes bambins.

0

Coquille

Lumière sur un joli album photo filant la métaphore de la naissance et de la découverte du monde par un nouveau-né : c’est l’histoire, signée Isabelle Gil, de Coquille, un poussin tout juste sorti de l’œuf qui se lance d’emblée dans l’exploration de son environnement et effectue ses premières rencontres avec son entourage…coquille-isabelle-gil.png

Coquille, le personnage éponyme, est une petite peluche de poussin photographiée dans la nature, à qui l’auteur et le lecteur s’adressent d’abord :

Ce matin, Coquille est né.

Bonjour Coquille !

… suivis de toute une bande d’animaux (une grenouille, un oiseau, un chien, un lapin) qui l’encouragent et le guident dans ses premiers pas et vols en mode tout terrain : dans l’eau, à travers champs, fleurs et herbes hautes, dans la forêt en haut d’un arbre ou au sol sur des branches sèches… tout un itinéraire pour un petit poussin dont tout le monde attendait la venue impatiemment… et qui, pour signifier à son tour sa joie d’être accueilli ainsi en fête et trompette, se lance dans ses premiers mots :

Coin coin !!

 

0

Drôles de têtes, drôles de bêtes

Place aujourd’hui à la géométrie, avec, pour la première fois dans la BBthèque, une chronique sur un album de l’artiste japonais Yusuke Yonezu, qui, chez Minedition, a publié toute une série de petits livres cartonnés invitant les bébés à jouer avec les formes… à commencer par le cercle, dans son petit dernier : Drôles de têtes !

droles de testes yusuke yonezu

En couverture, sur fond jaune, un trou tout rond, laissant voir un smiley tout rouge. Le bébé ouvre le livre et que ne voit-il pas alors sur sa droite : non plus un smiley, mais une tête de singe… dont le museau ressemble à s’y tromper à ce smiley ! Et Yusuke Yonezu d’interpeller son jeune lecteur : surprise !! dis, dis, tu t’y attendais ?

Le ton est donné : ce livre-jeu invite, avec humour, vivacité et sobriété, à deviner ce que ces extraits d’images laissent ou non entrevoir… Géométrie oblige, les formes des ouvertures (celles-là même qui révèlent une partie de la page suivante) ne cessent de varier : après le cercle, l’ovale, le demi-cercle, le carré et autres parallélépipèdes… 

Or donc, qu’y a-t-il en l’occurrence derrière cette partie de cache-cache tonique et mathématique ? Toute une galerie de bouilles d’animaux… sooooo design : singe, poisson, grenouille, chat, lapin, koala, chien, cochon, ourson, crocodile, mouton, cheval et vache qui saluent bien bas le bébé découvreur.

********************************

Effet surprise garanti avec ce bestiaire qui ne prend forme que par les manipulations du tout petit, ravi de nommer, une fois son travail accompli, ces animaux amis. Et, ultime parade, que révèle la dernière page ? En refermant le livre, la quatrième de couverture, qui comprend elle aussi un trou tout rond, dévoile le visage d’un bébé tout sourire… smile(y), bab(y), smile(y) 😃