0

Croque la vie avec Ploc

C’est stimulant, de chroniquer Ploc, sorti cette année aux éditions MeMo. Stimulant tant Mélanie Rutten développe dans ce tout-cartonné, sa première œuvre destinée aux bébés, un univers diantrement original, tendre, pêchu et plein de charmes : formes, couleurs, mots et caractères, dans ce livre extraordinaire, tout concourt à transporter tout-petits et grands vers une mythologie imaginaire à même de refléter les premiers apprentissages de la vie.

Les illustrations, peut-être, d’abord :

Oui, les images, mélange de peintures aquarelles et encre de Chine, donnent le ton, ainsi que les formes et noms des personnages de l’histoire : Ploc, Tine, Baba, Bubu… une bande d’amis que Mélanie Rutten introduit auprès des touts-petits en mettant en scène une tranche de leur vie, un petit bout de journée en leur compagnie, riche en émotions et enseignements, dans un cadre extérieur respirant la fraîcheur.

L’histoire, bien évidemment, ensuite. Mélanie Rutten ne craint pas de donner à lire un récit plutôt long pour son jeune public : un texte précis dans son vocabulaire, ses descriptions, ses actions, un vrai texte de grands pour les tout petits enfants.

Au début du livre et de la journée, il y a ce que chacun sait déjà faire, et, souvent, ce ne sont pas les mêmes choses que leurs petits voisins. Et voici qu’interviennent tout naturellement les bénéfices, les bienfaits de la socialisation : observer et apprendre (de) la différence… en collectivité vive la complémentarité ! Savoir se définir soi-même, par rapport à autrui ; imiter, partager, échanger, jouer ensemble, dans la joie et la bonne humeur, la frustration aussi, la peur, la colère, la tristesse quand un objet auquel on tient se casse… réparer les dégâts, soigner les blessures, relativiser, s’embrasser !

A la fin du livre et de la journée, chaque petit être ressort grandi de cette exposition au grand air et de cette interaction avec autrui : certains ont développé leurs compétences, quand d’autres ont appris à gérer leurs émotions. Le rideau peut tomber, sur un moment qui réunit et contente tout le monde : le goûter avec un superbe gâteau… ! Bon appétit chers amis, et continuez de bien croquer la vie…

Publicités
2

De l’art de la tache

Si si, vous m’avez bien lu : aujourd’hui, place, pour les bébés artistes, à un cahier d’activités pas comme les autres qui, publié aux éditions Palette, propose un programme génial à portée des plus petits :

DE L’ART comme un COCHON :

petit manuel de la tache bien faite

de Sandrine Andrews

art petit manuel tache bien faite palette

Où l’on apprend, ouf, que les taches ne font pas tache, bien au contraire ! la preuve : les grands artistes ont eux-mêmes donné en la matière… succombant « au pouvoir fascinant et envoûtant des taches » dixit Sandrine Andrews !

Un ouvrage d’éveil artistique, tant ludique que pratique (instructions pour mini-ateliers artistiques) et documenté (présentation de la démarche des artistes cités, reproduction d’œuvres illustrant les techniques montrées), pour diversifier les premiers coups de pinceaux et autres jets de peinture ou pastels des tout petits. Et voici nos apprentis plasticiens suivant les traces de :

  • Jackson Pollock dont la tache… bouge
  • Paul Klee, praticien de la tache… pulvérisée
  • Joan Miró dont la tache… goutte
  • Sam Francis à la tache… diluée
  • Pierre Alechinsky dont la tache… gicle
  • Cy Twombly dont la tache… coule
  • Max Ernst, adepte de la tache… écrasée
  • August Macke dont la tache est… carrée
  • Max Rothko aux taches nuages
  • Alexandre Calder, sacré champion de la tache domptée !

Point de vue matériel : gouaches, pastels gras, encres de couleurs, aquarelle, gros sel, ballon gonflable, seringue de cuisine, pinceaux, eau, rouleau, crayons de couleurs, bâton, morceaux de coton, ruban adhésif, vaporisateur recyclé, brosse à dents, bouteilles vides et petits pots, éponge, papier absorbant, assiettes en papier, feuilles de papier journal et feuilles de papier… !

Un extrait ? Mieux : des tutos en ligne… !!! A plus qu’à…