2

Au marché, je choisis…

Gaïa Stella, illustratrice et graphiste italienne, avec la complicité des éditions Hélium, a l’excellente idée de publier un livre-jeu sur le thème de « je fais mon marché », plus vrai que nature, à destination des tout-petits lecteurs / imitateurs !

Cet imagier tout cartonné relève à la fois du livre, du puzzle et… du sac de courses (en tissu qui plus est), si si si. Mais comment donc ? Sur chaque double page, le tout-petit découvre des familles de fruits et de légumes, distingués par leur forme, leur origine, leur goût… Sur la gauche, se trouve toujours reproduit comme un étalage de marché : pêche, grappe de raisin, figue, prunes, abricots… Sur la droite, le choix de l’enfant : en l’occurrence, une poire. Ce choix est matérialisé par son aspect détachable et manipulable : c’est une pièce de puzzle, son recto représente le fruit ou le légume cueilli, son verso le même aliment ouvert… voire consommé ! Le bébé gourmand, mangeur, lecteur… s’amuse alors à glisser une à une ses provisions dans le petit sac rouge fourni avec l’album !

Un concept ludique et pédagogique, couplé à une réalisation esthétique mais aussi parfaitement réaliste et pratique, qui ravira les très jeunes enfants avides de faire le marché… comme les grands.

0

Le potager de ma voisine Alena

Un album printanier, c’est de saison ! J’ai nommé Le potager d’Alena, signé Sophie Vissière aux éditions Hélium :

Ce matin, comme tous les matins, pour aller à l’école, je passe avec maman devant un champ en friche.

Ce que je ne sais pas, c’est que pendant la journée le champ va être désherbé, et la terre aérée.

Le matin suivant, quand je repasse devant…

Le point de vue adopté dans ce livre est celui d’une petite fille qui observe & décrit, étape après étape, l’évolution du champ qui jouxte sa maison ; elle nous rapporte également le sous-jacent, l’invisible, « ce qu’elle ne sait pas » mais qu’elle sait à présent et peut ainsi partager avec nous maintenant  : les fruits du patient travail dans les champs oui… mais aussi qui effectue ce travail, pourquoi, comment.

Du champ à l’assiette : servie par des illustrations douces et colorées, une approche simple, sobre et belle, entre la fiction et le documentaire, portrait au jour le jour d’une cultivatrice et maraîchère, Alena, la voisine de la narratrice, dont elle achète et mange les fruits et légumes les jours de marché. Un album sain pour transmettre aux petits le rythme des saisons, le travail de la terre voire plus largement le travail humain, développer leur sens de l’observation tout en les invitant à se questionner sur le pourquoi du comment… et leur apporter des éléments de réponse éclairants.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, rendez-vous sur le site de l’auteur-illustratrice toulousaine : http://www.sophievissiere.com/le-potager-dalena.html !

0

L’imagier de fifi

Un imagier turquoise signé fifi mandirac et 130% mignon :

l’imagier de fifi mandirac

imagier fifi

Où le bébé redécouvre les éléments qui entourent son quotidien : un bol, des bottes, un parapluie, des gâteaux… à travers :

  • des illustrations design, vives, où les éléments sont figurés tantôt comme s’ils étaient vus d’en haut, tantôt d’en bas ou sur le côté
  • des mots pour chaque image, compris dans des petites phrases montrant un usage du terme… jouant les cartes de la contextualisation lexicale et l’appropriation enthousiaste de ce nouveau vocabulaire par l’enfant !

Pour finir cette chronique, une double-page en extrait afin de mieux saisir l’esprit de cet imagier sobre, coloré et léger :

L-imagier-de-Fifi_image_full

 

0

Dans tous les sens…

Après Ab & Cé, voici que de nouveaux livres en accordéon (aparté culture G : le saviez-vous ? on dit aussi : leporello !) intègrent la BBthèque, issus d’une même collection des éditions Hélium dont l’intitulé, « Dans tous les sens », fait sens, puisqu’il s’agit d’une série de 5 livres sur les 5 sens… à lire dans tous les sens ! Le tout signé par la créatrice et illustratrice Pepillo.

Au menu de ces livres tout cartonnés qui se déplient & se lisent recto verso, l’exploration de nos différents sens — en tout, douze mini tableaux pour appréhender chacun d’entre eux —, à travers une approche de tout premier documentaire où l’image occupe une place centrale, de même que, sur les pages de couverture, les acteurs des sens sollicités, représentés par de charmantes petites têtes, avides de découvertes, auxquelles les bébés s’identifient aisément, d’autant que les titres des albums se déclinent à la première personne.

Chaque page est consacrée à l’expression d’une sensation, décrite tant par une illustration (épurée & tout en rondeurs) que par une brève phrase, parfois agrémentée d’onomatopées, énonçant cette sensation et la reliant à une expérience concrète inspirée du quotidien. Ainsi, dans Je touche tout :

Une coccinelle me chatouille la main.

Un bonnet en laine, ça gratte !

[…]

La brise rafraîchit mon visage.

Je touche la neige : elle est glacée.

En bref, des lectures pratiques et dynamiques pour aider l’enfant à mettre des mots sur ses sensations.


Pour disposer des références de ces ouvrages, RDV sur le blog de l’éditeur : http://nouvelles-des-livres-helium.blogspot.fr/2016/04/desleporellos-recto-verso-cartonnes.html

Pour en savoir plus sur l’univers design de Pepillo, RDV sur son site internet : http://www.pepillo.fr

2

Maître Corbeau…

Décidément, Thierry Dedieu relève tous les défis pour les tout petits dans sa collection  « Bon pour les bébés » que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter l’an dernier (c’était par ici) : cette fois, c’est une fable de La Fontaine, « Le Corbeau et le Renard », qui, grâce à lui, pourra être contée et re-contée aux bébés et, se faisant, rencontrer un franc succès !

corbeau-renard-dedieu

Souvenez-vous… à l’époque, cette collection, se fondant sur quelques principes-clés tels le choix d’un format géant, d’un graphisme noir et blanc et de textes importants à mettre à portée des plus jeunes enfants, naissait avec quatre titres relevant de genres étonnants pour le public visé : outre une comptine et un jeu de virelangue, du théâtre (rien de moins que Cyrano de Bergerac) et… tenez-vous bien, un théorème de maths (vous connaîtrez ainsi votre Pythagore du bout des doigts) ! Alors pourquoi pas une fable à présent ?

Dedieu ne change rien aux vers de La Fontaine, hormis dans la mise en page du texte, qui encourage l’adulte à lire ces vers comme de la prose : messieurs dames les bébés, cette fable est une histoire comme les autres.

Niveau illustrations : en page de couverture, Maître Corbeau (un tantinet circonspect) tenant en son bec un fromage ; première page : un paysage vierge, hormis un arbre sur les branches duquel le corbeau se perche, un fromage au bec ; page suivante, le renard, gueule ouverte, apparaît à proximité de l’arbre et repère sa proie ; page suivante, le renard, tandis qu’il persuade le corbeau d’ouvrir son bec, est lui-même représenté la gueule de plus en plus ouverte, et les crocs saillants ; page suivante, le corbeau, dupé, à son tour ouvre largement son bec tandis que le fromage amorce la descente escomptée ; page suivante, le fromage a été intercepté par la gueule du renard, désormais fermée et bien occupée ; dernière page, le corbeau, bec clos, a le regard mauvais de celui qui s’est fait roulé.

En bref, une mise en scène extrêmement belle et efficace (où l’on comprend bien que la bouche sert à la fois à s’exprimer & à manger), servant brillamment cette fable intemporelle.


Voici les références complètes de cet album pour vous aider à le trouver en bibliothèque ou en librairie :

Le corbeau et le renard [Texte imprimé] / Thierry Dedieu. Paris : Le Seuil jeunesse, 2016. – 1 vol. (12 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 38 x 28 cm.
ISBN 979-10-235-0666-2 : 14,50 EUR
1

Cuisine du monde pour les bébés

Une petite pause au milieu des premières histoires et premiers documentaires présentés ça et là dans la bébéthèque, pour aborder le sujet primordial de l’alimentation sous un angle original et passionnant : des recettes du monde entier dans l’assiette des bébés !!

une-cuisine-du-monde-pour-les-bebes

« 60 recettes pour initier les tout petits aux saveurs d’ailleurs » : tel est le voyage gourmand proposé par l’album-documentaire Une cuisine du monde pour les bébés, co-signé Anne Kerloc’h, Judith Gueyfier et Zaü et édité par Rue du monde (nécessairement) en format géant. En guise de préface, le pourquoi du comment de cette démarche :

Si l’on trouve tout naturel d’éveiller un nouveau-né aux formes, aux couleurs et aux musiques, on hésite davantage à l’initier à la fabuleuse variété des saveurs. Pourtant, les recherches pédiatriques nous encouragent aujourd’hui à oser cette grande aventure du goût.

Alors, hop, c’est parti ! Direction…

les Amériques !

Escales prévues :

  • au Brésil, où l’on apprend à concocter des beijjos glacés à l’avocat et au citron vert, des pão de queijo et des natilla piñacolada…
  • au Mexique, avec un guacamole doux pour les petits loups, une cremita de maíz et un bœuf au maïs et parfum d’épices…
  • en Argentine et au Pérou en vue de déguster une dinde au maïs et des petits flans pâtissiers au dulce de leche…
  • en Amérique du Nord pour une purée de courge butternut au sirop d’érable ou encore un baby cheesecake !
  • aux Antilles et Caraïbes où l’on servira au jeune enfant rien de moins qu’une compote aux étoiles (de badiane) ou des pancakes à la patate douce

l’Europe…

en plusieurs étapes :

  • la Grande-Bretagne et l’Irlande, avec, au menu, purée de petits pois à la menthe, little porridge et crumble aux pommes
  • la Scandinavie avec, s’il-vous-plaît, des bouchées de saumon en dilli-dilli et une petite verrine de pommes en crème et chapelure d’épices
  • l’Espagne et le Portugal : du gazpachito bien sûr, de l’arroz doce et de la brandade, non mais !
  • l’Italie : place au pâtisotto au citron, à la picata de veau à l’orange ou à un premier tiramisu au fruits…

l’Afrique… 

  • le Maghreb : pour les s aussi, tajine d’agneau à l’abricot et au boulgour, autrement premier couscous avec un brin de menthe sèche, ou caviar de fenouil aux agrumes
  • l’Afrique de l’Ouest : à table avec une compote de mangue poivrée, un tapioca à l’orange ou encore un gâteau à la banane et au cacao
  • l’île de la Réunion et l’Océan indien : délices fondants à la patate douce et mousse de chouchous !

et du Proche-Orient à l’Asie

  • au Proche-Orient, mini-kebbés, yaourt « en bouboules » et trio de messés ;
  • en Grèce ou Bulgarie, régalons-nous d’un caviar d’aubergine blanche, d’une crème kataïfi ou d’un mishmash bulgare…
  • en Turquie, un mix-max de courgettes farcies, une compote aux deux abricots et aux fleurs et une köfte de lentilles rouges
  • en Iran où nous mangerons des crêpes de jade (aux épinards), un poulet mariné au safran et à l’orange et, en guise de dessert, une compote de pommes et cerises à la grenade
  • en Russie et dans les pays baltes : un bœuf stroganov du rebenok transformé en purée, un bortsch d’été à la lituanienne, un kissel à la faisselle… !
  • au Vietnam et en Thaïlande : une omelette vapeur ou un poulet à la mangue
  • en Chine : des boulettes de poulet vapeur et un canard cinq parfums accompagné de son riz au jasmin ;
  • au Japon : un flan de tofu au potiron, une bouillie de riz « okayu » ou une mousse de nashis !
  • en Inde, goûtons le shrikland à la mangue et le baby dhal ;
  • en Polynésie : poe à la banane, soupe de potiron au safran et rillettes de poisson saveur des îles !

Cet exceptionnel guide culinaire ne se contente pas d’aiguiser notre appétit et de mettre à notre portée des cuisines plus ou moins exotiques pour nos tout petits. Il nous plonge aussi dans les cultures locales, grâce aux illustrations alternées de Zaü & Judith Gueyfrier, et la présentation, pour chaque pays visité, d’une coutume accompagnant la naissance et les premiers moments de la vie d’un enfant ! Par exemple, la sieste à l’air frais en Scandinavie, les présents d’argent (silvering the baby !) en Ecosse & Irlande, les pluies de cadeaux (baby shower) en fin de grossesse aux Etats-Unis versus la présentation au monde du bébé à son septième jour de vie (Aqiqa) au Maghreb…

Last but not least : si chaque recette fait mention de l’âge minimum requis pour pouvoir manger la préparation… vous ne lirez aucun âge maximum, chers lecteurs et cuisiniers dont les papilles ont sans doute été, par (la chronique de) cet album, bien éveillées… Aux fourneaux, donc, puis à table tout le monde, et, surtout, régalez-vous bien !


Pour vous aider à trouver ce livre de cuisine en bibliothèque ou librairie, en voici les références complètes :

Une cuisine du monde pour les bébés : 60 recettes pour initier les tout-petits aux saveurs d’ailleurs [Texte imprimé] / recettes et textes Anne Kerloc’h ; images de Judith Gueyfier et Zaü. – Paris : Rue du monde, 2015. – 1 vol. (59 p.) ; illustrations en couleur ; 36 x 29 cm.
ISBN 978-2-35504-400-7 : 24,5 EUR

4

Cultiver son imagination

Le saviez-vous ? L’appétit (de vivre) vient en mangeant… mais aussi en lisant, pour peu qu’on fasse main basse sur un bouquin qui nous emmènera, à petits pas, en promenade, les pieds foulant la terre ferme, et la tête, alerte, avide de connaître les richesses terrestres, de leur rendre hommage, de les sublimer même, dans un esprit regorgeant non seulement d’idées, mais aussi de respect, d’amour et de liberté.

A l’heure de la découverte de la nourriture et de la diversification alimentaire, rien de tel, qui plus-est, pour un bébé, que ce petit livre cartonné, qui passe en revue les légumes goûtés, présentés dans leur plus simple appareil mais aussi artistiquement mis en scène :

jardin-marc-pouyet-petite-plume-de-carotte

Marc Pouyet, dans Jardin, propose ainsi un imagier tout en photos, qui présente

  • sur chaque page de gauche et sur fonds blanc, la photo détourée d’un légume, nommé comme dans un imagier
  • sur chaque page de droite, une mise en scène photographiée de ce même légume, version land art.

La lecture et l’imagination s’invitent dans la cuisine, et vice et versa ! Un appel, ou retour, à la nature ô combien bienfaiteur, qui fait du jardin potager un terrain de jeu infini aux yeux des tout petits mange-lecteurs : spirale d’oignons blancs, étoile de tomates juteuses, labyrinthe de haricots secs, couronne de chicorée, bouquet de fleurs d’artichaut, damier de cornichons craquants, soleil de carottes croquantes…

ptit-land-art-jardin_407_fr

La qualité des images, les formes inédites des compositions, ainsi que les associations d’idées, surprenantes, signifiantes, étonneront et stimuleront le bébé lecteur, dont les pupilles s’éveilleront en même temps que les papilles.

Cette merveille de trésors naturels et de créativité est éditée par la maison d’édition toulousaine Petite plume de carotte, fille de Plume de Carotte (qui publie des herbiers magnifiques pour les grands) et mère d’une collection ingénieuse : P’tit land art ! Vive les bonheurs simples sources de joies infinies : bonne lecture, euh… bon appétit les tout tout petits !


 


Pour vous aider à trouver ce livre en librairie ou en médiathèque, en voici les références complètes :

the-light-bulb-363064_640Jardin [Texte imprimé] / Marc Pouyet. – Toulouse : Petite plume de carotte ; [Neuchâtel (Suisse)] ; [Pontarlier] : « La Petite salamandre », impr. 2014 (Paris : Impr. Ercom). – 1 vol. (non paginé [20] p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 15 cm. – (P’tit land art).
Livre cartonné
ISBN 978-2-36154-095-1 (rel.) : 9,90 EUR