0

Dans les airs

Aujourd’hui la BBthèque propose aux bébés lecteurs un voyage à tire d’ailes dans un livre-accordéon tout cartonné aux illustrations vives et colorées. Allez, on s’envole ?

Dans les airs

de Natasha Durley aux éditions Amaterra

Dans cet imagier, chaque page présente un élément situé dans les airs : la montgolfière, l’hélicoptère, l’avion, la fusée ; l’arc-en-ciel, la pluie, l’étoile filante, la lune, le flocon de neige, le nuage, le soleil ; l’oiseau, l’abeille, la chauve-souris, le papillon, le poisson volant, la libellule ; le cerf-volant, le volant, l’avion en papier, la super-héroïne ; le feu d’artifice, la fumée, la flèche, les graines ; et aussi, soyons fous, le fantôme, le dragon, le ptérodactyle !

30 images, 30 mots. Les 30 illustrations, au top, allient graphisme et poésie, et mettent en image ce vocabulaire, sur fonds de couleurs alternées. Les bébés lecteurs sont ravis de désigner ces mots et de jouer à déplier les pages du leporello… Livre ouvert, les créatures, phénomènes et objets en l’air s’exposent sous la forme d’une fresque recto verso.

Une invitation à lever les yeux vers le ciel et à observer ce qui se passe dans les airs !

Plus d’informations et quelques extraits à découvrir sur le site de l’éditeur :

0

Sur les traces d’un camion poubelle !

Une fois n’est pas coutume, la BBthèque propose aux jeunes lecteurs de s’intéresser à la gestion des déchets, en suivant le parcours de deux éboueurs dans leur camion poubelle, avec le livre suivant, imprimé sur du papier FSC issu de sources responsables, et signé Max Estes, auteur-illustrateur américain ayant élu domicile à Oslo, aux éditions La Joie de lire :

Le camion-poubelle

C’est l’histoire de Simon et Oskar : « Salut ! » nous disent les deux héros du récit au début du livre.

« La ville dort encore quand ils partent au travail ».

Les jeunes lecteurs vivent ainsi une journée de travail de ce duo d’éboueurs : le rassemblement du matin pour prendre connaissance des tâches qui les attendent, le café pour bien se réveiller, la sortie du garage à camions, le passage à la pompe pour faire le plein de carburant, puis le top départ pour sillonner la route et relever les déchets, le partage des tâches entre celui qui conduit et celui qui monte, descend, se met de côté, vide les poubelles, puis, quand le jour se lève, direction la déchetterie où les déchets sont pesés….

Le programme de la journée vaut quelle que soit la saison, la météo : les éboueurs sont toujours au rendez-vous pour accomplir leur mission ! Tout n’y est pas rose loin de là : « éboueur est un métier où on est confronté non seulement au danger, mais aussi à la saleté ».

Mais Simon et Oskar sont très investis dans leur métier et s’intéressent de près à la vie des déchets : ils connaissent bien le tri et la chaîne du recyclage, très bien expliqués dans cet ouvrage ; ils font parfois des trouvailles parmi les détritus : ce que d’aucuns jettent pourraient bien faire le bonheur d’autres (de l’élastique en quantité, un pantalon en bon état… ou encore un nounours égaré !)… Donnant à entendre qu’il est peut-être préférable de donner plutôt que de jeter.

L’album se fonde sur une graphisme naïf, sensible et doux, rétro et moderne à la fois, signifiant que la problématique abordée est intemporelle. Les illustrations et le texte s’attachent à mettre en lumière, à rendre visible une profession de l’ombre pourtant ô combien indispensable, à retracer son sens et à traduire l’investissement humain de celles et ceux qui s’y emploient.

Un livre d’utilité publique, tout simplement, à mettre entre les mains de tous les enfants, et de tous les grands.

0

Nouveaux livres à gogo #4 : cache-cache !

Depuis le 11 mai, top départ du déconfinement progressif, la BBthèque met en lumière des albums récents que vous pourrez vous procurer dans vos librairies indépendantes préférées si elles ont redémarré leur activité. La BBthèque continue pour ce faire de vous inviter à vous enquérir auprès de votre libraire de proximité de ses modalités d’ouverture et/ou de réservations-retraits de documents.

Aujourd’hui, la BBthèque vous propose des parties de cache-cache avec deux albums facétieux :

Minimichel

de Pauline de Tarragon

aux éditions L’Etagère du bas

minimichel pauline de tarragon

Mon premier est un tout petit renard, le plus jeune de sa fratrie, si petit si petit, qu’on a vite fait de l’égarer. Aie aie aie… Alors toute la famille se met à le chercher à tous les endroits possibles et imaginables. Le tout jeune lecteur aussi cherche Minimichel, et parfois même il le trouve avant les autres !

L’album, ludique, a un charme fou, avec son recours au papier découpé et aux dessins, ses scènes d’ensemble et de détails… avant de retrouver enfin, ouf, le jeune disparu, le nez dans un gâteau !

Roberto & Gélatine : cache-cache

de Germano Zullo et Albertine

aux éditions La Joie de lire 

Roberto Gélatine cache cache Germano Zullo Albertine

Mon second est l’histoire d’un duo : une petite fille espiègle s’il en faut, du petit nom rigolo de Gélatine ; et son très grand frère Roberto, que la gamine appelle ‘Obê’to. Au début du livre, Roberto est tout à la lecture de son propre livre. A la fin, c’est l’inverse ! C’est Gélatine qui s’est emparée du livre.

Entre les deux ? Une partie de cache-cache, pardi ! Gélatine demande à son frère de la chercher… mais maligne comme elle est, le fait quelque peu tourner en rond… car elle change de cachette au fur et à mesure qu’il la cherche ! Jusqu’à grimper sur son dos là où il ne peut la voir et s’emparer de son roman et lui déclarer, enfin : « Mais j’étais là ‘Obê’to, dans le livre… Tout simplement ! ».

On refait une partie ?

0

Mécanique générale

Aujourd’hui dans la BBthèque, les moyens de transports prennent du volume ! Grâce au livre pop up Mécanique générale de Philippe Ug aux éditions (Les Grandes Personnes) :

Dans ce premier documentaire en 3D, le bébé lecteur joue à vroum-vroumer de tout côté. Chaque double page de cet imagier des transports, format paysage, présente un véhicule (plus ou moins réaliste), dont l’illustration se déploie et s’anime à mesure que le jeune lecteur manipule l’ouvrage. Tout se passe comme si la mécanique générale désignait ici le contenu (les véhicules représentés) et le contenant (l’ingéniosité des pop-up) : les véhicules prenant forme.

Apparaissent ainsi à tour de rôle : une dépanneuse, un bolide, une vieille « gimbarde », un minibus, un tout-terrain, un engin électrique, mais aussi et surtout le préféré de l’auteur : « le carrosse de mes parents », bien évidemment !

Un véhicule, une activité : voici le bébé lecteur embarqué à bord d’un voyage qui roule… à merveille. Quelques images pour vous convier à bord :

Bonne lecture… et bonne route !

0

Bébé B-A-ba : bébé dictionnaire ou dictionnaire pour bébé

Après un tout premier roman pour les bébés (souvenez-vous… il s’appelle Caché et il est chroniqué ici), Corinne Dreyfuss relève un nouveau défi : avec l’illustratrice Kei Lam, elle écrit un tout premier dictionnaire pour les tout-petits publié en 2019 aux éditions Thierry Magnier… La BBthèque vous présente ainsi aujourd’hui :

Bébé Béaba : le tout premier dico

Corinne Dreyfuss & Kei Lam

Ce premier documentaire, présentant globalement le même aspect matériel que le premier roman pour bébés (dimensions du livre, format portrait… serait-ce le début d’une nouvelle collection !??), mélange et réunit en un seul objet des caractéristiques standard des livres pour bébés — c’est un tout cartonné, qui marie texte et images en donnant la part belle à des illustrations colorées — et des attributs des livres pour public plus âgé voire adulte — c’est un dictionnaire, liste de mots avec définition classés par ordre alphabétique.

Or donc, il s’agit d’un dictionnaire pour tout-petit, qui référence une trentaine de mots qui fondent les premiers échanges entre les bébés et les adultes, à commencer par les parents. Ces mots sont sélectionnés pour ce qu’ils désignent dans l’environnement familier et quotidien du jeune enfant (miam miam : manger, joujoux : tes jouets ; mamma : maman ; papa : papa), comme pour leurs sonorités (miam miam : onomatopée, tout comme à dada, blabla, cuicui, glagla) ou encore pour ce qu’ils ne manqueront pas d’évoquer comme sensation (caca : ça pue / cracra : c’est sale / guili guili : ça chatouille) ; ils ont une valeur éducative, aussi, parfois (pipi : c’est dans la couche ou dans le pot). Ces premiers mots, constitution d’un vocabulaire et d’une vocalisation balbutiant.e.s, figurent rarement dans un dictionnaire pour adulte, ni pour enfant : ce sont des vrai-faux mots dont l’usage est restreint aux parents, encadrants et enfants qui pourraient les utiliser pendant cette période spécifique de premier apprentissage intuitif du langage qu’est la petite enfance. Ils sont illustrés avec force humour, par des dessins sobres et expressifs, sur fonds de couleurs alternées ; à chaque page, on retrouve une image du bébé parleur / bébé lecteur, qui tour à tour, en fonction des termes qu’il incarne, prend des airs ravi, coquin, triste, conspirateur, observateur, serein, aventureux, etc. Tout ce que les mots nous permettent de vivre et d’exprimer…

Une démarche originale qui permet d’aborder avec le bébé lecteur de nombreuses notions, parmi lesquelles et de manière privilégiée : la parole, et de l’amener pas à pas vers la lecture et l’écriture, jusqu’à un jour, au sortir de la petite enfance, reconnaître et distinguer des lettres, par ordre alphabétique s’il-vous-plaît… l’heure sera alors venue d’écrire ou de consulter un nouveau dictionnaire, sans doute. Celui qui complétera le B-A-ba par de nouvelles images, de nouvelles expressions, de nouveaux mots.

Quelques images pour vous faire une idée :